Extension Factory Builder
13/05/2008 à 12:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Selon Amnesty International, l'armée éthiopienne serait coupable de nombreuses exactions à Mogadiscio.

Guled a 32 ans et (sur)vit à Mogadiscio. Des horreurs, il en a vu plus que ne peuvent le supporter ses jeunes yeux. Ses voisins ont été abattus. Des hommes égorgés « comme des chèvres », les testicules tranchés, ont été abandonnés baignant dans leur sang en pleine rue. Sa voisine a été violée par vingt soldats éthiopiens un jour où son mari était absent du domicile.
Si l'on en croit le rapport d'Amnesty International (www.amnesty.org) rendu public le 6 mai et riche en témoignages de ce genre, la situation en Somalie est loin de s'améliorer. Rapide vainqueur des Tribunaux islamiques à la fin de décembre 2006, l'armée éthiopienne, confrontée à une guérilla urbaine quotidienne, s'est rendue coupable de nombreuses exactions, n'hésitant pas à violer, torturer, emprisonner et exécuter sans jugement. « Les dégâts et destructions décrits par des témoins à Amnesty International laissent penser que nombre de ripostes éthiopiennes à des attaques des groupes armés étaient disproportionnées », affirme le rapport. En 2007, quelque 6 000 civils auraient été tués et 600 000 personnes déplacées. Selon Amnesty, le gouvernement fédéral de transition comme la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine (Amisom) n'ont pas les moyens de protéger la population.
L'Amisom, pour l'instant composée de 3 300 soldats ougandais et burundais, n'a pas la capacité ni le mandat nécessaire pour protéger les civils. Le Premier ministre éthiopien, Mélès Zenawi, qui bénéficie du soutien appuyé des États-Unis, a annoncé à plusieurs reprises que son armée n'avait pas pour objectif de rester à Mogadiscio. Son gouvernement nie, bien entendu, l'ensemble des accusations contenues dans le rapport. Même si ses soldats s'embourbent de plus en plus dans un pays dont la désintégration se poursuit depuis la chute de Siad Barré, il y a dix-sept ans.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Abbas, jusqu'à quand ?

Article pr�c�dent :
Un fonds américain s'offre Lilas

Ethiopie

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn était à Djibouti du 6 au 9 février. Cette première visite d'État d’un chef de gouvernement éthiopien en terre djiboutienne a[...]

Chine-Afrique : Pékin nomme son premier chef de mission auprès de l'UA

Le diplomate chinois Kuang Weiling a été nommé jeudi chef de sa mission permanente auprès de l'Union africaine (UA). Il prendra ses fonctions durant la deuxième moitié de février,[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Ebola, Boko Haram, Libye... Les thèmes qui vont dominer le 24e sommet de l'UA

En attendant l’arrivée des chefs d’État et de gouvernement, les 30 et 31 janvier, à Addis-Abeba, les ministres des Affaires étrangères ont commencé, lundi 26 janvier,[...]

Bantu Wax habille les plages d'Afrique... et du monde

L'été austral bat son plein... Les corps se parent de bikinis ou de caleçons colorés. Depuis 2008, Yodit Eklund a lancé la marque Bantu Wax, subtil mélange de motifs africains et[...]

Éthiopie : leçons d'un emprunt international hors du commun

 Il est rare qu'un pays insiste sur ses faiblesses pour attirer les investisseurs étrangers. C'est pourtant la stratégie adoptée par les autorités Éthiopienne pour sa première[...]

Éthiopie : quand la mouche tsé-tsé bat de l'aile

Stériliser les glossines mâles pour éradiquer la maladie du sommeil, qui freine le développement des régions rurales au sud du Sahara, c'est le pari qu'a fait l'Éthiopie. Avec des[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Conflit sud-soudanais : reprise des négociations de paix à Addis-Abeba

Le gouvernement de Djouba et les rebelles sud-soudanais, qui s'affrontent depuis neuf mois dans une sanglante guerre civile, ont repris lundi les négociations de paix en Éthiopie. Sur le terrain, les combats se[...]

Éthiopie : Hailé Sélassié 1er, le "Négus" déchu, idole des Rastas

De 1930 à 1974, Hailé Sélassié 1er, le dernier empereur d'Éthiopie, a régné sur l'ancien royaume d'Abyssinie. Réputé pour sa poigne de fer, Ras Tafari, de son vrai[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN11058enqutserbnt0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN11058enqutserbnt0 from 172.16.0.100