Extension Factory Builder
05/09/2013 à 09:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Kim Jong-un en visite dans une champignonnière. Kim Jong-un en visite dans une champignonnière. © AFP

Promesses de clémence à l'appui, Pyongyang encourage ses transfuges à revenir au pays. Et certains se laissent convaincre.

"Je me sens si seule ici ! J'ai décidé de rentrer chez moi, à Pyongyang : je sais que notre dirigeant nous accueillera les bras grands ouverts. L'erreur est humaine et notre général Kim Jong-un est magnanime." Pour Sung-in, 34 ans, arrivée à Séoul il y a six ans dans l'espoir d'une vie meilleure, la désillusion a été violente. En Corée du Sud, elle a trouvé de "l'indifférence ; pis encore, du mépris des gens qui la considèrent comme une vulgaire plouc". Sa cité-dortoir, au sud de la capitale, est peuplée de Nord-Coréens qui "ont recréé la société du Nord, avec des petits chefs et des rivalités".

Alors quand sa tante, cet été, a appelé une cousine en Mandchourie pour lui annoncer que désormais les transfuges retournant au pays seraient bien accueillis, voire aidés financièrement, Sung-in n'a pas hésité. D'ailleurs, elle a vu les vidéos diffusées par la chaîne nationale nord-coréenne depuis novembre : un couple d'abord, puis un groupe de jeunes gens, détendus, racontant un accueil chaleureux à leur retour à Pyongyang. Au début, elle a craint une mise en scène, mais les mois ont passé et les témoignages le confirment : Kim Jong-un semble avoir décidé que la clémence valait mieux que les menaces ou les punitions. S'il a renforcé le contrôle de la frontière entre la Corée du Nord et la Chine, réduisant d'au moins 15 % le flot de fugitifs au premier trimestre 2013, il a aussi levé le tabou entourant les défections.

Aujourd'hui, les Nord-Coréens n'intéressent plus

Sung-in est l'une des 24 000 Nord-Coréens de Corée du Sud. Souvent arrivés après un périple dangereux à travers la Chine, la Mongolie ou l'Asie du Sud-Est, ils étaient hier encore accueillis comme des héros. Aujourd'hui, ils n'intéressent plus. Et leur vie est rude en dépit des aides du gouvernement. "Seuls ceux qui vivent une success-story tirent leur épingle du jeu ! explique Hee-jae, éducatrice à l'institut Hanawon, chargé de l'insertion des Nord-Coréens au Sud. Comme Kim Ha-na, cette jeune fille qui, il y a quelques années, mendiait en Corée du Nord et qui s'est hissée parmi les six finalistes de [l'émission] Masterchef Korea."

À ce jour, on ignore le nombre de retours volontaires au Nord, mais selon une organisation humanitaire basée à Séoul, ils seraient déjà plusieurs dizaines à avoir choisi le retour plutôt qu'"une vie sans profondeur en Corée du Sud", selon les mots de Sung-in...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire don[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers