Extension Factory Builder
17/12/2007 à 11:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Certains étaient convaincus que la visite officielle en France (11-14 décembre) du président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh (IOG) - et notamment sa rencontre avec Nicolas Sarkozy - serait exclusivement consacrée à l'affaire Borrel, du nom de ce magistrat français mort dans des circonstances obscures à Djibouti, en 1995 (les noms de deux responsables djiboutiens de haut rang y sont cités). Cela n'a pas été le cas. L'affaire a certes été évoquée par Guelleh et Sarkozy, le 11 décembre à l'Élysée, mais avec l'objectif qu'elle cesse d'empoisonner les relations bilatérales. Le président français ayant réaffirmé l'indépendance de la justice de son pays, « IOG » lui a répondu par une question : « En cas de dysfonctionnement de sa part, quel pourrait être notre recours sinon les plus hauts responsables de l'État ? » Et les deux hommes sont vite passés à autre chose. L'affaire Borrel est en cours d'examen par la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, qui devrait rendre son verdict en janvier prochain.
« La coopération économique avec les Français étant depuis longtemps en panne, nous ne les avons pas attendus », commente un membre de l'entourage de Guelleh. De fait, des sociétés arabes ont investi plus de 500 millions de dollars dans l'économie djiboutienne, somme considérable pour ce minuscule pays dépourvu de toute richesse, hormis sa position géostratégique. Mais le gouvernement ayant adopté une stratégie de développement ambitieuse, de nombreux contrats restent à décrocher, qu'il s'agisse de la réhabilitation de la ligne de chemins de fer Addis Abeba-Djibouti, pour laquelle le groupe Bolloré semble en excellente position, de la construction d'une usine de dessalement de l'eau de mer ou de la réalisation d'installations portuaires à Tadjourah et sur les rives du lac Assal.
Fidèle à sa réputation, Sarkozy a insisté auprès de Guelleh pour l'instauration entre eux d'une relation plus personnelle. « Venez alors à Djibouti ! » a répliqué IOG. Rendez-vous a été pris pour février 2008.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Présidentielle nigériane : Attahiru Jega sera-t-il l'homme de la situation ?

Présidentielle nigériane : Attahiru Jega sera-t-il l'homme de la situation ?

Pour Attahiru Jega, le patron de la Commission électorale, veiller au bon déroulement de la présidentielle sera une gageure.[...]

Égypte : un mort et plusieurs blessés dans un attentat devant la Cour suprême

Une personne a été tuée et quatre blessées, dont un policier, dans l'explosion lundi d'une bombe au Caire, près de la Cour suprême égyptienne.[...]

Burundi : Hussein Radjabu, ex-chef du parti au pouvoir, s'est évadé de prison

La nouvelle risque de ne pas plaire au président burundais, Pierre Nkurunziza. L'ex-chef du parti au pouvoir, Hussein Radjabu, son ennemi juré, s'est évadé de prison dans la nuit de dimanche à [...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une &eacu[...]

Exclu : CFAO et L'Oréal se rapprochent à Abidjan

 CFAO va acquérir l'ivorien Sicobel, spécialisé dans les produits d'hygiène et de beauté, a appris "Jeune Afrique". Une opération qui devrait permettre au groupe de distribu[...]

Togo : cinq candidats à la conquête du fauteuil présidentiel

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a clôturé dimanche le dépôt de candidatures pour l’élection présidentielle. Quatre candidats, dont le leader[...]

Gouvernance : le président namibien Pohamba remporte le prix de la Fondation Mo Ibrahim

Le président namibien Hifikepunye Pohamba, qui doit céder sa place d'ici la fin du mois à son successeur, a remporté jeudi le prix de la Fondation Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance en Afrique. [...]

Giresse : "Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?"

Alain Giresse, l’ancien sélectionneur du Sénégal, n’a pas été épargné par une partie de la presse locale. S’estimant victime d’attaques excessivement viole[...]

Petit vade-mecum électoral

"Je dis oui..." Ce n'est pas à sa future épouse - cela se saurait - que le célibataire le plus convoité d'Afrique de l'Ouest a ainsi répondu, mais aux militants de son parti qui[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par le[...]

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans [...]

Casimir Oyé Mba : "Seule solution pour sortir de l'impasse politique au Gabon, le dialogue"

Casimir Oyé Mba, opposant gabonais et ancien Premier ministre d'Omar Bongo Ondimba, appelle une nouvelle fois le chef de l'État au dialogue national.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN16127oublissapel0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN16127oublissapel0 from 172.16.0.100