Extension Factory Builder
10/09/2007 à 13:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Après les récentes législatives (aux mois de juin et d'août), la mise en place, le 4 septembre, du nouveau bureau de l'Assemblée nationale semble indiquer que des changements sont en cours au Congo-Brazzaville. Actuel ministre de l'Administration du territoire et cacique du régime, François Ibovi se retrouve ainsi premier vice-président de l'Assemblée. S'agit-il d'une sanction pour les graves dysfonctionnements constatés lors du dernier scrutin ? Les avis sont partagés. Mais il est probable qu'Ibovi s'attendait à ce changement d'affectation, même si le Parti congolais du travail (PCT), la formation au pouvoir, s'est plutôt bien sorti des législatives (46 députés, plus 42 alliés).
Le plus heureux dans l'affaire est sans nul doute Justin Koumba (60 ans), le nouveau président de l'Assemblée - un homme du Sud, conformément à la tradition. Ancien ministre de l'Éducation nationale et ancien président du Conseil national de transition, ce docteur en économie dirigeait en dernier lieu une institution fantôme, la Commission nationale des droits de l'homme. En juin, à la veille des législatives, il avait sabordé son parti, l'Alliance pour le Congo (APC), pour se présenter sous les couleurs du PCT.
Jean-Pierre Thystère-Tchicaya, le précédent président de l'Assemblée, pourtant membre de la majorité présidentielle, avait, par son franc-parler, causé certains soucis au parti au pouvoir. Il était notamment favorable à la création d'une commission électorale indépendante - et ne s'en cachait pas. Considéré comme un fidèle de Denis Sassou Nguesso, Koumba est sans nul doute plus sûr.
L'élection de Claudine Munari comme deuxième secrétaire du bureau de l'Assemblée n'est pas non plus passée inaperçue. Directrice de cabinet de l'ancien président Pascal Lissouba, elle avait regagné le Congo après l'ouverture décidée par Sassou, au début de la décennie. Élue députée en 2002, elle avait rompu avec ses amis de l'Union panafricaine pour la démocratie et le progrès social (Upads). Réélue cette année, elle se réclame désormais de la majorité présidentielle.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Agenda

Article précédent :
Un œil sur le Maroc

AUTRES

RDC : des militaires se livrent au commerce de minerais, selon Global Witness

RDC : des militaires se livrent au commerce de minerais, selon Global Witness

En marge de la conférence internationale sur les minerais de conflit qui s'ouvre le 3 novembre à Kinshasa, Global Witness a accusé vendredi des militaires congolais de continuer à se livrer au commerce[...]

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines [...]

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

Dans le cadre du processus de normalisation de ses relations avec le Zimbabwe, l'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle était disposée à s'engager dans un "programme d'aide plurian[...]

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Le Burkina Faso vit-il une révolution 2.0 ? Sur Twitter, le hashtag #lwili a été la star de la journée du 30 octobre. Il ne faut cependant pas surestimer l'influence des réseaux sociaux.[...]

Israël : ces femmes juives en burqa

Mues par une obsession névrotique de la chasteté, des femmes issues du milieu ultraorthodoxe revendiquent le port du voile intégral. Sous l'oeil réprobateur des instances rabbiniques.[...]

Algérie : 1er novembre 1954, retour sur la "Toussaint rouge" de l'indépendance

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme le [...]

1er novembre 1954 : le texte intégral de la déclaration du Secrétariat général du FLN

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, le Front de libération nationale algérien diffusait une déclaration portant sur l'insurrection face à l'occupation française. En voici le texte in[...]

Algérie : lundi 1er novembre 1954, "Toussaint rouge" dans les Aurès

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme [...]

Blaise Compaoré annonce sa démission et la vacance du pouvoir

Dans un communiqué signé par la présidence et dont "Jeune Afrique" s'est procuré le contenu, Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation d'&eac[...]

RDC : à Beni, Kabila promet de "vaincre" les ADF

Lors de son adresse à la population de Beni, Joseph Kabila a déclaré vendredi que la RDC allait vaincre les rebelles ougandais de l'ADF, soupçonnés d'être responsables de récents mas[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers