Extension Factory Builder
25/02/2008 à 11:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
« Je place mon khalifat sous le signe de l'unité. Je considérerai avoir mené à bien ma mission si je parviens à réconcilier tous ceux qui, au Sénégal, sont en froid. » Cette confidence faite à un responsable syndical date du 21 février. Elle émane de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, khalife général des Mourides depuis le décès de Serigne Saliou Mbacké, son oncle et prédécesseur, le 28 décembre dernier.
Depuis le jour où il a pris place dans le fauteuil de guide de la confrérie, le sixième successeur de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur, multiplie les gestes d'apaisement. Le 13 février, il a personnellement appelé Mbaye-Jacques Diop, l'ancien président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes), qui séjournait à Paris (voir p. 35), pour lui demander de regagner Dakar afin de rencontrer, le lendemain, le chef de l'État, Abdoulaye Wade.
En tête à tête au palais, les deux hommes, qui sont brouillés depuis la dissolution du Craes, ont eu une franche explication.
« J'ai dissous le Craes parce que j'étais fâché, attaque Wade. On m'a dit que vous n'aviez pas fait campagne pour moi lors de la présidentielle du 25 février 2007.
- J'ai fait mieux que ça, réplique Diop. J'ai inventé un slogan pour soutenir votre candidature, puis fait le tour de toutes les capitales régionales pour appeler à voter pour vous.
- Vous auriez déclaré, m'a-t-on rapporté, que je ne peux rien contre vous…
- Je ne peux pas à la fois contribuer à votre élection et défier votre autorité. »
Et le chef de l'État d'enterrer la hache de guerre : « Considérez que je ne vous tiens plus rigueur d'aucun grief, d'autant que mon marabout me le demande. »
Le 16 février, Mbaye-Jacques Diop a pris le chemin de Touba, pour remercier Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, comme l'avait fait avant lui Macky Sall, le président de l'Assemblée nationale, après avoir été, lui aussi, reçu et « pardonné » par Wade, le 4 janvier.
Le khalife général n'entend pas s'arrêter là et va s'efforcer de mettre fin à une autre brouille, celle qui oppose Wade à son ex-homme de confiance, Idrissa Seck, tombé en disgrâce depuis son limogeage de la primature, le 21 avril 2004. Le nouveau maître de Touba en a touché un mot à Seck, lors des obsèques de Serigne Saliou Mbacké. Mais sans réussir à aborder avec lui le fond du problème. L'ancien Premier ministre s'est contenté de l'écouter et d'acquiescer en répétant sa formule favorite : « Absolument, tout à fait… »
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Adiós Fidel !

Article précédent :
Thierry Michel filme le Katanga

AUTRES

Meurtre de Michael Brown : le policier soutenu par le Ku Klux Klan ?

Meurtre de Michael Brown : le policier soutenu par le Ku Klux Klan ?

Le policier ayant tué Michael Brown va-t-il recevoir l'appui du Ku Klux Klan ? Selon le quotidien américain USA Today, l'organisation raciste a en tout cas organisé une levée de fonds pour le[...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien isra&eacu[...]

Tunisie : 74 migrants venus de Libye recueillis par des pêcheurs

Des pêcheurs tunisiens ont recueilli jeudi soixante-quatorze migrants qui tentaient de gagner l'Italie depuis la Libye. Ils avaient erré cinq jours en mer.[...]

Ebola : le Tchad ferme sa frontière avec le Nigeria

Le gouvernement tchadien a annoncé jeudi la fermeture de sa frontière avec le Nigeria pour "pour nécessité impérieuse de santé publique". Cette décision concerne la r&eacu[...]

Gaza : au moins 27 Palestiniens tués jeudi dans des raids aériens

Après l'échec de la dernière trêve, l'offensive israélienne a repris de plus belle à Gaza où au moins 27 Palestiniens ont été tués jeudi dans des raids aé[...]

Centrafrique : des centaines de personnes manifestent contre la présence française à Bangui

Des centaines de personnes ont participé jeudi à une manifestation pacifique à Bangui contre la présence militaire française en Centrafrique.[...]

Ebola : l'Afrique du Sud ferme ses frontières avec la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia

Les pays africains prennent progressivement des mesures contre l'épidémie d'Ebola en cours en Afrique de l'Ouest. Jeudi, l'Afrique du Sud a ainsi déclaré qu'elle fermait ses frontières avec la Gu[...]

Boko Haram : deux personnes exécutées à Buni Yadi pour avoir fumé

Boko Haram fait régner sa loi à Buni Yadi, dans le nord-est du Nigeria. Des témoins ont rapporté jeudi que le groupe islamiste a exécuté deux personnes qui fumaient des cigarettes dans la [...]

Centrafrique : cinq morts dans des heurts entre des soldats français et des hommes armés

Des sources hospitalières ont indiqué jeudi que cinq personnes avaient été tuées et une trentaine d'autres blessées dans les heurts du 19 août à Bangui, entre des soldats fran[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

Ebola : émeute dans un quartier de Monrovia placé en quarantaine, la police tire à balles réelles

La population de West Point, un quartier de la capitale du Liberia, Monrovia, a réagi avec des jets de pierre et des cris à sa mise en quarantaine, mercredi, alors qu'un couvre-feu général a ét[...]

Stanislas Zézé : "La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales"

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment, et Jean-Paul Tonga, directeur des opérations de l'agence de notation basée à Abidjan, reviennent pour "Jeune Afrique" sur l'impact du succ&[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers