Extension Factory Builder
04/02/2008 à 11:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Comme dans beaucoup d'autres pays africains, l'explosion de violence au Kenya peut avoir un lien avec une explosion démographique qui a échappé aux médias locaux et internationaux.
En seulement quatre-vingts ans, la population kényane a bondi de 2,9 millions d'habitants à 37 millions. Si l'Amérique avait connu une telle croissance démographique depuis 1928, où la population était de 120 millions d'habitants, elle en compterait aujourd'hui 1,56 milliard.
Le Kenya appartient à un groupe d'une quarantaine de pays qui ont eu une croissance démographique exceptionnellement élevée. Dans ces pays, pour 1 000 adultes masculins âgés de 40 à 44 ans, on trouve au moins 2 500 garçons âgés de 0 à 4 ans. Au Kenya, on en trouve 4 190.
Entre 1950 et 1985, l'indice de fécondité kényan a tourné autour de 8 enfants par femme. En 2007, chaque Kényane a donné naissance à une moyenne de 5 enfants (contre 2 par femme aux États-Unis et 1,6 en Grande-Bretagne), et il y avait 40 naissances pour 10 décès. Les chiffres correspondants aux États-Unis ont été de 14 naissances pour 8 décès et en Grande-Bretagne de 10 naissances pour 10 décès.

Conséquence, les Kényans de sexe masculin ont un âge moyen de 18 ans, contre 35 ans aux États-Unis et 39 ans en Grande-Bretagne. Et 42 % des Kényans de sexe masculin ont moins de 15 ans, contre 20 % aux États-Unis et 17 % en Grande-Bretagne. Et du fait de l'amélioration des conditions de vie, ces jeunes Kényans ont plus de dynamisme et d'ambition que leurs aînés.
Le Kenya est ainsi un cas de violence intérieure inspirée par ce que j'appellerais une « poussée de jeunesse » - une période de rapide croissance démographique avec 30 % à 40 % d'adolescents et d'adultes de sexe masculin âgés de 15 à 29 ans.
Avec autant d'hommes jeunes frustrés, mieux nourris et mieux instruits qu'ils ne l'ont jamais été, mais qui n'ont que peu de perspectives de trouver un bon emploi, les pays où cette poussée de jeunesse a eu lieu sont exposés à une forte agitation sociale. Dans ceux où des taux de natalité élevés s'accompagnent d'une grande misère et d'une alimentation pauvre, les jeunes sombrent le plus souvent dans la léthargie. Mais dans d'autres comme le Kenya, les jeunes qui ne se voient pas d'avenir n'hésiteront pas devant la violence plutôt que de se résigner à l'échec. Ces chiffres étant ce qu'ils sont, le plus surprenant au Kenya n'est pas la violence, mais les longues périodes de calme relatif. Ce calme est dû en partie au fait qu'il existe de la terre disponible pour les jeunes qui arrivent à l'âge adulte.
Mais il serait encore plus surprenant que le Kenya retrouve rapidement une harmonie interne. Dans les quinze prochaines années, environ 8,1 millions de Kényans de sexe masculin arriveront à « l'âge de la bagarre » - de 15 à 29 ans - contre 5,7 millions aujourd'hui. Les terres cultivables non utilisées s'épuisent. Le Kenya risque de connaître une vague de violence comparable à celle de ses voisins.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Agenda

Article précédent :
Webmagazine 100 % black

AUTRES

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

Ebola : émeute dans un quartier de Monrovia placé en quarantaine, la police tire à balles réelles

La population de West Point, un quartier de la capitale du Liberia, Monrovia, a réagi avec des jets de pierre et des cris à sa mise en quarantaine, mercredi, alors qu'un couvre-feu général a ét[...]

Stanislas Zézé : "La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales"

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment, et Jean-Paul Tonga, directeur des opérations de l'agence de notation basée à Abidjan, reviennent pour "Jeune Afrique" sur l'impact du succ&[...]

Gaza : un raid israélien tue quatre Palestiniens lors d'un enterrement

Les services de secours ont indiqué que quatre Palestiniens ont été tués jeudi dans la ville de Gaza lors d'un raid aérien sur un cimetière. Alors que ceux-ci enterraient des proches tu&ea[...]

Carte interactive : plus de 1 600 accidents aériens en Afrique depuis 1935

Le crash du vol AH5017 d'Air Algérie, le 24 juillet 2014 au Mali, a ravivé le débat sur la sécurité aérienne en Afrique. L'occasion pour "Jeune Afrique" de faire le point sur les[...]

Et si l'Afrique guérissait le monde ?

La perspective d’une exportation massive d’Ebola hors d’Afrique a installé une psychose qui frise l’afrophobie. Le continent menace-t-il la santé du monde ? Selon une récente &eac[...]

Syrie : arrestation au Koweït d'un financier du Front al-Nosra

Le Koweïtien Hajjaj Ben Fahd al-Ajmi, considéré comme l’un des bailleurs de fonds du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, a été arrêté mercredi par les auto[...]

Mauritanie : réélu, Aziz change de Premier ministre

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine. Cet ancien ministre de l'Équipement et des T[...]

BantuHub et l'avant-garde du numérique à Brazzaville

 Vérone Mankou, patron de VMK, est aussi, depuis sa création en 2010, l'un des soutiens et des formateurs du BantuHub, une plateforme destinée à donner aux développeurs, webmasters et infogr[...]

Gaza : le Hamas et Israël à nouveau dans l'engrenage de la violence

Après la reprise des hostilités dans la bande de Gaza, lundi soir, et une tentative d'élimination ciblée du chef militaire du Hamas par Israël, le conflit s'est à nouveau emballé : au[...]

Classement : quels présidents africains ont les meilleurs sites internet ?

Rendre son site attrayant fait-il partie de la stratégie de communication des présidences africaines ? Pas vraiment, au regard de l'ensemble des plateformes officielles que nous avons passées au crible. Qui re[...]

Diaporama : "Djerbahood", le street art s'invite en Tunisie

Cet été, des graffeurs du monde entier ont investi les ruelles d'Erriadh, une petite bourgade de l'île de Djerba, pour réaliser une expérience inédite de street art en Tunisie. Armés[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers