Extension Factory Builder
10/09/2007 à 13:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Après les récentes législatives (aux mois de juin et d'août), la mise en place, le 4 septembre, du nouveau bureau de l'Assemblée nationale semble indiquer que des changements sont en cours au Congo-Brazzaville. Actuel ministre de l'Administration du territoire et cacique du régime, François Ibovi se retrouve ainsi premier vice-président de l'Assemblée. S'agit-il d'une sanction pour les graves dysfonctionnements constatés lors du dernier scrutin ? Les avis sont partagés. Mais il est probable qu'Ibovi s'attendait à ce changement d'affectation, même si le Parti congolais du travail (PCT), la formation au pouvoir, s'est plutôt bien sorti des législatives (46 députés, plus 42 alliés).
Le plus heureux dans l'affaire est sans nul doute Justin Koumba (60 ans), le nouveau président de l'Assemblée - un homme du Sud, conformément à la tradition. Ancien ministre de l'Éducation nationale et ancien président du Conseil national de transition, ce docteur en économie dirigeait en dernier lieu une institution fantôme, la Commission nationale des droits de l'homme. En juin, à la veille des législatives, il avait sabordé son parti, l'Alliance pour le Congo (APC), pour se présenter sous les couleurs du PCT.
Jean-Pierre Thystère-Tchicaya, le précédent président de l'Assemblée, pourtant membre de la majorité présidentielle, avait, par son franc-parler, causé certains soucis au parti au pouvoir. Il était notamment favorable à la création d'une commission électorale indépendante - et ne s'en cachait pas. Considéré comme un fidèle de Denis Sassou Nguesso, Koumba est sans nul doute plus sûr.
L'élection de Claudine Munari comme deuxième secrétaire du bureau de l'Assemblée n'est pas non plus passée inaperçue. Directrice de cabinet de l'ancien président Pascal Lissouba, elle avait regagné le Congo après l'ouverture décidée par Sassou, au début de la décennie. Élue députée en 2002, elle avait rompu avec ses amis de l'Union panafricaine pour la démocratie et le progrès social (Upads). Réélue cette année, elle se réclame désormais de la majorité présidentielle.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Agenda

Article pr�c�dent :
Un œil sur le Maroc

AUTRES

Rwanda : le Dr Gasakure, ex-médecin personnel de Kagamé, meurt dans un commissariat

Rwanda : le Dr Gasakure, ex-médecin personnel de Kagamé, meurt dans un commissariat

Le docteur Emmanuel Gasakure, qui fut le médecin personnel du président rwandais Paul Kagamé, est mort en détention à Kigali le 25 février. Présenté comme dépressif,[...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

In Amenas : l'enquête britannique provoque la colère des familles de victimes

Selon les conclusions de l'enquête judiciaire britannique sur l'attaque du complexe gazier algérien d'In Amenas, il "est probable que la balle" qui a tué Stephen Green, l'un des sept otages, "a[...]

Afrique du Sud : au moins sept "non-Blancs" dans la sélection du Mondial de rugby

La fédération sud-africaine de rugby a annoncé un plan de transformation stratégique. Objectif : intégrer davantage les Noirs dans les équipes du sport national. Lors du Mondial 2015, les [...]

Fespaco : l'imbroglio "Timbuktu"

Le film "Timbuktu", qui a raflé sept prix lors de la dernière cérémonie des Césars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Abderrahmane Sissako, sera-t-il [...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui d[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion o[...]

Nord du Nigeria : deux attentats suicides font des dizaines de victimes

Deux gares routières situées à Kona et à Biu, au nord du Nigeria, ont été la cible d'attentats suicides à deux jours d'intervalle. Au total, plus d'une cinquantaine de personnes aur[...]

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits sanglan[...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Le gouvernement Valls lance une grande réforme de l'islam de France

Le gouvernement français a annoncé mercredi le lancement d’une grande réforme de l’islam de France autour d'une "instance de dialogue" censée mieux représenter les musulmans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN09097reclaxuarot0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN09097reclaxuarot0 from 172.16.0.100