Extension Factory Builder
16/08/2013 à 16:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bootu Creek le 30 août 2011, après l'effondrement causé, selon la justice, par la société OM Ma Bootu Creek le 30 août 2011, après l'effondrement causé, selon la justice, par la société OM Ma © Mike Fawcett/AFP

Pour la première fois, un groupe minier devra payer une amende pour avoir détérioré un site sacré aborigène en australie. Une victoire toute relative.

"Jamais une telle catastrophe ne s'était produite depuis des milliers d'années. Que va-t-il se passer ?" Gina Smith, représentante des Kunapa, une tribu aborigène du nord de l'Australie, est inquiète, mais aussi très en colère. Pourtant, le 2 août, la justice australienne a rendu un verdict historique : la compagnie minière OM Manganese, jugée coupable d'avoir profané et détruit en juillet 2011 le site sacré de Bootu Creek, a été condamnée à une amende de 100 000 euros. Une décision sans précédent qui pourrait bien faire jurisprudence dans ce pays où 80 % des mines exploitées sont en terre aborigène. Si ce bras de fer entre une société minière et une communauté autochtone est loin d'être le premier, il est sans doute le plus emblématique. En effet, le site des "Deux femmes assises", situé dans le Territoire du Nord, est un haut lieu du patrimoine aborigène. Il y a plus de quarante mille ans, deux des "ancêtres", esprits féminins dans des corps de marsupiaux, s'y seraient affrontés pour de la nourriture. Lors du combat, leur sang aurait éclaboussé le sable, les herbes et les roches alentour, leur donnant cette couleur carmin foncé aujourd'hui associée au manganèse...

Pour Peter Toth, directeur général d'OM Holdings (le groupe propriétaire d'OM Manganese), l'entreprise "a respecté le contrat et n'a jamais eu l'intention de détruire le site". De fait, l'Autorité de protection des sites aborigènes avait autorisé l'exploitation de la mine, située à proximité des rocs sacrés, à condition que ces derniers ne soient pas endommagés. "Quand en mars 2011, quelques mois après les premières explosions [de dynamite], des fissures sont apparues sur le piton rocheux de la Tête de cheval, la compagnie n'a pas arrêté les forages, explique Gina Smith, dépitée. En juillet de la même année, une partie du site s'est effondrée, mais, une fois de plus, OM Holdings a refusé de reconnaître sa responsabilité et a poursuivi les dynamitages. Cette amende est un pis-aller. Au fond, nos droits n'avancent pas."

Un référendum pour reconnaître les Aborigènes

Le chemin est encore long pour les Aborigènes. En septembre 2012, le gouvernement australien renonçait ainsi à l'une de ses promesses électorales : un projet de référendum sur l'introduction dans la Constitution d'un paragraphe sur la reconnaissance des Aborigènes. La justification de la ministre des Affaires indigènes était sans ambiguïté : "Les Australiens ne sont pas prêts. S'il se tenait aujourd'hui, le référendum serait perdu."

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé 'Africa', abattu par la police de Los Angeles

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une &eacu[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2744p068.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2744p068.xml1 from 172.16.0.100