Extension Factory Builder
14/10/2013 à 15:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'Je ne pense qu'à ça', de Vincent Michéa. "Je ne pense qu'à ça", de Vincent Michéa. © Vincent Michéa/Galerie Cécile Fakhoury

Le peintre français Vincent Michéa, installé à Dakar depuis 1986, expose pour la première fois à Abidjan, jusqu'au 16 novembre à la galerie Cécile Fakhoury. Ambiance pop art acidulée.

Une photo de Kwame Nkrumah et de la femme de Sékou Touré dansant ensemble transformée en peinture pop. Des clichés de Dakar en noir et blanc recolorisés. Une image d'un couple africain découpée dans un vieux magazine, devenue un grand tableau sur fond jaune, où les personnages sont peints à l'aide de milliers de points noirs. Le peintre français Vincent Michéa (50 ans) réinvente et retape les images qu'il a pu collecter tout au long de sa vie.

Le rendu est simple et attirant. "Je peins ce que j'aime sans trop me poser de questions sur la cohérence de mon travail. Ma peinture est assez facile d'accès, sans abstraction. On ne me pose pas la question de savoir ce que j'ai voulu dire", souligne l'artiste qui a exposé pour la première fois en 1987, à la galerie nationale de Dakar. Arrivé en 1986 dans la capitale sénégalaise en tant que graphiste, c'est un ami qui le pousse à montrer son travail au public.

Une installation conçue comme une palette de couleurs

Résultat, beaucoup de couleurs vives, et des gros points noirs "apposés comme un filtre qui trouble la réalité", souligne Julie Diabira, de la galerie Cécile Fakhoury, où il expose jusqu'au 16 novembre. Ainsi, jugeant trop fade sa peinture d'un immeuble de la gendarmerie dakaroise - un building blanc immaculé sur fond orange -, la retravaille-t-il en y ajoutant ces petites touches noires, créant de la sorte de la profondeur. Peintre, graphiste, collectionneur de disques de musique africaine des années 1950, contemplateur de Dakar, Vincent Michéa - qui a par ailleurs rendu hommage, dans un travail non exposé, aux grands noms de la musique africaine des années 1960-1970 comme l'Ivoirien Ernesto Djédjé - se voit comme un chanteur de variétés, capable d'emprunter différents répertoires. Raison pour laquelle il a aussi fixé au mur de la galerie des rangées de vinyles dont les pastilles revêtent différents coloris. Une installation réalisée il y a vingt ans et conçue comme une palette de couleurs. Pour la première fois, l'artiste expose également une série de photomontages qu'il n'avait pas vraiment osé montrer auparavant. On peut y voir des collages de personnages hybrides, moitié humains, moitié matériaux, scindés par une épaisse ligne noire.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Côte d'Ivoire : quand Ouattara recadre ses ministres sur les frais de déplacement à l'étranger

Un voyage à 400 millions de F CFA, une assistante ministérielle défrayée à 3 000 dollars par jour... Le dernier déplacement aux États-Unis du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers