Extension Factory Builder
17/12/2007 à 11:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Certains étaient convaincus que la visite officielle en France (11-14 décembre) du président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh (IOG) - et notamment sa rencontre avec Nicolas Sarkozy - serait exclusivement consacrée à l'affaire Borrel, du nom de ce magistrat français mort dans des circonstances obscures à Djibouti, en 1995 (les noms de deux responsables djiboutiens de haut rang y sont cités). Cela n'a pas été le cas. L'affaire a certes été évoquée par Guelleh et Sarkozy, le 11 décembre à l'Élysée, mais avec l'objectif qu'elle cesse d'empoisonner les relations bilatérales. Le président français ayant réaffirmé l'indépendance de la justice de son pays, « IOG » lui a répondu par une question : « En cas de dysfonctionnement de sa part, quel pourrait être notre recours sinon les plus hauts responsables de l'État ? » Et les deux hommes sont vite passés à autre chose. L'affaire Borrel est en cours d'examen par la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, qui devrait rendre son verdict en janvier prochain.
« La coopération économique avec les Français étant depuis longtemps en panne, nous ne les avons pas attendus », commente un membre de l'entourage de Guelleh. De fait, des sociétés arabes ont investi plus de 500 millions de dollars dans l'économie djiboutienne, somme considérable pour ce minuscule pays dépourvu de toute richesse, hormis sa position géostratégique. Mais le gouvernement ayant adopté une stratégie de développement ambitieuse, de nombreux contrats restent à décrocher, qu'il s'agisse de la réhabilitation de la ligne de chemins de fer Addis Abeba-Djibouti, pour laquelle le groupe Bolloré semble en excellente position, de la construction d'une usine de dessalement de l'eau de mer ou de la réalisation d'installations portuaires à Tadjourah et sur les rives du lac Assal.
Fidèle à sa réputation, Sarkozy a insisté auprès de Guelleh pour l'instauration entre eux d'une relation plus personnelle. « Venez alors à Djibouti ! » a répliqué IOG. Rendez-vous a été pris pour février 2008.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Au Maroc, la société suisse chargée du marquage fiscal des boissons et du tabac est loin de faire l'unanimité. Outre des tarifs jugés excessifs, l'opacité de sa gestion pose[...]

Maroc : inondations meurtrières dans le Sud

La région du Sud-est du Maroc a connu des intempéries exceptionnelles dimanche 23 novembre. Bilan provisoire : 17 personnes tuées et 18 autres portées disparues...  [...]

Guinée : au coeur du "ground zero" de l'épidémie d'Ebola

C'est ici, quelque part entre Nzérékoré et Macenta, en pleine forêt, qu'Ebola est apparu il y a bientôt un an. Une région difficile d'accès, qui a payé un lourd tribut [...]

RDC : un nouveau massacre porte à 200 le nombre de civils tués près de Beni

Un nouveau massacre près de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a fait une centaine de morts, selon des députés de la région. L'identité des responsables[...]

Centrafrique : une transition en panne, qui va à vau-l'eau

Didier Niewiadowski a été conseiller de coopération et d'action culturelle à l'Ambassade de France à Bangui (2008-2012). Depuis les Accords de Libreville du 11 janvier 2013, trois chefs de l&rsq[...]

Tunisie : la dernière marche

Les Tunisiens nous étonnent chaque jour un peu plus. De tous les peuples arabes, ils sont ceux qui ont fait montre de la plus grande maturité, malgré de vives inquiétudes après le maelstr[...]

France - Rwanda : Sonia Rolland, Miss et ambassadrice

Dans un documentaire diffusé sur France Ô le 26 novembre, la comédienne franco-rwandaise évoque avec une tendresse teintée d'admiration la résurrection de son pays natal, vingt ans apr&e[...]

Le Maroc face à la "Daesh connection"

Plus d'un millier de Marocains ont décidé de rejoindre les rangs de l'État islamique. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Comment sont-ils recrutés ? Comment les autorités fon[...]

Présidentielle tunisienne : vers un second tour Essebsi - Marzouki

Le premier tour de la présidentielle tunisienne s'est tenu dimanche avec un taux de participation d'environ 64 %. Selon les premières estimations à la sortie des urnes, Béji Caïd Essebsi devance Mo[...]

Nigeria : 48 vendeurs de poissons massacrés par Boko Haram au bord du lac Tchad

Les islamistes armés de Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du Nigeria, au bord du lac Tchad.[...]

Transition au Burkina : 4 militaires dans un gouvernement de 26 ministres

Le gouvernement de la transition a été annoncé dimanche au Burkina Faso. Au total, l'armée occupe quatre ministères clés. Le lieutenant-colonel Zida cumule notamment le poste de Premier m[...]

Nigeria : le premier parti d'opposition accuse le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos

Le principal parti d'opposition du Nigeria a accusé dimanche le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos par des agents de sécurité, à quelques mois d'une présidentielle à [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers