Extension Factory Builder
13/08/2013 à 15:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des combattantes des Forces de défense du peuple kurde (YPG). Des combattantes des Forces de défense du peuple kurde (YPG). © AFP

Implantées dans des territoires autonomes, les milices kurdes, en Syrie, appellent à la mobilisation générale contre les islamistes radicaux.

Les Forces de défense du peuple kurde (YPG) passent à l'offensive. Contre les jihadistes liés à Al-Qaïda, le bras armé de la principale formation politique kurde syrienne (le PYD, Parti de l'union démocratique) a appelé, le 30 juillet, à la mobilisation générale. Quelques heures auparavant, Isa Huso, membre du Conseil suprême, qui fédère les mouvements kurdes, avait été tué dans l'explosion de sa voiture, attribuée aux islamistes. En Syrie, les Kurdes (10 % de la population) se sont tenus à l'écart de la révolution, échaudés par la répression sanglante d'un soulèvement en 2004 et amadoués par l'octroi de la citoyenneté à des dizaines de milliers d'entre eux, quelques mois après le début de la contestation. En juillet 2012, les forces du régime se sont retirées des territoires kurdes épargnés par l'insurrection, en abandonnant le contrôle à des milices locales. Mais un an plus tard, la guerre a fait irruption dans ces zones, havres de milliers de réfugiés et de membres de minorités menacées.

>> Lire aussi : Syrie : tentations kurdes

Des escarmouches sporadiques avaient déjà eu lieu, mais la situation a dégénéré le 16 juillet. Ce jour-là, des jihadistes de la Jabhat al-Nosra campés au poste-frontière de Ras el-Aïn attaquent une patrouille de miliciens kurdes. Réplique immédiate des YPG, qui enlèvent aux jihadistes ce passage stratégique entre le Kurdistan turc et le Kurdistan syrien. Offensives et contre-attaques meurtrières se succèdent depuis, les islamistes radicaux semblant décidés à s'imposer dans les territoires qui échappent au régime. Sources vitales de revenus et de carburant, les puits de pétrole de l'Est sont particulièrement disputés.

Un positionnement neutre et pacifique

" Il s'agit moins d'un affrontement politique que d'un combat pour le contrôle du territoire. Les Kurdes se battent pour leur terre et ne veulent se ranger ni d'un côté ni de l'autre ", considère l'opposant syrien Ayman Abdel Nour. " Nous n'avons jamais voulu nous battre contre le système, mais cela ne signifie pas que nous sommes avec lui, comme on nous le reproche. Politiquement, nous sommes alliés à l'opposition pacifique ", nuance Rhodi Mellek, représentante du PYD à Bruxelles. L'autonomie de fait des territoires contrôlés par les YPG donne en tout cas de nouveaux espoirs à la communauté. En août, un rassemblement inédit des Kurdes des quatre pays (Turquie, Syrie, Irak et Iran) aura lieu à Erbil pour coordonner les stratégies locales, un pas de plus vers l'union du " peuple sans État ".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Libye : l'administration Obama blanchie dans l'attaque de Benghazi

Libye : l'administration Obama blanchie dans l'attaque de Benghazi

L'administration Obama n'a pas failli dans sa réponse à l'attaque du complexe américain de Benghazi, en Libye, qui avait fait quatre morts le 11 septembre 2012, a conclu une commission parlementaire dont le ra[...]

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une informaticienne tunisienne, Fatma Ben Guefrache, a remporté vendredi en Indonésie l'élection de "Miss monde Muslimah", présentée comme une riposte aux concours de beauté[...]

La Tunisie vote pour sa première présidentielle de l'après-révolution

La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle pluraliste et espère franchir sans accroc cette nouvelle étape de sa transition vers la démocratie, jusqu'ici[...]

Mokhtar Belmokhtar, "le Ben Laden du Sahara"

Le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem publie une enquête sur le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Édifiant.[...]

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Justice : deux Mauritaniens condamnés à mort pour l'assassinat des touristes français en 2007

Deux Mauritaniens ont été condamnés à mort par la cour d'appel du tribunal de Nouakchott, pour l'assassinat de quatre touristes français en 2007, a-t-on appris mercredi.[...]

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers