Extension Factory Builder
14/11/2003 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les sondages le donnaient largement vainqueur. Les électeurs en ont décidé autrement.
Junichiro Koizumi, le Premier ministre japonais, qui remettait son mandat en jeu le 9 novembre, va certes conserver son poste. Avec 244 sièges, sa formation, le Parti libéral démocrate (PLD) a, il est vrai, dépassé le seuil des 240 députés à la Chambre basse du Parlement et elle pourra gouverner seule. Mais si, depuis 1955, date de sa création, le parti de Koizumi a régné sans partage sur la vie politique de l'archipel, aujourd'hui, la donne a changé. La bipolarisation de la vie politique nippone est en marche. Car l'opposition de centre gauche dirigée par Naoto Kan a réalisé une impressionnante percée : avec 177 députés, en progression de 40 sièges, elle sera demain en mesure de proposer une alternative au PLD. Auparavant émiettée entre plusieurs formations, la
gauche japonaise a enfin trouvé le chemin de l'unité.
Après presque cinq décennies de croissance ininterrompue, l'économie est entrée en crise en 1993, une crise durable et pernicieuse, dont le pays, profondément ébranlé, a mis dix ans à se remettre. Le parti conservateur, qui est apparu pendant longtemps comme une
garantie de stabilité, a perdu beaucoup de son pouvoir d'attraction, et s'est aliéné des fractions croissantes de l'électorat : les jeunes et les femmes notamment. On pouvait craindre que l'hémorragie ne continue et qu'en l'absence d'alternative crédible à gauche ce stock d'électeurs flottants et désabusés ne se réfugie dans un vote protestataire
populiste. Aujourd'hui, ce risque semble écarté. C'est une bonne nouvelle pour la démocratie.

Le scrutin du 9 novembre est un prélude à une transformation en profondeur de la vie politique de l'archipel. Cette transformation ne sera pas sans conséquences pour le reste du monde. L'omnipotence du PLD a pendant longtemps stérilisé le débat public. D'une pauvreté affligeante, il se réduisait à des querelles de factions et de personnes. Désormais, il pourra s'organiser autour de la confrontation des idées et des projets. En politique intérieure. Mais aussi en politique étrangère. La formation de Naoto Kan a d'ailleurs en partie axé sa campagne sur l'Irak, s'opposant à l'envoi de soldats japonais dans ce pays décidé à rebrousse-poil de l'opinion publique par Junichiro Koizumi.
Un Japon plus politisé et moins consensuel pourra plus et mieux se faire entendre dans le concert des nations. Le pays est par exemple l'un des partenaires les plus fidèles et les plus généreux de l'Afrique. Mais, handicap majeur, faute de relief dans son discours, sa contribution à la gouvernance mondiale n'est pas reconnue à sa juste valeur. Pourtant l'archipel, toujours deuxième puissance économique du monde, pourrait faire infiniment plus. Le terrain compliqué des relations internationales a longtemps été soustrait au jugement des électeurs et confisqué par les diplomates conservateurs. Demain, il en ira
peut-être autrement, et cela aussi, c'est une bonne nouvelle.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Alpha Condé à Lomé

Article précédent :
Un milliardaire en prison

AUTRES

Ouganda : vers l'annulation de la loi sur l'homosexualité ?

Ouganda : vers l'annulation de la loi sur l'homosexualité ?

La Cour constitutionnelle ougandaise a entendu jeudi les arguments des avocats de l'État contre la requête de défenseurs des droits des homosexuels. Ces derniers réclament l'annulation d'une loi[...]

RDC : accusé de "trafic d'armes", le général Gabriel Amisi "blanchi"

Le Conseil supérieur de la défense a annoncé jeudi avoir "blanchi" le général Gabriel Amisi, ex-chef d'état-major des forces terrestres de l'armée congolaise. L'officier &[...]

Vol AH5017 : l'identification des victimes peut prendre "des années"

Une semaine après le crash de l'avion d'Air Algérie, le directeur de la police judiciaire algérienne a affirmé jeudi que l'identification de l'ensemble des victimes prendra "peut-être des a[...]

Sénégal : carton rouge pour la gouvernance Wade

Dans le rapport annuel qu'elle vient de transmettre à Macky Sall, l'Inspection générale d'État (IGE) dresse un tableau sans concession de la dilapidation du patrimoine de l'État sous la pr&eacu[...]

Guinée équatoriale : selon HRW, Obama doit inviter Obiang à mettre fin à la torture

Dans un rapport publié mercredi, Human Rights Watch (HRW) somme le président américain Barack Obama d'enjoindre le chef de l'État équato-guinéen à mettre fin aux violations des droi[...]

Racisme - Seydou Keita : "Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus"

La rencontre amicale de mardi entre le Real Madrid et l’AS Roma (0-1) a débuté par un coup d’éclat. Après avoir refusé de serrer la main du joueur portugais Pepe, le milieu de terrain[...]

Italie : Matteo Renzi parie sur l'Afrique

Lors de sa visite de trois jours sur le continent, le président du Conseil italien a amorcé une coopération économique inédite.[...]

Carte interactive : votre pays est-il généreux en congés payés ?

Qu'il réside aux Comores, en Angola ou au Nigeria, tout salarié a droit chaque année à des congés payés à la charge de l'employeur. Mais le nombre de ces jours de repos varie sensib[...]

Côte d'Ivoire : Hervé Renard nommé sélectionneur des Éléphants

Ancien sélectionneur de la Zambie et de l’Angola, Hervé Renard revient en Afrique. Il a en effet été choisi pour succéder à Sabri Lamouchi, qui a démissionné aprè[...]

Palestine, Tchétchénie, Nigeria... : quand les femmes se transforment en kamikazes

Plusieurs femmes kamikazes ont commis des attentats suicides ces derniers jours dans le nord du Nigeria. Inédit dans ce pays et en Afrique, le phénomène n'est pas nouveau dans le reste du monde. De la Tch&eacu[...]

La Guinée sous le choc après la bousculade qui a fait 33 morts à Conakry

La bousculade meurtrière, qui s'est produite mardi soir à la fin d'un concert sur une plage de Conakry, a fait au moins 33 morts, dont 11 mineurs, et une soixantaine de blessés. Le pays est endeuillé et[...]

Gaza : que peut, que doit faire l'Afrique ?

La communauté internationale semble impuissante face à l’escalade de l’opération "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza. Que dit l’Afrique ? Que doit dire l’Afrique ? Q[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers