Extension Factory Builder
29/04/2014 à 19:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lilian Thuram a été l'invité d'honneur des 72 Heures du livre de Conakry. Lilian Thuram a été l'invité d'honneur des 72 Heures du livre de Conakry. © PATRICE COPPEE / AFP

L'ex-international français a participé aux 72 Heures du livre de Conakry. Malgré le virus Ebola. Il est revenu sur les causes qui lui tiennent à coeur : la lutte contre le racisme et le sexisme.

À Conakry, on l'attendait avec impatience. Arrivé en terre guinéenne le 23 avril au soir, Lilian Thuram, ancien footballeur international français, a eu droit à tous les honneurs. Accompagné à quasiment chacun de ses pas par des hôtesses d'accueil devenues pom-pom girls, il a été reçu par l'ambassadeur de France en Guinée et, le lendemain, par Mohamed Saïd Fofana, le Premier ministre guinéen.

Invité d'honneur - aux côtés de Denis Pryen, fondateur des éditions L'Harmattan - de la sixième édition des 72 Heures du livre de Conakry qui se sont déroulées du 23 au 25 avril, le champion du monde 1998 est venu présenter la réédition de son livre Mes étoiles noires. De Lucy à Barack Obama, sorti en France en 2010, ainsi que l'adaptation de ce dernier en bande dessinée, Notre histoire, parue en mars (éd. Delcourt).

Des sujets sensibles : homosexualité, sexisme et ethnocentrisme

"À cause du virus Ebola, beaucoup d'auteurs ont annulé leur présence aux 72 Heures du livre. Pas Lilian Thuram, tient à souligner Sansy Kaba Diakité, directeur de L'Harmattan Guinée et promoteur de l'événement. Il a compris que le pays avait besoin d'aide et que ce n'était pas le moment de lui faire faux bond."

Le 24 avril, au centre culturel franco-guinéen de Conakry, dans un amphithéâtre archicomble, le sportif a répondu aux questions du public et des journalistes et a enchaîné les séances de dédicaces. Fidèle à son franc-parler, l'Antillais n'a pas hésité à aborder des sujets sensibles tels que l'ethnocentrisme ou l'homosexualité. "Le racisme, le sexisme et l'homophobie sont avant tout liés à nos cultures, a-t-il expliqué. Nous devons nous questionner, ne pas avoir honte et essayer de comprendre pourquoi de génération en génération nous reproduisons certains comportements. Pourquoi nous refusons à d'autres certains droits parce qu'ils ont une couleur de peau, un sexe ou une sexualité différents." Lilian Thuram se rendra dans la foulée au Bénin et en Algérie pour assurer la promotion de Mes étoiles noires, vendu depuis avril dans une douzaine de pays africains.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Tout juste arrivé au Liberia, le cocktail d'anticorps non homologué ZMapp donne des premiers résultats encourageants.[...]

Ebola - François Lounceny Fall : "Nous en appelons à plus de solidarité de la part des pays-frères africains"

Alors que l'Afrique de l'Ouest est frappée par une épidémie d'Ebola sans précédent, le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, a fait le[...]

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Ebola : un médecin libérien traité avec le sérum ZMapp décède

Un médecin libérien contaminé par Ebola, qui avait reçu une dose du sérum expérimental ZMapp, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre de la[...]

Ebola : pour la première fois, un expert de l'OMS touché par la maladie

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé, opérant en Sierra Leone pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a contracté le virus à l'origine de la fièvre hémorragique,[...]

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex