Extension Factory Builder
10/12/2007 à 11:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 5 décembre, deux inspecteurs généraux d'État, Mayassine Diongue et Assane Dianko, ont remis à Mbaye Jacques Diop, le président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes), un ordre de mission signé de Zackaria Diaw, le directeur du cabinet du chef de l'État. « Les inspecteurs sont chargés d'une vérification administrative et financière », précise ce document.
Diop a dirigé le Craes depuis sa création, en août 2004, jusqu'à sa dissolution, le 27 novembre dernier, et son remplacement par un Conseil économique et social. « Je suis le quatrième personnage de l'État, a-t-il rappelé à ses visiteurs. Depuis l'indépendance, aucun inspecteur d'État n'a jamais mis les pieds ni au Conseil économique et social ni à la primature ni à l'Assemblée nationale, encore moins à la présidence de la République. Seule la Cour des comptes est habilitée à me contrôler. »
Les hostilités sont déclarées entre Diop et le président Abdoulaye Wade depuis que, le 1er octobre, le second a demandé au premier de démissionner. « Je n'ai pas de contentieux avec vous et ne souhaite pas en avoir, mais j'ai besoin du poste que vous occupez », lui a-t-il fait savoir. Réponse : « Je n'ai pas commis de faute. Si je démissionne alors que mon mandat court jusqu'en août 2009, personne ne le comprendra. » Trois jours plus tard, alors que Diop s'apprêtait à se rendre à Paris pour participer à une réunion de l'Union des conseils économiques et sociaux et institutions assimilées de la Francophonie, qu'il préside depuis le mois de juin, le chef de l'État lui a interdit de quitter le territoire sénégalais.
Le 16 novembre, après une médiation d'Iba Der Thiam, le coordonnateur de la Cap 21, la coalition des partis de la mouvance présidentielle, Diop accepte, pour la forme et « pour ne pas défier le président », de présenter sa démission. Trop tard, Wade ne décolère pas pour autant. Lors d'un comité directeur de son parti, il sonne la charge : « J'ai des griefs contre Mbaye Jacques Diop. À la tête du Craes, il a organisé des missions fantaisistes qui ont coûté 300 millions de F CFA. » D'où la descente des inspecteurs généraux d'État au siège du Craes… Comme lors de ses différends avec Idrissa Seck et Macky Sall, deux anciens Premiers ministres, Wade a manifestement choisi de régler ses comptes à coups d'audits et de poursuites judiciaires.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Ahmadinejad ravit la vedette

Article précédent :
Veolia à l'eau

AUTRES

Maroc : Lahcen Amokrane, 36 ans, l'enseignement

Le secrétaire général de la Fédération nationale des associations d'enseignants du tamazight a du pain sur la planche. Depuis son introduction dans les établissements primaires en[...]

Maroc : Rachid El Hahi, 41 ans, l'action politique

Derrière le peintre, il y a le militant politique, celui qui, en 1991, comptait déjà parmi les signataires de la charte d'Agadir, premier document recensant les principales revendications amazighs et q[...]

Maroc : Brahim Oummad, 31 ans, le développement durable

Sur le mont Alban, à 1 600 mètres d'altitude, les jeunes d'Imider ont improvisé un petit campement où ils organisent souvent des sit-in pour protester contre la politique d'exclusion mené[...]

Maroc : Khadija Arouhal, 35 ans, poète

En 1994, alors qu'elle était encore collégienne, elle écrit un poème en tifinagh - l'alphabet amazigh, qu'elle a appris toute seule - et l'épingle sur le panneau d'affichage de son &[...]

Maroc : Kamal Hachkar, 37 ans, l'héritage judéo-berbère

Lorsque son film documentaire sur les Juifs de Tinghir (un village du Sud-Est) est sorti, Kamal Hachkar ne s'attendait pas à ce qu'il suscite l'ire des islamistes. Fils d'émigrés, il ne mesurait pas en[...]

Maroc : Chakib El Khyari, 35 ans, militant des droits de l'homme

Connu pour son esprit rebelle, ce Rifain né à El Hoceima a, malgré son jeune âge, un passé de militant bien rempli. En 2009, il a été emprisonné pour ses déclar[...]

Stanley Nelson : "Obama n'a rien changé à la situation des Noirs"

Le réalisateur américain, Stanley Nelson, a présenté pour la première fois en France son documentaire "Freedom Summer" au Festival international des films de la diaspora africai[...]

Inde : la nouvelle usine du monde ?

"Made in India" : c'est le mot d'ordre du nouveau gouvernement nationaliste, qui s'inspire du modèle chinois pour relancer l'emploi, la croissance et les exportations. Plus facile à dire qu'à[...]

France - Afrique : acheteeez... armes !

Qui sont les meilleurs clients de l'industrie militaire française ? Sur le continent, le Maroc, engagé dans une course avec l'Algérie, se montre particulièrement dépensier.[...]

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007

Dans un entretien publié mercredi par "L’Express", l'ancien diplomate Ahmed Kadhaf al-Dam, un cousin de l’ancien "Guide" libyen Mouammar Kadhafi, affirme que Nicolas Sarkozy a bel et bien b&[...]

Guinée-Bissau : le général Indjai démis de ses fonctions à la tête de l'armée

Le chef de l'armée, le général Antonio Indjai, meneur du coup d'État d'avril 2012 et recherché par les États-Unis pour trafic de drogue, a été limogé lundi par le pr[...]

RDC : l'Église congolaise réitère sa volonté de voir Kabila partir en 2016

Après différentes rencontres à Rome avec le pape François, la conférence épiscopale de RDC a publié dimanche une lettre dans laquelle elle réaffirme son opposition à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex