Extension Factory Builder
13/08/2013 à 15:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des combattantes des Forces de défense du peuple kurde (YPG). Des combattantes des Forces de défense du peuple kurde (YPG). © AFP

Implantées dans des territoires autonomes, les milices kurdes, en Syrie, appellent à la mobilisation générale contre les islamistes radicaux.

Les Forces de défense du peuple kurde (YPG) passent à l'offensive. Contre les jihadistes liés à Al-Qaïda, le bras armé de la principale formation politique kurde syrienne (le PYD, Parti de l'union démocratique) a appelé, le 30 juillet, à la mobilisation générale. Quelques heures auparavant, Isa Huso, membre du Conseil suprême, qui fédère les mouvements kurdes, avait été tué dans l'explosion de sa voiture, attribuée aux islamistes. En Syrie, les Kurdes (10 % de la population) se sont tenus à l'écart de la révolution, échaudés par la répression sanglante d'un soulèvement en 2004 et amadoués par l'octroi de la citoyenneté à des dizaines de milliers d'entre eux, quelques mois après le début de la contestation. En juillet 2012, les forces du régime se sont retirées des territoires kurdes épargnés par l'insurrection, en abandonnant le contrôle à des milices locales. Mais un an plus tard, la guerre a fait irruption dans ces zones, havres de milliers de réfugiés et de membres de minorités menacées.

>> Lire aussi : Syrie : tentations kurdes

Des escarmouches sporadiques avaient déjà eu lieu, mais la situation a dégénéré le 16 juillet. Ce jour-là, des jihadistes de la Jabhat al-Nosra campés au poste-frontière de Ras el-Aïn attaquent une patrouille de miliciens kurdes. Réplique immédiate des YPG, qui enlèvent aux jihadistes ce passage stratégique entre le Kurdistan turc et le Kurdistan syrien. Offensives et contre-attaques meurtrières se succèdent depuis, les islamistes radicaux semblant décidés à s'imposer dans les territoires qui échappent au régime. Sources vitales de revenus et de carburant, les puits de pétrole de l'Est sont particulièrement disputés.

Un positionnement neutre et pacifique

" Il s'agit moins d'un affrontement politique que d'un combat pour le contrôle du territoire. Les Kurdes se battent pour leur terre et ne veulent se ranger ni d'un côté ni de l'autre ", considère l'opposant syrien Ayman Abdel Nour. " Nous n'avons jamais voulu nous battre contre le système, mais cela ne signifie pas que nous sommes avec lui, comme on nous le reproche. Politiquement, nous sommes alliés à l'opposition pacifique ", nuance Rhodi Mellek, représentante du PYD à Bruxelles. L'autonomie de fait des territoires contrôlés par les YPG donne en tout cas de nouveaux espoirs à la communauté. En août, un rassemblement inédit des Kurdes des quatre pays (Turquie, Syrie, Irak et Iran) aura lieu à Erbil pour coordonner les stratégies locales, un pas de plus vers l'union du " peuple sans État ".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Après quatre mois de violents combats, l'État islamique (EI) a été chassé de la ville syrienne de Kobané par les forces kurdes. C'est la plus importante défaite du groupe jihadiste [...]

Arabie saoudite : Salman Ibn Abdelaziz Al Saoud, la continuité sans le changement

Le roi Abdallah est mort, vive son frère ! Le 25e fils du fondateur du royaume d'Arabie saoudite accède au trône, à l'âge de 79 ans. Trop vieux pour incarner le changement dans un pays[...]

Tunisie : report du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid

À peine formé, le gouvernement proposé par le nouveau chef de l’exécutif, Habib Essid, suscite de vives critiques. Au point que le vote de confiance à l’Assemblée des[...]

Gouvernement tunisien : pourquoi Afek Tounes a jeté l'éponge

Le parti tunisien Afek Tounes déplore la méthode de négociation quelque peu expéditive du Premier ministre désigné, Habib Essid, pour la formation de son gouvernement.[...]

Syrie : Daesh revendique l'assassinat d'un otage japonais

Le groupe Etat islamique a revendiqué dimanche l'exécution d'un otage nippon, réclamant que soit relâchée une jihadiste en échange de la libération du deuxième Japonais aux[...]

SOS islam

Pour les intéressés, le sujet est tabou, mais il est grand temps qu'ils l'abordent de front et sans oeillères. Mis à l'index, méconnu, objet de tous les clichés, le monde[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Triste anniversaire de la révolution en Égypte: onze morts et un enterrement

Onze personnes ont été tuées lors d'affrontements entre les manifestants islamistes et la police dimanche en Égypte, tandis qu'une militante socialiste morte la veille était enterrée.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2743p048.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2743p048.xml0 from 172.16.0.100