Extension Factory Builder

Asa, petit faucon deviendra grand

13/12/2008 à 20:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

La jeune Nigériane a remporté, le 17 novembre, le septième prix Constantin. Une récompense française qui distingue les talents prometteurs.

Paris, scène de l’Olympia, tard ce soir du 17 novembre… On s’apprête à remettre le septième prix Constantin, qui distingue la révélation musicale de l’année. Nominés et fébriles en coulisses, dix artistes et groupes de musique sont en lice. And the winner is… Asa (prononcer Asha) !
Les larmes aux yeux, la jeune artiste nigériane, qui surfe sur le succès depuis qu’est sorti, en octobre 2007, son premier album, intitulé tout simplement Asa (128 000 exemplaires écoulés), a reçu son trophée (un avion) des mains du chanteur pop Étienne Daho, président du jury. « J’ai commencé à réaliser quand tout le monde est venu me féliciter, confie-t-elle à Jeune Afrique. Je ne m’y attendais pas, j’étais déjà très heureuse de faire partie des nominés. »
Elle est ainsi la première Africaine à remporter ce prix qui n’avait couronné, jusqu’ici, que des musiciens français - mis à part le Franco-Congolais Abd Al Malik en 2006 pour Gibraltar. Il est vrai qu’il y a comme une histoire d’amour entre Asa (« petit faucon », en yorouba) et la France : elle est née à Paris, en 1982, avant que ses parents ne s’en retournent au pays, deux ans plus tard ; elle a eu pour « parrain » musical Joël Bertrand, le directeur du Centre culturel français de Lagos ; un premier album signé avec une maison de disques parisienne (Naïve) ; elle tourne en boucle depuis un an sur les radios de l’Hexagone et a conquis un large public…
Asa parle de « destinée ». Mais c’est surtout une affaire de talent. Un talent qui puise dans ses racines nigérianes, métisse les langues (anglais et yorouba), marie les styles (soul, pop, reggae, folk) et franchit les frontières. À peine couronnée, la voilà d’ailleurs qui s’est envolée pour Abuja, au Nigeria, où devait se tenir, le 22 novembre, la toute première édition des Mama, les MTV Africa Music Awards. La jeune Nigériane (26 ans) y est doublement nominée. Dans la catégorie « meilleure artiste féminine », face à Sasha (Nigeria), Wahu (Kenya), Dama Do Bling (Mozambique) et Zonke (Afrique du Sud) ; et comme « artiste de l’année », aux côtés de ses compatriotes D’Banj et P-Square et des Sud-Africains HHP et Seether. Concentré de succès, l’année 2008 restera dans les annales d’Asa. Qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Je veux poursuivre ma route dans la musique et garder mon cap », affirme-t-elle. Le deuxième album est déjà en cours. Pourvu qu’il réponde aux attentes du public.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
Un Ivoirien à la tête des critiques d'art

Portrait précédent :
Tierno Monénembo

Nigeria

Nigeria : des soldats exigent d'être mieux équipés avant de combattre Boko Haram

Nigeria : des soldats exigent d'être mieux équipés avant de combattre Boko Haram

Quelque 70 soldats nigérians ont confirmé mercredi qu'ils arrêtaient de participer à des opérations militaires contre Boko Haram dans le nord-est du pays. Ils réclament d'être mieux &[...]

Nigeria : des avions de surveillance maritime dernier cri contre la piraterie

Pour mieux lutter contre la piraterie sur ses côtes, le Nigeria a doté mardi son armée de sept avions dernier cri. Mais le prix de ces engins n'a pas été dévoilé.[...]

Ebola : trois médecins africains soignés par le ZMapp récupèrent de façon "remarquable"

Alors que le bilan s'aggrave, une lueur d'espoir apparaît peut-être en ce qui concerne l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Mardi, le ministre libérien de l'Information a annoncé que[...]

Ebola : plus de 100 cas recensés en trois jours en Afrique de l'Ouest

Alors que les frontières continuent de se fermer en Afrique de l'Ouest, qui lutte contre l'épidémie d'Ebola, le bilan du virus ne cesse de s'alourdir. En trois jours, ce sont plus d'une centaine de cas qui[...]

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

Le Cameroun a décidé lundi de fermer toutes ses frontières aériennes, maritimes et terrestres avec le Nigeria. À cette mesure de prévention s'ajoute une restriction de la circulation avec[...]

Nigeria : des soldats tchadiens libèrent 85 otages de Boko Haram

Des soldats tchadiens ont libéré 85 Nigérians enlevés dimanche dernier par le groupe islamiste Boko Haram dans un village de pêcheurs du nord-est du Nigeria et emmenés au Tchad, a-t-on[...]

Nigeria : Ebola, une "mauvaise affaire" pour prostituées et commerçants à Lagos

Depuis l'arrivée du virus dans la mégapole Lagos, la peur de l'épidémie affecte les activités des prostituées comme elle, et perturbe tout le commerce informel.[...]

"Ebola se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants : Monrovia", s'alarme MSF

ONG et sociétés de Croix-Rouge insistaient vendredi sur la nécessité de se mobiliser davantage face à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola "largement[...]

Nigeria : Boko Haram enlève des dizaines de personnes dans le nord-est

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a enlevé des dizaines de personnes dans des communautés de pêcheurs du nord-est du Nigeria, embarquant certains otages sur des bateaux qui ont traversé le[...]

L'affaire d'une adolescente meurtrière mariée de force divise le Nigeria

Beaucoup considèrent Wasila Tasi'u comme une victime: une adolescente de 14 ans, issue d'une famille pauvre de musulmans rigoristes qui a assassiné avec de la mort-aux-rats son mari, un homme de 35 ans qu'elle [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers