Extension Factory Builder
23/06/2008 à 12:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

À bientôt 80 ans, l'ex-président algérien coule une retraite paisible entre Oran et Alger. Et partage son temps entre sa famille, la lecture et la rédaction de ses mémoires.

« Chadli ? Il ne s'est jamais aussi bien porté, affirme Abdelaziz Boubakir, journaliste au quotidien El-Khabar et l'une des rares personnes à l'avoir interviewé en décembre 2007. Il coule une retraite paisible et travaille sur ses mémoires. » Depuis sa démission de la présidence le 11 janvier 1992, au lendemain du premier tour des législatives remportées par les islamistes, Chadli Bendjedid s'est fait plus que discret. À bientôt 80 ans - il est né le 14 avril 1929 -, l'ex-chef de la deuxième région militaire (Oranie) entre 1964 et 1978 partage sa vie entre Oran et Alger. Féru de plongée sous-marine, il aime se retrouver à Bousfer, à 35 km à l'ouest d'Oran, une station balnéaire où séjournèrent quelques personnalités étrangères du temps où il était aux commandes de l'État. À Alger, Chadli réside dans une villa de style mauresque que les autorités ont mise à sa disposition. Un privilège ? « Tous les anciens présidents ont droit à une résidence d'État, explique l'un de ses proches. Ancien maquisard, ex-officier supérieur, ex-président, il bénéficie de multiples pensions et retraites qui lui permettent d'être largement à l'abri du besoin. »

Ceux qui lui rendent visite dressent de lui un portrait plutôt flatteur. Quand il ne pratique pas ses sports favoris - marche, natation et tennis -, Chadli passe du temps avec ses petits-enfants, reçoit ses amis et s'adonne à la lecture. Hormis une thyroïdite et une hernie discale qui ont nécessité des soins à l'étranger, l'ex-raïs jouit d'une excellente santé. La chevelure cendrée, l'embonpoint à peine plus prononcé, il continue de s'habiller chic - il ne dédaigne pas les grandes marques, en particulier les costumes Smalto. « Il a toujours bon pied bon œil, confirme un de ses anciens ambassadeurs. Doté d'une mémoire impressionnante, il semble ne pas être affecté par l'âge et possède la lucidité intellectuelle d'un quadragénaire. »
Longtemps, les Algériens étaient convaincus que Chadli était privé de parole, voire placé en résidence surveillée. « Des balivernes, assure Habet Hannachi, directeur de l'hebdomadaire Al-Mohakik. Ceux qui pensent qu'il a passé un deal avec les généraux pour ne pas s'exprimer sur les circonstances de son départ précipité ou sur son passage à la présidence se fourvoient. » N'empêche, depuis son départ en 1992, Chadli s'est tu. Accusé de tous les maux, raillé par une partie de l'opinion - raconter des blagues sur Chadli fut l'exercice favori des Algériens -, il s'est toujours abstenu de répondre aux critiques. « Il s'est fixé une règle d'or, témoigne un ancien ministre : ne jamais répondre à ses détracteurs. C'est mal connaître Chadli que de prétendre que quelqu'un puisse lui interdire de s'exprimer. »
Après avoir boudé le président Bouteflika - ce dernier avait eu des propos peu amènes à son égard en le traitant lui et ses prédécesseurs de « présidents stagiaires » -, Chadli a finalement renoué avec le sérail. On l'a vu serrer la main de Boutef lors des cérémonies de commémoration du 1er novembre 1954, et il a même accepté une rutilante voiture blindée, cadeau de la présidence à tous les anciens chefs d'État.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours ap[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Algérie - CAN 2015 : M'Bolhi, la solitude du gardien de but

Malgré sa remarquable prestation lors du dernier Mondial au Brésil, Raïs M'Bolhi, le portier de l'équipe nationale de football, demeure méconnu et sous-coté. Mais une belle CAN avec[...]

Omar Belhouchet : "Nous n'excluons pas un retour des violences contre les journalistes algériens"

Omar Belhouchet est directeur du quotidien francophone "El Watan". Dans les années 1990, il a fait l’objet de deux tentatives d’assassinat de la part des groupes islamiques armés. Dans cet[...]

Kaddour Hadadi : Citizen HK

Musicien fidèle à ses idéaux et romancier engagé, le chti aux origines algériennes ne lâche rien.[...]

CAN 2015 : Les binationaux au coeur de la stratégie sportive de l'Algérie

L'équipe algérienne compte 16 joueurs binationaux, qui possèdent à la fois les nationalités française et algérienne. Un phénomène qui n'est pas le fruit du hasard,[...]

La guerre islamiste en France : An I

Boualem Sansal est un écrivain algérien, auteur notamment de six romans et de plusieurs essais dont le dernier, très remarqué et publié en 2013 : "Gouverner au nom d'Allah"[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Pour Carlos Ghosn, le "Nigeria est le Brésil de demain"

Pour Carlos Ghosn, le décollage du marché automobile nigérian n'est qu'une question de temps. Et l'alliance Renault-Nissan dont il est le patron se positionne déjà pour être[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN22068chadldidejd0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN22068chadldidejd0 from 172.16.0.100