Extension Factory Builder
22/02/2013 à 12:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le nombre des pays qui reconnaissent l'entité sahraouie ne cesse de fondre. La Barbade est le trente-deuxième État depuis 2000 à faire défection.

De la Barbade, on connaissait les plages de sable blanc, bordées de cocotiers. Ça, c'était avant Rihanna. La chanteuse pop sexy et provocante vient d'ailleurs de signer la dernière campagne de promotion touristique de ce micro-État des Caraïbes. Vue de l'autre côté de l'Atlantique, la Barbade est surtout devenue, le 12 février, le trente-deuxième pays depuis 2000 à geler ou à retirer sa reconnaissance à la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Une petite victoire diplomatique pour le Maroc, qui a fait de la question du Sahara occidental la pierre de touche de son action internationale.

Isolement

Depuis la fin de la colonisation espagnole en 1975, le royaume revendique le territoire et se livre à une véritable course d'influence contre les indépendantistes qui, sous la bannière du Front polisario, ont proclamé une république sahraouie, reconnue par 74 États à la fin des années 1980. Surtout, en 1982, la RASD fait son entrée dans l'Organisation de l'unité africaine (OUA), ce qui provoque, deux ans plus tard, le retrait du Maroc. Rabat table depuis sur l'approche bilatérale pour isoler la RASD. Une stratégie patiente qui porte ses fruits, puisque le nombre de pays qui entretiennent des relations diplomatiques avec le Polisario a fortement diminué. Aujourd'hui, la RASD ne revendique plus que 48 reconnaissances, essentiellement en Afrique (25 États) et dans la zone Amérique latine-Caraïbes (18 États). L'Albanie, qui était le dernier pays d'Europe à reconnaître encore l'entité sahraouie, y a renoncé en 2004.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Jusqu'à 700 morts redoutés après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée

Jusqu'à 700 morts redoutés après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée

Le naufrage d'un chalutier chargé de migrants au large des côtes libyennes pourrait avoir fait jusqu'à 700 morts, a annoncé dimanche le Haut-commissariat aux Nations unies pour les réfugié[...]

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Énergie : à Paris, des maires africains se mobilisent pour l'électrifrication du continent

Une vingtaine de maires francophones de grandes villes africaines se sont réunis vendredi à Paris, à l'initiative de Jean-Louis Borloo et de Anne Hidalgo, maire de la capitale française, pour mettre en[...]

Fifa : Figo, Hayatou et les lusophones

L'Afrique unie derrière Issa Hayatou, l'inamovible patron de la CAF, pour voter comme un seul homme pour Sepp Blatter, l'inamovible patron de la Fifa ? Voire...[...]

Baisers amers d'Istanbul

Istanbul. Printemps 2015. J'ai vu la ville aux mille mosquées penchée sur le Bosphore au milieu de ses splendeurs ottomanes.[...]

Cambodge : 17 avril 1975, le cauchemar commence

Il y a tout juste quarante ans, Phnom Penh tombait entre les mains des soldats de Pol Pot et était aussitôt évacué par la force. Jusqu'en 1979, le régime khmer rouge allait faire[...]

Peinture : l'Ivoirien Ouattara Watts, au-delà de Basquiat

L'artiste ivoirien Ouattara Watts expose jusqu'au 5 mai à Paris. L'occasion de revenir sur l'œuvre de celui qui fréquenta le génie de l'art contemporain Basquiat à la fin de sa vie.[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Les sons de la semaine #35 : "Shake The Dust", Art Melody, Lino, Neg Marrons

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Moi, Batista, immigré angolais, la France m'a jeté en prison après des tests osseux

Batista, immigré angolais, dit être né en 1996. Arrivé en France en 2012, il a bénéficié, en tant que mineur et durant deux ans, de l'aide sociale à l'enfance. Avant que[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA719p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA719p018.xml0 from 172.16.0.100