Extension Factory Builder
10/09/2007 à 13:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Après les récentes législatives (aux mois de juin et d'août), la mise en place, le 4 septembre, du nouveau bureau de l'Assemblée nationale semble indiquer que des changements sont en cours au Congo-Brazzaville. Actuel ministre de l'Administration du territoire et cacique du régime, François Ibovi se retrouve ainsi premier vice-président de l'Assemblée. S'agit-il d'une sanction pour les graves dysfonctionnements constatés lors du dernier scrutin ? Les avis sont partagés. Mais il est probable qu'Ibovi s'attendait à ce changement d'affectation, même si le Parti congolais du travail (PCT), la formation au pouvoir, s'est plutôt bien sorti des législatives (46 députés, plus 42 alliés).
Le plus heureux dans l'affaire est sans nul doute Justin Koumba (60 ans), le nouveau président de l'Assemblée - un homme du Sud, conformément à la tradition. Ancien ministre de l'Éducation nationale et ancien président du Conseil national de transition, ce docteur en économie dirigeait en dernier lieu une institution fantôme, la Commission nationale des droits de l'homme. En juin, à la veille des législatives, il avait sabordé son parti, l'Alliance pour le Congo (APC), pour se présenter sous les couleurs du PCT.
Jean-Pierre Thystère-Tchicaya, le précédent président de l'Assemblée, pourtant membre de la majorité présidentielle, avait, par son franc-parler, causé certains soucis au parti au pouvoir. Il était notamment favorable à la création d'une commission électorale indépendante - et ne s'en cachait pas. Considéré comme un fidèle de Denis Sassou Nguesso, Koumba est sans nul doute plus sûr.
L'élection de Claudine Munari comme deuxième secrétaire du bureau de l'Assemblée n'est pas non plus passée inaperçue. Directrice de cabinet de l'ancien président Pascal Lissouba, elle avait regagné le Congo après l'ouverture décidée par Sassou, au début de la décennie. Élue députée en 2002, elle avait rompu avec ses amis de l'Union panafricaine pour la démocratie et le progrès social (Upads). Réélue cette année, elle se réclame désormais de la majorité présidentielle.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Agenda

Article pr�c�dent :
Un œil sur le Maroc

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Nigeria : l'armée dit avoir tué des dizaines d'islamistes de Boko Haram

  L'armée nigériane a affirmé samedi avoir tué des dizaines d'islamistes du groupe armé Boko Haram et libéré 20 otages lors d'une opération dans un fief des insurg&[...]

Religion : béatification d'Irene Stefani, "mère pitié" vénérée au Kenya

Des dizaines de milliers de catholiques se sont réunis samedi à Nyeri, à 150 kilomètres au nord de la capitale kényane Nairobi, pour la cérémonie de béatification de la relig[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une cr[...]

Maroc : un terroriste refoulé par la Grande-Bretagne sème la terreur à Rabat

 Les autorités britanniques ont refoulé de leur territoire un Marocain condamné pour terrorisme, le 21 mai, sans en informer le Royaume et provoquant un imbroglio diplomatique.  [...]

Burundi : les manifestants tiennent tête au président Nkurunziza

Au terme d'une nouvelle semaine de manifestations marquées par la répression et la violence, Bujumbura connaissait samedi une trêve décrétée par les leaders du mouvement anti-troisiè[...]

Togo : démission du Premier ministre et de son gouvernement

  Le Premier ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu a remis sa démission et celle de son gouvernement au président Faure Gnassingbé qui l'a acceptée, a annoncé la[...]

Soudan du Sud : l'ONU accuse les belligérants d'avoir tiré sur sa base de Melut

  L'ONU a accusé vendredi l'armée et les rebelles au Soudan du Sud d'avoir tiré sur sa base de Melut, dans le nord-est du pays, et exigé que les responsables soient sanctionnés.[...]

Football : Hervé Renard, attendu à Lille, se sépare de la Côte d'Ivoire

 Le Français Hervé Renard, attendu à Lille, n'est plus le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, qu'il a mené au titre continental en février, a-t-on appris vendredi auprès d[...]

Burundi : trois morts dans l'explosion de grenades au centre de Bujumbura

Dans une nouvelle escalade de la violence, trois personnes ont été tuées par des jets de grenades vendredi soir dans la capitale burundaise Bujumbura, agitée depuis quatre semaines par la contestation p[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Le FPI n'est pas divisé"

Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, secoué par des divisions internes, a lancé un appel au rassemblement au sein du Front Populaire Ivoirien, vendredi, à l[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers