Extension Factory Builder
10/12/2007 à 11:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Me voici à Alger, étonnante capitale en pente, à l'occasion de la visite de Nicolas Sarkozy. Un voyage au Sud, toujours fort, émouvant, « bousculant ».
Il y a d'abord le pays lui-même, l'Algérie. Rude, comme rocailleuse, l'âme à vif. Blessée de tant de guerres. L'Algérie, fière, excessive, nationaliste, sans complexe, enthousiasmante et déprimante à la fois. L'Algérie, paradoxale, avec cet État devenu si riche et cette nation demeurée si pauvre.
Il y a, au-delà d'Alger, cette visite à Constantine, ville belle et triste à la fois. Il y a l'université de Mentouri, comme un reflet de l'algérianité d'aujourd'hui, orgueilleusement posée sur son rocher, conçue par le célèbre architecte Oscar Niemeyer (en 1971), aujourd'hui délabrée, fissurée, vieillie, et tout de même extraordinairement vivante avec ses 70 000 étudiants. On croise ces jeunes femmes nombreuses, souriantes mais dont l'immense majorité porte le voile. On toise ces garçons un brin provocateurs, visiblement tenaillés par les questions d'identité et de foi, railleurs de cette France à leurs yeux si méprisante. Et pourtant, beaucoup rêvent du visa, du voyage qui les éloignerait de diplômes inutiles, ou presque. Il y a cette marche dans Constantine et cette absence stupéfiante de commerces, de publicités, de boutiques, de supérettes, d'entreprises, d'une vie économique privée, et cette sensation, que, du coup, tout est possible, tout est à faire, que les meilleures années sont devant soi.
Il y a cette Algérie que l'on sent lentement émergente, le regard tourné vers demain, et cette Algérie en colère, tenaillée par son passé, obsédée par ses fantômes. Au Sud, le colonialisme, l'asservissement, l'exploitation sont restés comme des blessures à l'âme qui transcendent le temps, se transmettent des grands-pères aux pères et aux petits-fils. Un traumatisme collectif profond qui définit l'identité commune. La France et les « Blancs » d'une manière générale ne comprennent pas ou font semblant de ne pas comprendre. Pour eux, l'empire colonial, c'est de l'histoire lointaine. Consternant alors, que cette exigence algérienne se brouille par l'inacceptable violence des commentaires de certains, par les attaques personnelles et l'antisémitisme écœurant d'autres.
Au-dessus de ce volcan à peine endormi, il y a Abdelaziz Bouteflika, président que l'on dit vieux, silhouette fragile au regard bleu, et qui pourtant semble contrôler de sa main toute la démesure et la violence possible de sa nation.
Il y a Nicolas Sarkozy, enfin. Un personnage, vraiment, en le regardant de près. Énergique, nerveux, « à fond », sûr de ses certitudes, décomplexé, ambitieux, colérique ou chaleureux, agressif ou séducteur, ou tout en même temps. Entouré d'une cohorte de conseillers dévoués corps et âme, et de ministres silencieux. Les Algériens ne l'aiment pas. Mais voilà un président qui, dans son genre, en aura dit plus sur la culpabilité du système colonial que tous ses prédécesseurs réunis. Et qui aura fait beaucoup plus que les autres pour relancer la relation franco-algérienne. Et dont l'idée d'une Union méditerranéenne, bien que fortement improbable, porte la marque d'une certaine audace.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
En baisse

Article pr�c�dent :
Vers la fin du tout-pétrole ?

AUTRES

Sénégal : le PDS désignera son candidat à la présidentielle le 20 mars

Sénégal : le PDS désignera son candidat à la présidentielle le 20 mars

Initialement annoncée pour le mois d'août, la désignation du candidat du PDS (opposition) à la prochaine présidentielle aura finalement lieu le 20 mars. Trois jours avant le jugement de la CREI[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Je suis toujours le président du FPI"

Un communiqué du FPI a annoncé jeudi la destitution de son président, Pascal Affi N'Guessan. Ce dernier, joint au téléphone par "Jeune Afrique", dément ce qu'il qualifie de "[...]

Burkina : le film "Timbuktu" ovationné par le public au Fespaco

Projeté jeudi soir au Fespaco, le film "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako a reçu un franc succès après la polémique sur son éventuelle suspension pour des raisons sécuritai[...]

Affaire des canettes périmées au Burkina : le PDG du groupe Obouf placé en détention provisoire

Le scandale des 1300 tonnes de soda périmé a secoué le Burkina. Le 2 mars, le PDG du groupe Obouf, Boureima Ouédraogo, a été écroué à Ouagadougou. Il sera entendu le 1[...]

Le 6 mars 1957, le Ghana devient indépendant

Le Ghana célèbre ce vendredi, le 58e anniversaire de son accession à l’indépendance. Nous vous proposons à cette occasion un article publié par Jeune Afrique le 6 mars 2005.[...]

Sport : ces femmes qui font briller le continent africain

À l'occasion de la journée de la femme, dimanche 8 mars, "Jeune Afrique" a choisi de rappeler qu'elles sont nombreuses, depuis longtemps, à faire briller l'Afrique dans le monde entier, notamment d[...]

Burkina Faso : Gilbert Diendéré, chef de l'antiterrorisme ?

Ancien chef d'état-major particulier de Blaise Compaoré, le général Gilbert Diendéré est sérieusement pressenti pour prendre la tête de la lutte antiterroriste au Bu[...]

France - Maroc : Laurent Fabius attendu à Rabat pour confirmer "le renouveau des relations"

Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, sera lundi et mardi au Maroc. Selon son ministère, cette visite a pour objectif de confirmer "le renouveau des relations d'amiti&eac[...]

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Sous les ordres d'Abou Iyadh, plusieurs milliers de Tunisiens s'entraînent en Libye. Avec pour but de mener prochainement des actions dans leur pays natal.[...]

CPI : Fatou Bensouda et les impatiences centrafricaines

Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI), demande à Bangui un peu de patience avant de pouvoir présenter des dossiers solides sur les exactions commises en Centrafrique.[...]

Nigeria : Boko Haram attaque la localité de Njaba et rassemble ses troupes à Gwoza (Nord-Est)

Au moins 68 personnes ont été tuées jeudi par le groupe islamiste Boko Haram dans un village du nord-est du Nigeria, selon des témoins et des membres d'une milice locale.[...]

Algérie - Sonatrach : Chakib Khelil à découvert

Soupçonné de corruption dans l'affaire Sonatrach, l'ancien ministre de l'Énergie a tenté en vain d'empêcher la justice suisse de transmettre à Alger des informations sur ses comptes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN09127scnessennei0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN09127scnessennei0 from 172.16.0.100