Extension Factory Builder
06/05/2003 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Les géants de la rumba congolaise réunis dans un album envoûtant. Comme à la belle époque.

El Congo Brazza Kin. Brazza, pour Brazzaville, Kin, pour Kinshasa. Sur les rives du fleuve Congo est née la rumba congolaise, à l'époque où la musique cubaine exerçait son influence sur tout le continent. La pochette du disque en noir et blanc nous transporte quarante ans en arrière. Un couple enlacé danse devant un orchestre. L'homme porte un chapeau noir, la femme une robe à volant. L'élégance, le balancement, le regard langoureux de la danseuse invitent à la nostalgie. Mais l'album a été enregistré il y a tout juste un an. Au studio M'eko à Kinshasa, Wendo Kolosoy et Antoine Moundanda, les pionniers de la rumba congolaise, ont rejoint ceux de la jeune génération réunis dans le Rumbanella Band, créé en 1986. À tour de rôle, ils revisitent les classiques du genre, les leurs et ceux de Docteur Nico, de Tabou Ley Rochereau et de Jean Bosco Mwenda, autres figures légendaires. Il y avait longtemps que l'on n'avait pas entendu Wendo Kolosoy, celui qui a donné son nom à toute une époque : « Tango ya ba Wendo » (l'ère Wendo). La légende raconte que sa chanson « Marie Louise » ressuscite les morts... Son opposition au régime Mobutu a contraint Wendo à mettre sa carrière en sourdine pendant trente ans. Âgé de 75 ans, l'ami de Lumumba est de retour sur la scène musicale depuis maintenant quatre ans, avec sa voix un peu voilée, accompagné de son orchestre, le Victoria Bakolo Miziki. Sur la chanson « Wendo Likembé », il improvise sur une mélodie interprétée au piano à pouces par son vieux pote Antoine Moundanda. L'enfant de Kinshasa et celui de Brazzaville se retrouvent, complices et inspirés, comme à la belle époque. Antoine est né trois ans après Wendo et a le premier introduit le likembé dans la musique moderne congolaise. Après avoir appris à jouer de cet instrument pour calmer les malades lorsqu'il accompagnait son père dans son travail de guérisseur.
Dans l'album El Congo Brazza Kin, les artistes, jeunes ou vétérans, interprètent les vieux succès avec vérité et émotion. Et défient le temps qui passe en jouant aujourd'hui comme si c'était hier.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Égypte : 78 adolescents pro-Morsi condamnés à de la prison ferme

Égypte : 78 adolescents pro-Morsi condamnés à de la prison ferme

Soixante-dix-huit mineurs ont été condamnés mercredi en Égypte à des peines de 2 à 5 ans de prison parce qu'ils avaient manifesté pour réclamer le retour de l'ancien[...]

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, s[...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune Afrique[...]

Mauritanie : le front du refus se dégarnit

Les principaux adversaires du régime ont boycotté le dernier scrutin présidentiel. Atteints par la limite d'âge, ils ne pourront se présenter en 2019. Et, pour le moment, aucun dauphin ne [...]

Carrefour fait son retour en Algérie

 Cinq ans après l'échec d'une précédente implantation, la marque Carrefour fait son retour en Algérie et prépare l'ouverture d'un hypermarché en mars prochain à Alger, l[...]

Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?

Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a r[...]

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie ne veut plus accueillir aucun migrant clandestin. Les malheureux interceptés dans l'océan Pacifique seront donc à l'avenir immédiatement transférés au... Cambodge ![...]

Algérie : un des assassins du Français Hervé Gourdel a été tué par l'armée

Le ministre algérien de la Justice a annoncé mercredi qu'un des assassins d'Hervé Gourdel avait été tué dans une opération de l'armée. Le touriste français avait &eacu[...]

Burundi : Mbonimpa, Rufykiri, Nininahazwe... Ces défenseurs des droits humains sous pression

Depuis le retour au Burundi des membres de la société civile qui ont participé, à la mi-novembre, à l'examen de la situation de leur pays par le Comité contre la torture (CAT) à Gen[...]

Burkina Faso : les civils au garde-à-vous ?

Depuis le départ de Blaise Compaoré, le pays, en pleine transition, s'est doté d'un exécutif bicéphale. À la présidence, Michel Kafando le diplomate ; à la primature,[...]

La Tunisie à la pointe de la chirurgie modifiant la couleur des yeux

Changer la couleur de ses yeux, ce serait aussi simple qu'un coup de bistouri ? C'est ce que vante BrightOcular, une méthode américaine dont la Tunisie est devenu un eldorado alors qu'elle reste interdite aux &Eac[...]

France : Nicolas Sarkozy dérape sur les origines de Rachida Dati

Alors qu'il s'apprête à être réélu à la présidence de l'UMP ce week-end, Nicolas Sarkozy n'a semble-t-il rien perdu de sa capacité à créer la polémique. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers