Extension Factory Builder

Ahmed chez les Bataves

14/12/2008 à 12:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ahmed chez les Bataves Ahmed chez les Bataves

Né au Maroc, le futur maire de Rotterdam, l’un des plus grands ports du monde, est musulman pratiquant.

C’est une grande nouvelle pour les Marocains des Pays-Bas et d’ailleurs : le prochain maire de Rotterdam s’appelle Ahmed Aboutaleb. L’événement est de taille. Rotterdam est l’un des plus grands ports du monde, sinon le plus grand (ça dépend du critère de classement) ; c’est le poumon économique du pays, qui vit essentiellement de l’import-export ; et c’est la principale voie d’accès vers la Ruhr allemande.
Et qui va, à partir du 1er janvier prochain, diriger Rotterdam ? Le fils d’un imam (ça ne s’invente pas), qui est musulman pratiquant et qui n’est arrivé aux Pays-Bas qu’à l’âge de 15 ans, dans le cadre du regroupement familial. C’est justement cela qui épate les Hollandais : qu’un adolescent débarque dans leur pays sans parler un seul mot de néerlandais ; que quelques années plus tard il décroche un diplôme d’électronicien ; qu’il se retrouve journaliste, puis directeur de Forum, une fondation ayant pour but la promotion du multiculturalisme ; et qu’il finisse par être élu échevin d’Amsterdam, puis, encore quadragénaire, désigné secrétaire d’État aux Affaires sociales. Et maintenant, c’est « à nous deux, Rotterdam ! »
Bien sûr, tout cela n’est pas seulement le résultat du talent, de l’ambition et du travail : le jeune Aboutaleb a eu le flair de s’inscrire très tôt au PVDA, le parti socialiste des Pays-Bas. Or, à la différence de certains de ses homologues européens, celui-ci accueille à bras ouverts les immigrés et leur donne une place de choix dans toutes les instances où il est majoritaire.
L’annonce de l’arrivée d’Aboutaleb à Rotterdam n’a pas fait que des heureux. Il faut dire que la ville portuaire fut le bastion de Pim Fortuyn, le leader populiste et xénophobe qui était sur le point de devenir Premier ministre quand il fut assassiné, le 6 mai 2002. Les inconsolables de Fortuyn crient aujourd’hui au scandale. Et ils rappellent que le nouveau maire, comme tous les Marocains, a la double nationalité : c’est donc un sujet de Mohammed VI qui prend les rênes d’un des points névralgiques de l’économie européenne. Ce à quoi leurs adversaires répondent en riant : « Et alors ? Il ne va quand même pas délocaliser le port à Marrakech ? »
Le plus comique, c’est que certains habitants de Rotterdam ronchonnent contre l’arrivée d’Aboutaleb non pas parce qu’il est marocain mais parce qu’il vient d’Amsterdam… La rivalité entre les deux villes est légendaire. Fils d’imam, musulman, marocain, passe encore. Mais un p’tit gars d’Amsterdam venant faire la loi chez nous ? Jamais !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
La fille de Kwame Nkrumah sur les traces de son père

Portrait précédent :
Leila Mhamdi

Maroc

Blaise Compaoré bientôt extradé vers le Burkina Faso ?

Blaise Compaoré bientôt extradé vers le Burkina Faso ?

Lors d'une rencontre jeudi avec la presse nationale, le Premier ministre intérimaire, Isaac Zida, a annoncé que le Burkina allait demander au Maroc l'extradition de Blaise Compaoré si les institutions judiciai[...]

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

La nomination de la Canadienne Kim Bolduc à la tête de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) n'est toujours pas validée par Rabat.[...]

Les chômeurs marocains bientôt indemnisés

C'est une première dans le royaume. Les chômeurs vont être indemnisés à partir du mois de décembre grâce à la nouvelle indemnité pour perte d'emploi (IPE).[...]

Maroc - Driss El Yazami : "Les pays du Sud deviennent des acteurs à part entière des droits de l'homme"

Le Maroc accueille du 27 au 30 novembre à Marrakech la deuxième édition du Forum mondial des droits de l'homme. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) et[...]

Jumia lève 120 millions d'euros

 En perte, le jeune site de commerce en ligne panafricain se renfloue auprès de ses actionnaires, dont MTN et Millicom, pour poursuivre sa croissance intensive.[...]

Le Maroc hôte du deuxième Forum mondial des droits de l'homme

Du 27 au 30 novembre, le Maroc organise le Forum mondial des droits de l'homme. Un événement chargé de symboles pour un pays qui sort d'un passé marqué par de nombreuses violations des droits[...]

Football : les fédérations d'Afrique australe boudent le Maroc

Dans un communiqué publié le 22 novembre, les fédérations d'Afrique australe expliquent qu'elles déclinent l'invitation de Rabat à venir assister, en décembre, à la Coupe du[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Maroc : CGI entame sa sortie de la Bourse de Casa

Le holding CDG Développement vient de déposer un projet d'offre publique de retrait sur les titres CGI. L'autorité de marché a dix jours pour statuer sur le projet. Les premiers détails d'une[...]

Maroc : le corps du délit

En se mettant elles-mêmes en scène, de jeunes artistes marocaines bousculent les stéréotypes liés au statut de la femme. Issues d'une génération décomplexée par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces