Extension Factory Builder
21/07/2008 à 11:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le « coup de grisou » social (voir J.A. n° 2475) qui touche depuis janvier dernier le bassin minier de Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie, a bien été provoqué par des irrégularités commises par des responsables d'une entreprise étatique, en l'occurrence la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG). C'est ce qu'a reconnu le chef de l'État tunisien, Zine el-Abidine Ben Ali, le 16 juillet, lors d'une session extraordinaire du Conseil général du gouvernorat de la région, consacrée à son développement. « Il vient de se produire, dans certaines délégations du bassin minier, des événements dus à des irrégularités commises par les responsables de la CPG », a-t-il déclaré, en faisant référence à des accusations déjà portées par les jeunes de Gafsa contre les responsables de l'entreprise. Alors qu'ils espéraient beaucoup des embauches de la CPG pour trouver du travail dans une zone particulièrement touchée par le chômage, ces derniers ont accusé les responsables de la société d'avoir favorisé le recrutement de candidats issus d'une autre région du pays. Leur mécontentement a dégénéré en affrontements avec la police, qui ont fait un mort et une vingtaine de blessés, le 6 juin, lorsque celle-ci est intervenue pour lever les sit-in et empêcher les pillages. Depuis, l'ordre a été rétabli par l'armée, appelée en renfort.
Pour tenter de calmer les esprits, le PDG de la CPG ainsi que des responsables politiques régionaux ont été limogés. Mais le 22 juin, plusieurs syndicalistes du bassin minier, dont Adnane Hajji, leur porte-parole, ont été arrêtés. Ils sont accusés de « trouble à l'ordre public et de dégradation de biens d'autrui ». Pour favoriser la création d'emplois dans la région désertique et enclavée de Gafsa, Ben Ali a simultanément annoncé une série de mesures destinées à promouvoir l'investissement.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Abdelwahab Ben Ayed

Article précédent :
Sarko, Wade, Zuma et les autres

Tunisie

Mehdi Jomâa : 'Redresser l'État tunisien est une obligation'

Mehdi Jomâa : "Redresser l'État tunisien est une obligation"

Alors qu'il achève une tournée diplomatique visant à mobiliser les partenaires de la Tunisie pour la sortir du marasme, le Premier ministre Mehdi Jomâa s'est livré à Jeune Afrique. Il revie[...]

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être "le Noir de service"

Le chanteur Slah Mosbah, l'un des plus populaires de Tunisie, ne veut plus être "le Noir de service" qui cache une forêt de préjugés. À 55 ans, il songe même à[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces