Extension Factory Builder
20/11/2013 à 20:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-Yves Ollivier est le héros d'un documentaire, 'Plot for Peace'. Jean-Yves Ollivier est le héros d'un documentaire, "Plot for Peace". © Monica Schipper / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Un documentaire relate le rôle de "Monsieur Jacques" dans les négociations pour la libération de Madiba et la fin de l'apartheid.

À le voir avec son petit embonpoint, sa coupe sage et son costume banal, on pourrait hésiter entre un fonctionnaire de rang moyen ou un représentant de commerce. En fait, le Français Jean-Yves Ollivier, plus connu sous le pseudonyme de "Monsieur Jacques" par les dirigeants du plus haut niveau en Afrique et dans les pays occidentaux qui furent ses interlocuteurs, est un important négociant en matières premières, mais surtout un homme de l'ombre qui a joué un rôle majeur dans le processus qui a conduit à l'avènement d'une nouvelle Afrique du Sud. Le documentaire Plot for Peace, produit par une fondation sud-africaine spécialisée dans la recherche et la diffusion d'archives historiques, l'African Oral History Archive, raconte cette extraordinaire intervention jusque-là méconnue de ce "diplomate parallèle".

Élevé dans une famille de pieds-noirs en Algérie, Ollivier garde après l'exil en métropole un penchant pour le continent africain. Et il comprend, après un temps d'égarement dans sa prime jeunesse qui l'a conduit à entrer à l'âge de 17 ans au service de l'OAS (Organisation de l'armée secrète) comme agent de liaison et à effectuer pour cela quelques mois de prison, que la haine entre différentes communautés n'apporte rien de bon. Au milieu des années 1980, il se met au service d'une cause qui lui tient à coeur : le retour de l'Afrique du Sud dans le cercle des nations fréquentables.

Un vaste échange de prisonniers

Après avoir tenté sans succès d'organiser avec la France de Mitterrand (président) et Chirac (Premier ministre de cohabitation) une réunion de conciliation entre les gouvernants sud-africains et des dirigeants africains, il parvient à obtenir à l'arraché un vaste échange de prisonniers, sous l'égide du président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, avec l'accord des Mozambicains, des Namibiens, des Angolais ainsi que des Cubains et des Américains. Un exploit, de l'avis général, et surtout une étape essentielle sur le chemin de la libération de Mandela. Qui, une fois enfin au pouvoir, décorera le mystérieux Ollivier. Dont on attend avec intérêt les Mémoires, annoncés pour fin 2013-début 2014.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Procès Pistorius : fin du contre-interrogatoire musclé du procureur

Procès Pistorius : fin du contre-interrogatoire musclé du procureur

Le contre-interrogatoire de l'accusation, débuté le 9 avril, a pris fin mardi par une certitude du procureur sud-africain Gerrie Nel : Oscar Pistorius a tué délibérément sa compagne, apr&e[...]

Afrique du Sud : Pistorius, entre contradictions et omissions

Suspendu tout le weekend, le contre-interrogatoire musclé d'Oscar Pistorius par le procureur Gerrie Nel a repris lundi au tribunal de Pretoria. Un nouveau round de questions auxquelles l'athlète accusé du[...]

Afrique du Sud : ANC et opposition en viennent à nouveau aux mains avant les élections

Des sympathisants de l'ANC au pouvoir et du premier parti d'opposition sud-africain, l'Alliance démocratique (DA), en sont à nouveau venus aux mains, samedi à Soweto, à moins d'un mois des [...]

Procès Pistorius : "Vous saviez qui était derrière la porte", affirme le procureur

Le procureur Gerrie Nel a accusé vendredi Oscar Pistorius d'avoir délibérément assassiné sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013, ne croyant pas un mot de sa version des faits,[...]

Afrique du Sud : Pistorius a tué délibérément sa compagne, selon le procureur

Lors de son contre-interrogatoire, le procureur Gerrie Nel a remis en cause vendredi la version des faits d'Oscar Pistorius, accusant le champion paralympique sud-africain d'avoir délibérément[...]

Procès pistorius : le procureur Nel dépeint un être égoïste

Au deuxième jour de son contre-interrogatoire, Oscar Pistorius a dû faire face au procureur Gerrie Nel. Ce dernier a dépeint, jeudi, l'ancien champion paralympique comme un être égoïste[...]

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

En réponse au refus des autorités belges de délivrer un visa à Grace Mugabe, quatre chef d'État d'Afrique australe n'ont pas fait le déplacement à Bruxelles pour le sommet[...]

Sommet UE - Afrique : l'important, c'est d'y participer !

Accords de partenariat économique, compétence de la CPI, droits des homosexuels... Africains et Européens ne sont pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Mais ils se sont parlés avec franchise.[...]

Procès Pistorius : l'accusé maintient sa version mais admet avoir "fait une erreur"

Oscar Pistorius a maintenu, mercredi, sa version des faits, en niant avoir tué sciemment sa petite amie, Reeva Steenkamp. L'ex-athlète sud-africain a cependant admis avoir "fait une erreur".[...]

Procès Pistorius : l'accusé se décrit comme amoureux, bon chrétien et tueur par méprise

Un homme amoureux, imaginant l'avenir avec sa compagne. C'est la description qu'a faite de lui-même Oscar Pistorius mardi, au deuxième jour de sa déposition devant le tribunal de Pretoria. Pour l'ancien [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers