Extension Factory Builder
05/09/2013 à 18:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le programme de surveillance informatique avait été fourni en 2007 par la France. Le programme de surveillance informatique avait été fourni en 2007 par la France. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

L'entreprise française Amesys, filiale de Bull, est accusée de "complicité de torture". Elle vendait ses services au régime de Kadhafi pendant la révolte de 2011.

Combien de Libyens comme Mahmoud, Zeineb, Hamed, Mohamed et Souleimane ont été arrêtés et torturés par les sbires de Kadhafi grâce aux services d'Amesys, filiale de l'entreprise française d'informatique Bull ? Le 20 août, le site Mediapart dévoilait des extraits des témoignages de ces cinq Libyens devant des juges parisiens spécialisés dans les crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocides, après une plainte de la Ligue des droits de l'homme (LDH) et de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) contre Amesys pour "complicité d'actes de torture". Gégène, simulacre d'exécution, humiliations... Le calvaire qu'ils ont subi après l'interception de mails montrant leur opposition au régime fait froid dans le dos. "Ils voulaient savoir quel était mon mot de passe. J'ai toujours refusé. Après trois jours sous la torture, j'ai craqué et je leur ai donné les codes. Mais ils se sont moqués de moi. Ils m'ont montré un paquet de copies qui était posé sur la table et ils m'ont dit qu'ils avaient tout, qu'ils étaient au courant de tout", a raconté Mahmoud, 34 ans.

>> Lire aussi : Libye - syrie : les entreprises occidentales, artisans de la censure dictatoriale ?

Contrôler l'activité de 350 000 personnes en même temps

L'affaire avait été révélée fin août 2011 par le Wall Street Journal. Le "Guide" venait de fuir Tripoli et, dans un bâtiment officiel, des reporters du quotidien américain mettaient la main sur des documents prouvant le rôle capital d'Amesys dans le programme de surveillance du régime déchu. Son logiciel Eagle, fourni en 2007, l'année de la réhabilitation du colonel par le président français Sarkozy, permettait à ses services de renseignements de contrôler l'activité en ligne de 350 000 personnes simultanément. Amesys affirmait alors n'avoir fourni qu'un programme de lutte contre le terrorisme et la pédopornographie... Le Syrien Assad bénéficierait de l'expertise en surveillance de Qosmos, autre groupe français.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Les pays du 'G5 du Sahel' appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Paix et sécurité : à Dakar, Idriss Déby Itno se lâche sur la crise libyenne

Les chefs d’État du Sénégal, du Mali, du Tchad, de la Mauritanie et le ministre français de la Défense ont clôturé mardi le Forum international sur la paix et la[...]

Les milices islamistes à l'assaut d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier de Libye

Des miliciens islamistes de Fajr Libya ont tenté de s'emparer ce week-end d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier en Libye. Les forces loyales au gouvernement ont réussi, temporairement, à repousser[...]

Libye : des milices islamistes se rapprochent d'un terminal pétrolier

Des miliciens islamistes cherchaient à s'emparer dimanche, pour la deuxième journée consécutive, du principal terminal pétrolier de Libye, se heurtant aux forces loyales au gouvernement reconnu[...]

Libye : l'armée repousse un assaut islamiste sur une région pétrolière

Des islamistes ont lancé samedi une attaque sur une des principales régions pétrolières de la Libye, dans l'est du pays, mais les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté[...]

Justice : la CPI saisit le Conseil de sécurité de l'ONU pour que lui soit livré Seif el-Islam Kadhafi

La Cour pénale internationale a indiqué mercredi qu'elle saisissait le Conseil de sécurité des Nations unies dans l'affaire Seif el-Islam Kadhafi. Le tribunal réclame que lui soit livré le[...]

Libye : requiem pour Zintan

Influente et toute-puissante au lendemain de la révolution libyenne, le petite ville arabe de Zintan, nichée dans le Djebel Nefoussa, est aujourd'hui considérablement affaiblie. Et cernée de[...]

Libye : sept tués et 25 blessés dans des raids aériens dans l'ouest du pays

Sept personnes sont décédées et 25 autres ont été blessées mardi dans des raids aériens menés par les forces progouvernementales sur la ville de Zouara, dans l'ouest de la[...]

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

 Pour tenter de mettre fin à la guerre civile, l'ONU envisage de frapper les leaders des milices libyenes à la caisse.[...]

L'ambassade de France en Libye s'installe à La Marsa, en Tunisie

L'ambassade de France en Libye vient de s'installer... dans une jolie villa de La Marsa, près de Tunis. Sise dans l'hôtel Radisson, la représentation diplomatique de ce pays à Tripoli a en effet été fermée le [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers