Extension Factory Builder
31/10/2003 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jong-wook Lee, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a invité les grands argentiers de quarante pays à faible revenu à rencontrer les responsables du développement à Genève, les 29 et 30 octobre, afin de faire le point sur les financements accordés à la santé. En 2001, la commission Macroéconomie et Santé de l'OMS avait recommandé aux donateurs de porter leur aide, alors de 6,1 milliards de dollars, à 27 milliards de dollars d'ici à 2007 et demandé aux pays en développement (PED) d'augmenter la part budgétaire consacrée aux questions sanitaires. Deux ans plus tard, l'aide totale est passée à 7,7 milliards de dollars, une augmentation essentiellement destinée à la lutte contre le sida. Pour tenter d'atteindre l'objectif fixé par la commission, il convient donc d'établir « des schémas nationaux spécifiques ». Objectif, pour les PED : s'appuyer sur leurs ressources et sur l'aide internationale pour renforcer les moyens consacrés à la santé. Mais aussi affecter une partie de l'allègement de la dette aux systèmes sanitaires. Cette ambition nécessite une étroite collaboration entre les ministères des Finances et de la Santé. Cette incursion de l'agence onusienne dans le budget des États est une petite révolution. Qui fait définitivement de la santé la condition sine qua non du développement.










Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Chemin de fer à vendre

Article pr�c�dent :
Trois questions à Guillaume Delomel

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Burundi : libération de Pierre-Claver Mbonimpa, le "Mandela burundais"

Les avocats de Pierre-Claver Mbonimpa, arrêté la veille par les services de renseignement burundais, ont annoncé mardi la libération de ce défenseur des droits de l'Homme et figure de la soci&eacu[...]

Yémen : les raids aériens de l'Arabie saoudite se poursuivent

Selon des sources concordantes, un raid aérien de la coalition arabe a visé mardi une base militaire à Sanaa. Au même moment 64 personnes, dont des civils, ont été tués dans de nouve[...]

Tunisie : révolution dans la révolution

Quatre ans après la chute de Ben Ali, le pays a réussi sa transition démocratique. Mais sur le plan économique et social, le peuple s'impatiente. Heureusement, les signaux positifs et, surtout, [...]

Burundi : au 3e jour de manifestations, le pouvoir de Nkurunziza parle d'"insurrection"

Au troisième jour des manifestations anti-3e mandat de Nkurunziza à Bujumbura, la situation demeure tendue ce mercredi dans la capitale burundaise où des heurts ont été signalés entre des [...]

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l'est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.[...]

Veolia prend en main Électricité de Guinée

Le contrat de gestion de la société publique Électricité de Guinée (EDG) doit être signé dans les prochaines semaines par Veolia.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par d&eac[...]

Rapprochement en cours entre la Côte d'Ivoire et l'Égypte

Snobée par certains poids lourds du continent, tels que l'Afrique du Sud et l'Angola, la Côte d'Ivoire a désormais les yeux tournés vers la République arabe d'Égypte, dont elle esp&[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995, l'exa[...]

Immigration : l'auteure franco-sénégalaise Fatou Diome dénonce "l'hypocrisie" de l'Union européenne

Invitée vendredi sur le plateau de la chaîne de télévision publique France2, Fatou Diome, femme de lettres franco-sénégalaise, a livré un puissant réquisitoire contre les poli[...]

Lettre à mon frère sud-africain

Akere Muna est avocat camerounais, militant de la lutte pour les droits de l'homme.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN02113ingreeuqimo0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN02113ingreeuqimo0 from 172.16.0.100