Extension Factory Builder
28/04/2008 à 11:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Ancien représentant de l'Algérie auprès de l'ONU, il succède à son compatriote Saïd Djinnit au poste de commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine.

Quand le sommet de l'Union africaine (UA) tenu à Addis-Abeba le 1er février 2008 l'a élu avec une confortable majorité des deux tiers, le nouveau commissaire Paix et Sécurité, l'Algérien Ramtane Lamamra, a eu le triomphe modeste. « Quatre facteurs expliquent cette performance : le prestige dont jouit mon pays dans les instances panafricaines, l'implication personnelle du président Abdelaziz Bouteflika dans la campagne qui a précédé le sommet, la qualité du travail de mon prédécesseur et compatriote, Saïd Djinnit, et, enfin, l'expérience acquise durant ma carrière en Afrique et ailleurs. »
Ramtane Lamamra, 56 ans, natif d'Amizour, dans la région de Bejaïa, pur produit de l'École nationale d'administration (ENA) d'Alger, ancien représentant permanent de l'Algérie auprès de l'ONU (1993-1999) et ancien ambassadeur à Washington (1996-1999), est, selon le jargon diplomatique, un spécialiste du multilatéral. Auparavant, en 1992-1993, il a été gouverneur au Conseil de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), et a représenté l'Algérie auprès de l'Onudi. Il a entamé sa carrière d'ambassadeur en 1989, à Djibouti et en Éthiopie, où il était également accrédité auprès de l'OUA et de la Commission économique de l'ONU pour l'Afrique (CEA).

Son atout maître : la polyvalence. Il maîtrise de nombreux dossiers liés à ses nouvelles fonctions : désarmement, mercenaires, réforme de l'ONU, terrorisme, bonne gouvernance, nucléaire… Autant de sujets qu'il a eu à prendre en charge dans le cadre de ses missions successives. Idem pour le règlement des conflits, qui est au cœur de ses nouvelles charges. « La première fois que j'ai participé à une médiation, se souvient-il, c'était lors de la crise entre le Mali et le Burkina Faso, en 1985. Depuis, j'ai eu à participer au règlement d'autres conflits, notamment le différend entre la Libye et le Tchad et la question du Liberia, où j'ai été envoyé spécial de l'UA entre 2003 et 2007. » Ramtane Lamamra maîtrise un autre dossier sensible : le Sahara occidental. C'est d'ailleurs lui qui a dirigé la délégation algérienne invitée au titre d'observateur lors des trois premiers rounds de négociations entre le Maroc et les indépendantistes du Front Polisario, à Manhasset, entre juin 2007 et janvier 2008.
Pour avoir longtemps sillonné le continent, Ramtane Lamamra dispose d'un carnet d'adresses fourni. Et, de l'aveu de ses anciens collaborateurs, a fait ses preuves en matière de travail en équipe. « Jean Ping, nouveau président de la Commission de l'UA, est un ami de vingt ans, se réjouit-il. Je l'ai connu à Vienne, quand il représentait son pays au sein de l'AIEA. » Une complicité qui ne sera pas de trop quand ils auront à se pencher, ensemble, sur les maux du continent.
Il y a près de deux décennies, en 1989, Ramtane Lamamra accueillait, à Addis-Abeba, où il était ambassadeur, un jeune diplomate algérien, Saïd Djinnit, fraîchement nommé directeur de cabinet de Salim Ahmed Salim, secrétaire général de l'OUA. Dix-neuf ans plus tard, le 28 avril 2008, Saïd Djinnit lui rendait la politesse en lui cédant le fauteuil qu'il occupait depuis 2003.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Access Bank s'empare d'Omnifinance

Article pr�c�dent :
Zuma rassure les Blancs

Continental

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart p[...]

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Que cherche Jean-Louis Borloo en Afrique ?

Retiré de la politique active, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy lance un "plan Marshall" censé aboutir à l'électrification de tout le continent. Mais il se montre fort[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN27048ramtaarmama0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN27048ramtaarmama0 from 172.16.0.100