Extension Factory Builder
31/03/2008 à 11:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Gouverneur et directeur de l'Agence urbaine de Casablanca

Jeune Afrique : Vous préparez une révolution foncière à Casablanca ?
Allal Sekrouhi : Le Plan stratégique de développement du Grand Casablanca prévoit, d'ici à 2030, l'urbanisation de plus de 20 000 hectares, dont 5 000 dédiés aux activités économiques. La mise sur le marché de près de 1 000 ha par an est une première réponse à la rétention foncière. En effet, l'offre foncière est rare pour les activités économiques, les grands équipements publics ou les produits urbains destinés aux classes moyennes ou à faibles revenus. La régulation du marché foncier doit être soutenue par un cadre législatif adapté. Le code de l'urbanisme sera présenté devant le Parlement à la session d'avril. L'Agence urbaine de Casablanca (AUC) propose que les articles concernant les zones d'aménagement concerté, les zones d'aménagement différé, le droit d'expropriation pour utilité publique, le droit de préemption ou encore le renforcement de la fiscalité foncière soient présentés séparément, pour avoir force de loi.

Comment stimuler l'offre pour le logement des plus démunis ?
Il faut réviser les normes urbaines et d'équipement, les superficies parcellaires et au sol des zones dédiées aux classes défavorisées et au relogement des habitants des bidonvilles. Nous avons déjà tenté l'expérience à Dar Bouazza et à Bouskoura. L'objectif est de rendre l'offre réglementaire plus compétitive que l'offre non réglementaire.

Vous avez annoncé la baisse du prix de l'immobilier en 2009, alors qu'il est au plus haut…
Le nombre d'autorisations de construire émises par l'Agence est un premier indicateur. La demande tourne autour de 25 000 unités par an. En 2007, l'Agence urbaine de Casablanca a autorisé la construction de 37 000 logements. Pour 2008, 50 000 autorisations sont prévues. Autre critère, la difficulté d'écoulement des produits mis sur le marché, en particulier les habitations haut de gamme. Très peu de transactions sont enregistrées aujourd'hui, à l'exception du logement social sur lequel se replie la classe moyenne. Enfin, l'augmentation prévisionnelle des taux d'intérêt pousse à la location plutôt qu'à l'achat. L'Observatoire du marché foncier et immobilier mis en place par l'Agence mettra à la disposition du public des informations et des analyses trimestrielles.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Agenda

Article pr�c�dent :
Youcef Fates

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Méditerranée : réunion extraordinaire des dirigeants européens le 23 avril à Bruxelles

Après le sommet extraordinaire des ministres européens des Affaires étrangères ce lundi à Luxembourg, les chefs d’États et de gouvernement de l’UE se retrouvent jeudi à [...]

Djibouti : Guelleh attend John Kerry le 5 mai

Après la visite, il y a un an, de Susan Rice, la conseillère à la Sécurité nationale de Barack Obama, Djibouti s'apprête à recevoir John Kerry, le secrétaire d'É[...]

Afrique du Sud : quand le roi de la nation zouloue dérape...

En sommant les étrangers de "quitter le pays", Goodwill Zwelithini, le roi de la nation zouloue, a mis le feu aux poudres. Depuis, il a démenti ses propos. Trop tard...[...]

Burkina Faso : code électoral sous surveillance

Les conséquences de l'adoption du nouveau code électoral burkinabè - qui exclut des prochaines consultations présidentielle et législatives les partisans de Blaise Compaoré - sont [...]

Amérique latine : les gringos ont le vent en poupe

La fin programmée de la "guerre froide" entre les États-Unis et Cuba va provoquer une complète redistribution des cartes dans tout le sous-continent. De l'Argentine à la Bolivie et du [...]

Que sait-on de la "mystérieuse" maladie qui a fait 18 morts au Nigeria ?

Un mal encore non-identifié a causé en quelques jours la mort de dix-huit personnes dans l’État d’Ondo, au sud-ouest du Nigeria. Une situation qui suscite les inquiétudes des autorité[...]

Centrafrique : Jean-Jacques Demafouth, qui veut la peau du caméléon ?

Ex-ministre de Patassé, ex-rebelle et aujourd'hui conseiller de Catherine Samba-Panza, il tentait de tirer toutes les ficelles du pouvoir centrafricain. À force, il a fini par faire l'unanimité. Contre[...]

Muhammadu Buhari : "Comment je compte éradiquer Boko Haram"

Quand, dans la nuit du 14 avril 2014, des hommes de Boko Haram ont attaqué une école à Chibok, dans le nord du Nigeria, et kidnappé plus de deux cents jeunes filles, mes compatriotes o[...]

Burundi : élections générales, top départ

À quelques semaines des législatives, prélude à la présidentielle de juin, l'opposition, dans les starting-blocks, dénie au chef de l'État le droit de briguer un troisi&egra[...]

Méditerranée : plus de 300 migrants en plein naufrage, selon l'OIM

L'OIM a reçu lundi un appel au secours provenant d'une embarcation en train de sombrer en Méditerranée. Il y aurait plus de 300 migrants à son bord.[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : au secours, l'apartheid revient !

Les violences survenues à Durban ne sont pas un fait isolé. Cela fait des années que les migrants africains sont pris pour cible. Et que, sur fond de difficultés économiques, le poison de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN30038allalihuork0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN30038allalihuork0 from 172.16.0.100