Extension Factory Builder
09/01/2012 à 15:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

La campagne électorale française pour la présidentielle d'avril-mai 2012 s'annonce particulièrement dure, tranchante et même carrément trash. Au cœur de ce maelström, de phrases vachardes et de manips tordues destinées à briser l'adversaire, dont le zapping de Canal+ fera son miel au cours des mois à venir, l'Afrique, du nord au sud, ne tient aucune place, si ce n'est celle, habituelle, de repoussoir. Une fois de plus les thématiques de l'immigration, de l'islamisme et de l'insécurité – les trois étant liées – servent de fond de sauce ad nauseam au menu du Front national de Marine Le Pen, rejoint dans les arrière-cuisines par l'aile la plus droitière du parti au pouvoir et même par un ministre de l'Intérieur passeur de plats en service commandé.

Mais voici que l'auteure de l'ineffable « je connais bien Dominique Strauss-Kahn, je l'ai mis en examen », lunettes rouges et 5 % dans les sondages, vous avez reconnu Eva Joly, y va de son dérapage incontrôlé direction fosse à clichés. Pour mieux stigmatiser celui dont elle a « détesté la présidence », la candidate écologiste n'a rien trouvé de mieux que cette phrase choc qui à ses yeux, on l'imagine, vaut mille discours:« Sarkozy? C'est l'africanisation de la France! » Certes, l'ancienne juge d'instruction de l'affaire Elf voulait ainsi dénoncer divers scandales de corruption qui, de Karachi aux porteurs de valises, empoisonnent la République. Mais Mme Joly, bien que d'origine norvégienne, ne descend pas de son drakkar, puisqu'elle est française, vit en France depuis un demi-siècle et qu'elle a vu défiler dans son cabinet bon nombre de grands et petits filous. Elle doit donc savoir que, en matière d'honnêteté et de respect de l'autre, l'Afrique – qui par ailleurs est d'une extrême diversité – aurait au moins autant à s'inquiéter d'une « francisation » que de l'inverse. Et que ce type de comparaison conforte involontairement les préjugés de ceux qui voient dans le continent une calebasse d'eau stagnante dans laquelle il vaut mieux ne pas tremper ses doigts.

Rois nègres au Sud, barbus basanés au Nord: la fabrique à fantasmes fonctionne à plein régime dans la France malade de 2012, plus ignorante que jamais des réalités africaines. Un peu comme un antidote, le premier numéro de l'année de Jeune Afrique (n°2661, du 8 au 14 janvier) vous propose donc de découvrir comment, au Maroc, un roi intelligent et ouvert cohabite avec des islamistes modérés et monarchistes élus par le peuple. Comment, en Tunisie, un président d'Assemblée aux impeccables états de service démocratiques s'exprime à rebours du pessimisme ambiant quant à l'avenir du nouveau régime. Et comment, en Côte d'Ivoire, un chef d'État pointilleux remet peu à peu son pays sinistré sur les rails de la bonne gouvernance. À lire d'urgence par nos deux candidates blondes, qu'il ne viendrait à l'idée de personne de mettre dans le même panier, mais qui, par conviction pour l'une et par maladresse pour l'autre, barbotent pour une fois dans le même marigot…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Adieu 2011 : ça promet pour 2012...

Editorial précédent :
Pauvre Sénégal

Réagir à cet article

International

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire don[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers