Extension Factory Builder
22/02/2013 à 12:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le nombre des pays qui reconnaissent l'entité sahraouie ne cesse de fondre. La Barbade est le trente-deuxième État depuis 2000 à faire défection.

De la Barbade, on connaissait les plages de sable blanc, bordées de cocotiers. Ça, c'était avant Rihanna. La chanteuse pop sexy et provocante vient d'ailleurs de signer la dernière campagne de promotion touristique de ce micro-État des Caraïbes. Vue de l'autre côté de l'Atlantique, la Barbade est surtout devenue, le 12 février, le trente-deuxième pays depuis 2000 à geler ou à retirer sa reconnaissance à la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Une petite victoire diplomatique pour le Maroc, qui a fait de la question du Sahara occidental la pierre de touche de son action internationale.

Isolement

Depuis la fin de la colonisation espagnole en 1975, le royaume revendique le territoire et se livre à une véritable course d'influence contre les indépendantistes qui, sous la bannière du Front polisario, ont proclamé une république sahraouie, reconnue par 74 États à la fin des années 1980. Surtout, en 1982, la RASD fait son entrée dans l'Organisation de l'unité africaine (OUA), ce qui provoque, deux ans plus tard, le retrait du Maroc. Rabat table depuis sur l'approche bilatérale pour isoler la RASD. Une stratégie patiente qui porte ses fruits, puisque le nombre de pays qui entretiennent des relations diplomatiques avec le Polisario a fortement diminué. Aujourd'hui, la RASD ne revendique plus que 48 reconnaissances, essentiellement en Afrique (25 États) et dans la zone Amérique latine-Caraïbes (18 États). L'Albanie, qui était le dernier pays d'Europe à reconnaître encore l'entité sahraouie, y a renoncé en 2004.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de Fra[...]

Emmanuel Macron, le coup droit de Hollande

Il est jeune, brillant et séducteur. Jusqu'ici, tout lui réussissait. L'incapacité du ministre de l'Économie à amadouer les "frondeurs" socialistes et à faire[...]

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA719p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA719p018.xml0 from 172.16.0.100