Extension Factory Builder
29/04/2014 à 19:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lilian Thuram a été l'invité d'honneur des 72 Heures du livre de Conakry. Lilian Thuram a été l'invité d'honneur des 72 Heures du livre de Conakry. © PATRICE COPPEE / AFP

L'ex-international français a participé aux 72 Heures du livre de Conakry. Malgré le virus Ebola. Il est revenu sur les causes qui lui tiennent à coeur : la lutte contre le racisme et le sexisme.

À Conakry, on l'attendait avec impatience. Arrivé en terre guinéenne le 23 avril au soir, Lilian Thuram, ancien footballeur international français, a eu droit à tous les honneurs. Accompagné à quasiment chacun de ses pas par des hôtesses d'accueil devenues pom-pom girls, il a été reçu par l'ambassadeur de France en Guinée et, le lendemain, par Mohamed Saïd Fofana, le Premier ministre guinéen.

Invité d'honneur - aux côtés de Denis Pryen, fondateur des éditions L'Harmattan - de la sixième édition des 72 Heures du livre de Conakry qui se sont déroulées du 23 au 25 avril, le champion du monde 1998 est venu présenter la réédition de son livre Mes étoiles noires. De Lucy à Barack Obama, sorti en France en 2010, ainsi que l'adaptation de ce dernier en bande dessinée, Notre histoire, parue en mars (éd. Delcourt).

Des sujets sensibles : homosexualité, sexisme et ethnocentrisme

"À cause du virus Ebola, beaucoup d'auteurs ont annulé leur présence aux 72 Heures du livre. Pas Lilian Thuram, tient à souligner Sansy Kaba Diakité, directeur de L'Harmattan Guinée et promoteur de l'événement. Il a compris que le pays avait besoin d'aide et que ce n'était pas le moment de lui faire faux bond."

Le 24 avril, au centre culturel franco-guinéen de Conakry, dans un amphithéâtre archicomble, le sportif a répondu aux questions du public et des journalistes et a enchaîné les séances de dédicaces. Fidèle à son franc-parler, l'Antillais n'a pas hésité à aborder des sujets sensibles tels que l'ethnocentrisme ou l'homosexualité. "Le racisme, le sexisme et l'homophobie sont avant tout liés à nos cultures, a-t-il expliqué. Nous devons nous questionner, ne pas avoir honte et essayer de comprendre pourquoi de génération en génération nous reproduisons certains comportements. Pourquoi nous refusons à d'autres certains droits parce qu'ils ont une couleur de peau, un sexe ou une sexualité différents." Lilian Thuram se rendra dans la foulée au Bénin et en Algérie pour assurer la promotion de Mes étoiles noires, vendu depuis avril dans une douzaine de pays africains.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Guinée

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Guinée : un imam jugé pour violences sur un agent de la lutte contre Ebola

Les soignants d'Ebola sont de plus en plus victimes d’actes de violences commis par les populations en Guinée. Le procès d’un imam inculpé pour coups et blessures sur un agent s’ouvre ce[...]

Lettre ouverte à tous les Guinéens

Béa Diallo est élu au Parlement belge et échevin d'Ixelles. Oui, Depuis plusieurs années déjà, notre pays est confronté à un défi immense : il doit atteindre de[...]

Moi, Aïssatou, Guinéenne régularisée au Maroc, mais toujours en sursis

Aïssatou Barry est une migrante guinéenne qui a survécu à l'enfer du tristement célèbre camp de Gourougou, dans le nord du Maroc, qui abrite les migrants clandestins voulant rallier [...]

Sondage : votez pour le meilleur joueur de la CAN 2015 !

La CAN 2015 s'est achevée dimanche avec la victoire in extremis de la Côte d'Ivoire en finale face au Ghana (9-8 au t.a.b.). Quel joueur vous a le plus marqué depuis le début de la compétition, le[...]

Cellou Dalein Diallo : "L'opposition guinéenne n'a plus que la rue comme recours"

À l’approche de la présidentielle guinéenne – qui devrait se dérouler avant la fin de l’année – l’opposition durcit le ton et réclame plus de dialogue avec[...]

Guinée : un ancien ministre tué par balles en pleine rue à Conakry

Thierno Aliou Diaouné, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement de transition de 2010, a été abattu par des inconnus vendredi soir à Conakry. Les motifs du crime ne sont pas encore[...]

Ebola fait plus de 9 000 morts dans les trois pays les plus touchés

  Le bilan pour Ebola s'est de nouveau alourdi dans les trois pays d'Afrique les plus touchés par la maladie, la fièvre hémorragique ayant passé la barre des 9.000 morts, selon les chiffres[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2781p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2781p016.xml0 from 172.16.0.100