Extension Factory Builder
13/08/2013 à 15:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Rwandais Jean-Bosco Kazura aura désormais un rôle de représentation. Le Rwandais Jean-Bosco Kazura aura désormais un rôle de représentation. © AFP

L'affectation d'Occidentaux aux postes clés de la Minusma fait grincer des dents au sein de l'UA, dont certains membres sont même revenus sur leur intention d'envoyer des soldats au Mali.

Les Africains n'ont-ils qu'un rôle de figurants au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) ? Nommé numéro deux de la Minusma en juillet, le Sénégalais Abdoulaye Bathily ne s'est vu confier que les affaires politiques. En revanche, l'activisme de l'Américain David Gressly, appuyé par la Maison Blanche, a fini par payer. Comme Bathily, il a le titre de représentant spécial adjoint et hérite de multiples fonctions, financements à la clé : affaires humanitaires, droits de l'homme, coordonnateur de l'ONU à Bamako, coordonnateur du Pnud.

"Nous sommes les dindons de la farce onusienne"

Autre déconvenue : nommé commandant en chef des forces de la Minusma, le Rwandais Jean-Bosco Kazura aura essentiellement un rôle de représentation, puisque le chef d'état-major de la mission, le général français Vianney Pillet, est le véritable patron des opérations militaires, en concertation avec les responsables de Serval. Le Néerlandais Bert Koenders, patron de la Minusma, que Paris a su imposer à l'ONU, dirige tout ce dispositif. "Nous sommes les dindons de la farce onusienne", se désole un responsable de l'UA en soulignant le peu d'entrain des dirigeants africains à envoyer des renforts militaires. Le Nigeria, qui compte 1 200 hommes au Mali, a annoncé un retrait partiel de ses troupes, et la Mauritanie, qui devait envoyer des soldats, a changé d'avis. L'objectif d'avoir 12 600 hommes a été revu à la baisse. Le chiffre de 9 000 hommes est désormais avancé (l'ONU négocie l'envoi de troupes avec l'Inde, le Pakistan et la Chine), dont 6 000 sont déjà sur le terrain. "Le Mali n'est plus à la mode", convient un haut fonctionnaire international.

>> À lire aussi : "Mali : quand la Minusma fait sa promo en chanson"

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
L'autre moitié du Congo

Article pr�c�dent :
Syrie : Kurdistan contre Jihadistan

Réagir à cet article

Mali

Soumaïla Cissé : 'Dans le nord du Mali, le processus de paix est bloqué'

Soumaïla Cissé : "Dans le nord du Mali, le processus de paix est bloqué"

Leader de l'Union pour la république et la démocratie (URD) et opposant numéro un au président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Soumaïla Cissé va officiellement devenir le chef de [...]

Hôtellerie : bientôt un Sheraton à Bamako ?

 L'homme d'affaires ivoiro-malien Cesse Kome va signer un accord avec Sheraton, marque de l'américain Starwood Hotels & Resorts, pour la construction d'un hôtel à Bamako, a appris "Jeune[...]

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

À l'affiche de plusieurs films, la Malienne Fatoumata Diawara est aussi une chanteuse reconnue. Rencontre à Ouagadougou.[...]

Mali : le Mujao revendique le meurtre d'un employé du CICR près de Gao

Le Mujao a revendiqué lundi l'attaque dans le Nord-Mali d'un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dans laquelle un chauffeur a été tué.[...]

Mali : l'ex-président ATT peut-il revenir à Bamako ?

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées jeudi à Bamako pour demander le retour de l'ex-président malien Amadou Toumani Touré, exilé au Sénégal depuis 2012.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Mali : en plein marché, Aqmi décapite un homme accusé de travailler pour les Français

Des combattants d'Aqmi ont tué par balle puis décapité jeudi un civil qu'ils accusaient de travailler pour les forces françaises au Mali. L'exécution s'est déroulée en plein[...]

Mali : qui sont les trois individus arrêtés dans l'enquête sur l'attentat de Bamako ?

Les forces spéciales maliennes ont arrêté trois personnes à Bamako dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais le doute est permis sur leur degré d'implication dans l’attentat du 7[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2744p006.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2744p006.xml0 from 172.16.0.100