Extension Factory Builder
21/07/2008 à 11:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le « coup de grisou » social (voir J.A. n° 2475) qui touche depuis janvier dernier le bassin minier de Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie, a bien été provoqué par des irrégularités commises par des responsables d'une entreprise étatique, en l'occurrence la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG). C'est ce qu'a reconnu le chef de l'État tunisien, Zine el-Abidine Ben Ali, le 16 juillet, lors d'une session extraordinaire du Conseil général du gouvernorat de la région, consacrée à son développement. « Il vient de se produire, dans certaines délégations du bassin minier, des événements dus à des irrégularités commises par les responsables de la CPG », a-t-il déclaré, en faisant référence à des accusations déjà portées par les jeunes de Gafsa contre les responsables de l'entreprise. Alors qu'ils espéraient beaucoup des embauches de la CPG pour trouver du travail dans une zone particulièrement touchée par le chômage, ces derniers ont accusé les responsables de la société d'avoir favorisé le recrutement de candidats issus d'une autre région du pays. Leur mécontentement a dégénéré en affrontements avec la police, qui ont fait un mort et une vingtaine de blessés, le 6 juin, lorsque celle-ci est intervenue pour lever les sit-in et empêcher les pillages. Depuis, l'ordre a été rétabli par l'armée, appelée en renfort.
Pour tenter de calmer les esprits, le PDG de la CPG ainsi que des responsables politiques régionaux ont été limogés. Mais le 22 juin, plusieurs syndicalistes du bassin minier, dont Adnane Hajji, leur porte-parole, ont été arrêtés. Ils sont accusés de « trouble à l'ordre public et de dégradation de biens d'autrui ». Pour favoriser la création d'emplois dans la région désertique et enclavée de Gafsa, Ben Ali a simultanément annoncé une série de mesures destinées à promouvoir l'investissement.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Abdelwahab Ben Ayed

Article précédent :
Sarko, Wade, Zuma et les autres

Tunisie

Afflux de milliers de migrants libyens à la frontière tunisienne

Afflux de milliers de migrants libyens à la frontière tunisienne

Fuyant les combats entre milices à Tripoli ou Benghazi, plusieurs milliers de Libyens tentent de passer la frontière tunisienne, ce qui pose des problèmes sanitaires et sécuritaires.[...]

Du Maroc à l'Égypte, opération barricades contre le terrorisme

Face à la menace de multiples groupes armés, les pays d'Afrique du Nord se retranchent derrière leurs frontières. Mais la nécessité de passer à l'offensive se fait de plus[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a [...]

Tunisie : Ali Laarayedh... consensuel, vraiment ?

Son passage au gouvernement n'a pas laissé que des bons souvenirs aux Tunisiens, entre échec économique et complaisance envers les salafistes. Pourtant, Ennahdha a fait d'Ali Laarayedh son[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Tunisie : deux soldats tués dans un échange de tirs avec des "terroristes"

Deux soldats tunisiens ont été tués samedi dans un échange de tirs avec des "terroristes" près de la frontière algérienne, a annoncé le ministère de la[...]

Alstom accusé de corruption au Royaume-Uni

La filiale britannique d'Alstom a été inculpée de trois délits de corruption et de trois délits de complicité de corruption. Les accusations concernent de grands projets de transport[...]

Élections en Tunisie : la mobilisation des électeurs est-elle dans l'impasse ?

À trois mois des élections législatives et présidentielle tunisiennes, le pays peine à convaincre ses électeurs de s'inscrire sur les listes électorales. Retour sur les causes -[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers