Extension Factory Builder
12/12/2005 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

A la tête d'une demi-douzaine de fondations et d'ONG humanitaires, cet homme d'affaires, frère aîné du chef de l'Etat congolais, va lancer une compagnie aérienne en avril prochain.

Il n'est pas que le « frère de... », il est aussi et avant tout le chef de la famille, un PDG multicarte, un de l'ombre et l'un des principaux employeurs privés du Congo. Lui : Maurice Nguesso, 66 ans, aîné du président Denis Sassou Nguesso (DSN) et patriarche du clan depuis la mort, en 2004, de Valentin Ambendet. Dans le tiroir à projets de ce père de quatorze enfants figure en bonne place ce qui devrait être sa plus grosse affaire : le lancement, en avril 2006, d'« Air Congo Express », une compagnie aérienne nationale et régionale au sein de laquelle des capitaux sud-africains sont engagés pour 49 %, lui-même détenant 48 % et l'État congolais 3 %. Un défi à la mesure de ce natif d'Edou, dans la Likouala, formé par capillarité et presque sur le tas à l'école des grandes sociétés pétrolières (Total, Shell, Petrobras, Sonatrach), de l'Orstom français et de la rude technique est-allemande. Emprisonné sans jugement à Brazzaville pendant six mois sous la transition (1991), en quelque sorte pour délit de patronyme, ce fidèle des fidèles de DSN - « Nous sommes comme les deux doigts de la main », dit-il - suit son frère dans sa traversée du désert et l'accompagne tout naturellement lors de sa reconquête du pouvoir. Aujourd'hui, Maurice Nguesso est à la tête d'une demi-douzaine de fondations et d'ONG humanitaires et sportives, ainsi que le PDG de deux importantes entreprises de la place : la Sonotrap (bâtiment et travaux publics) et la Somac, la plus grande société de gardiennage du Congo avec ses 700 employés et son encadrement assuré par d'anciens officiers de l'armée angolaise. Personnalité incontournable du monde congolais des affaires, cet homme consensuel et patelin est aussi un acteur actif des coulisses de la politique. Sans affiliation partisane réelle (il n'est que simple membre du Parti congolais du travail), Maurice Nguesso entretient des rapports amicaux avec la plupart des leaders de l'opposition. À Paris, début décembre, pour préparer son mariage officiel avec Rosalie-Brigitte Akoli, sa compagne depuis onze ans, il s'est ainsi employé à inciter au retour le dernier carré des exilés - à l'exception notable de l'ex-président Lissouba et de l'ancien ministre des Finances Moungounga Nguila Nkombo. Sa proximité avec son cadet de frère, pour le compte duquel il gère les affaires (au sens familial du terme) du clan, facilite évidemment ce rôle de « passeur de messages ».
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
A l'affiche

Article précédent :
Zerhouni, opéré lui aussi

AUTRES

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Diaporama : ces chefs d'États africains qui sont morts de maladie au pouvoir

Avant le Zambien Michael Sata, décédé mercredi 29 octobre à Londres, pas moins de dix chefs d'État africains étaient morts dans l'exercice de leur fonction. D'Houphouët Boigny à[...]

Boniface Mongo-Mboussa : "La littérature africaine a perdu de son pouvoir de subversion"

Critique, éditeur, responsable du salon africain du livre de Genève et auteur d'une biographie de l'écrivain Tchicaya U Tam'si, le Congolais Boniface Mongo-Mboussa revient sur les forces et les faibless[...]

Bénin : l'opposition défile à Cotonou pour réclamer la tenue des élections municipales

Plusieurs milliers de Béninois ont manifesté mercredi à Cotonou, à l’appel de la Plateforme des forces démocratiques (opposition), pour exiger du gouvernement l’organisation des &ea[...]

Centrafrique : le Parlement de transition n'enquêtera pas sur la gestion du don angolais

La commission d'enquête parlementaire sur la gestion du don angolais par les autorités centrafricaines ne verra pas le jour. Le Conseil national de transition a annoncé mardi avoir renoncé à sa [...]

Maroc : la femme du jihadiste arrêté à Casablanca veut récupérer la garde de ses deux filles

Nabil Rhaba, un Marocain résidant en France avait été interpellé le 15 octobre à l'aéroport Mohammed V de Casablanca alors qu'il cherchait à embarquer pour Istanbul en compagnie d[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en C[...]

Mali : accrochages entre l'armée française et un "groupe armé terroriste de type Aqmi"

L'armée française a affronté dans la nuit de mardi à mercredi des combattants d'Aqmi, dans la vallée de l'Ametetai, au nord du Mali.[...]

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, était en proie aux flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé les capitales afr[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 3/3 : une élection de BCE au premier tour de la présidentielle ?

Pour conclure une série de trois entretiens, Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, évoquent, à la suite de la victoire de Nida Tounes aux législativ[...]

Ebola : au Liberia, moins de nouveaux cas journaliers, mais...

Le nombre de nouveaux cas journaliers d'Ebola aurait commencé à diminuer, selon une annonce de l'Organisation mondiale de la Santé mercredi. L'OMS s'autorise un "optimisme prudent".[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers