Extension Factory Builder
14/11/2003 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les sondages le donnaient largement vainqueur. Les électeurs en ont décidé autrement.
Junichiro Koizumi, le Premier ministre japonais, qui remettait son mandat en jeu le 9 novembre, va certes conserver son poste. Avec 244 sièges, sa formation, le Parti libéral démocrate (PLD) a, il est vrai, dépassé le seuil des 240 députés à la Chambre basse du Parlement et elle pourra gouverner seule. Mais si, depuis 1955, date de sa création, le parti de Koizumi a régné sans partage sur la vie politique de l'archipel, aujourd'hui, la donne a changé. La bipolarisation de la vie politique nippone est en marche. Car l'opposition de centre gauche dirigée par Naoto Kan a réalisé une impressionnante percée : avec 177 députés, en progression de 40 sièges, elle sera demain en mesure de proposer une alternative au PLD. Auparavant émiettée entre plusieurs formations, la
gauche japonaise a enfin trouvé le chemin de l'unité.
Après presque cinq décennies de croissance ininterrompue, l'économie est entrée en crise en 1993, une crise durable et pernicieuse, dont le pays, profondément ébranlé, a mis dix ans à se remettre. Le parti conservateur, qui est apparu pendant longtemps comme une
garantie de stabilité, a perdu beaucoup de son pouvoir d'attraction, et s'est aliéné des fractions croissantes de l'électorat : les jeunes et les femmes notamment. On pouvait craindre que l'hémorragie ne continue et qu'en l'absence d'alternative crédible à gauche ce stock d'électeurs flottants et désabusés ne se réfugie dans un vote protestataire
populiste. Aujourd'hui, ce risque semble écarté. C'est une bonne nouvelle pour la démocratie.

Le scrutin du 9 novembre est un prélude à une transformation en profondeur de la vie politique de l'archipel. Cette transformation ne sera pas sans conséquences pour le reste du monde. L'omnipotence du PLD a pendant longtemps stérilisé le débat public. D'une pauvreté affligeante, il se réduisait à des querelles de factions et de personnes. Désormais, il pourra s'organiser autour de la confrontation des idées et des projets. En politique intérieure. Mais aussi en politique étrangère. La formation de Naoto Kan a d'ailleurs en partie axé sa campagne sur l'Irak, s'opposant à l'envoi de soldats japonais dans ce pays décidé à rebrousse-poil de l'opinion publique par Junichiro Koizumi.
Un Japon plus politisé et moins consensuel pourra plus et mieux se faire entendre dans le concert des nations. Le pays est par exemple l'un des partenaires les plus fidèles et les plus généreux de l'Afrique. Mais, handicap majeur, faute de relief dans son discours, sa contribution à la gouvernance mondiale n'est pas reconnue à sa juste valeur. Pourtant l'archipel, toujours deuxième puissance économique du monde, pourrait faire infiniment plus. Le terrain compliqué des relations internationales a longtemps été soustrait au jugement des électeurs et confisqué par les diplomates conservateurs. Demain, il en ira
peut-être autrement, et cela aussi, c'est une bonne nouvelle.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Alpha Condé à Lomé

Article précédent :
Un milliardaire en prison

AUTRES

Maurice : Cassam Uteem, Gandhi en son pays

Maurice : Cassam Uteem, Gandhi en son pays

S'il est tenu à l'écart de la scène politique intérieure, l'ancien président Cassam Uteem est en revanche très actif et écouté à l'étranger.[...]

Carte interactive : l'Afrique francophone dans les missions de maintien de la paix

Depuis quelques années, les pays africains francophones participent de plus en plus à des opérations et missions de paix dans le monde. "Jeune Afrique" vous propose de vérifier si votre &Eacut[...]

Zambie : Michael Sata apparaît enfin en public

Resté invisible depuis près  trois mois, le président zambien, Michael Sata, a fait une apparition vendredi pour ouvrir une session du Parlement. Il a alors déclaré : "Je ne suis pas [...]

RDC : remue-ménage à la tête de l'armée

Pas moins de 29 ordonnances ont été signées entre mardi et jeudi par le chef de l'État congolais, Joseph Kabila. Objectif : accélère la réforme de l'armée.[...]

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

Vendredi, l'ancien président français a annoncé son retour dans la vie politique, via un texte publié sur Facebook et Twitter. Dans la posture du sauveur, Nicolas Sarkozy indique son intention de pre[...]

État islamique : que font les États voisins de la Syrie et de l'Irak ?

De la Turquie à l'Iran, au Moyen-Orient, le degré d'engagement contre l'État islamique reste très variable. Explications.[...]

Union européenne : une Lady Pesc chasse l'autre

C'est l'Italienne Federica Mogherini qui, à partir du 1er novembre, dirigera la politique étrangère et de sécurité commune en lieu et place de la Britannique Catherine Ashton.[...]

Ebola : le virus s'arrête-il vraiment aux frontières ?

Pour éviter la pénétration du virus Ebola sur leur territoire, les pays encore épargnés renforcent la surveillance au niveau de leurs frontières. Est-ce suffisant pour empêcher la ma[...]

Burundi : les cadavres du lac Rweru viennent-ils du Rwanda ?

Officiellement quatre cadavres - bien plus selon des témoignages de pêcheurs - ont été retrouvés sur le lac Rweru, au Burundi. Enfermés dans des toiles de jute et ligotés, les corps [...]

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Guinée : huit membres d'une équipe de sensibilisation à Ebola tués dans le Sud

Les corps de huit personnes ont été retrouvés jeudi dans la région de N'Zérékoré (sud de la Guinée). Ils étaient tous membres d'une mission de sensibilisation au vir[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus me[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex