Extension Factory Builder
15/08/2013 à 11:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Boni Yayi (à g.) et Léhady Soglo étaient alliés depuis 2011. Boni Yayi (à g.) et Léhady Soglo étaient alliés depuis 2011. © Vincent Fournier pour J.A. et Agnancaja/Apanews

Boni Yayi et Léhady Soglo s'étaient alliés au lendemain de l'élection présidentielle de 2011. Aujourd'hui, rien ne va plus entre eux et leurs proches. Objet de la discorde : le projet de révision constitutionnelle.

La lune de miel entre Thomas Boni Yayi, le chef de l´État, et Léhady Soglo, le leader du parti Renaissance du Bénin (RB), a fait long feu. Souvenez-vous : au lendemain de la présidentielle de 2011, le premier avait obtenu un rapprochement avec la RB - membre de L´Union fait la nation (UN), la coalition d´opposition du second. Un accord était conclu : en échange de la nomination d´un ministre issu de la RB, le parti de Léhady acceptait de mettre à la disposition de Yayi ses neuf députés afin de lui donner une majorité au Parlement. Mais depuis ces dernières semaines, les tensions sont perceptibles : ne supportant plus le silence de la RB sur le dossier brûlant de la révision de la Constitution, des membres de la famille présidentielle ont sonné la charge.

Dénoncé par les proches du président

Ainsi, le 14 juillet, alors qu´il plantait des arbres avec Boni Yayi à Abomey-Calavi (banlieue nord de Cotonou) dans le cadre du projet « 9 millions d´âmes, 9 millions d´arbres », Marcel de Souza, ministre du Développement, tirait le premier, qualifiant de « calamiteuse et hasardeuse » la gestion des Soglo à la mairie de Cotonou. Nicéphore, ancien président de la République, en est le maire, tandis que Lehady, son fils, est son premier adjoint. Le 20 juillet, Parfait Houangni, un député transfuge de la RB, crée son parti dans la région d´Abomey, fief des Soglo, arguant vouloir être plus proche des aspirations du président Boni Yayi. « Nous acceptons de l´accompagner dans sa volonté de réviser la Constitution pour le bonheur des Béninois. »

Boni Yayi est-­il à la manoeuvre ? Il n´en est rien, assure-­t­-il à Léhady Soglo, le 23 juillet, lors d´une réunion avec son bureau politique. Pourtant, le lendemain, Blaise Ahanhanzo ­Glèlè, seul ministre de la RB au gouvernement (mis en examen dans le scandale de corruption de la construction du siège du Parlement à Porto­-Novo) déclare, lors d´un meeting à Abomey, être favorable à la révision constitutionnelle... Un camouflet de plus pour Léhady. « Comment interpréter le silence du président de la RB sur la révision de la Constitution ? » s´agace un conseiller du chef de l´État, qui prévient : « S´il ne s´exprime pas clairement, nous pourrions barrer la route de la mairie de Cotonou à la famille Soglo » lors des prochaines élections municipales (prévues à la fin de l´année) en présentant des candidats membres de la majorité présidentielle.

Du côté de la RB, on prépare la riposte. Selon des sources proches du parti, des membres du bureau politique préparent pour la mi­-août une déclaration visant à obliger Léhady à prendre une position officielle contre la révision et à prononcer de ce fait son retrait de la mouvance présidentielle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Bénin

Christian Djohossou alias 'Le R' : informatique et liberté (de rapper)

Christian Djohossou alias "Le R" : informatique et liberté (de rapper)

D'origine béninoise, ce jeune rappeur installé au Canada reste à l'écoute des rythmes de l'Afrique et de la rumeur de ses guerres.[...]

Orange - DGSE : Africains, téléphonez, la France vous espionne !

Grâce à un "implant espion", la France est soupçonnée d’avoir mis en place depuis 2009 une vaste opération de piratage informatique notamment en Côte d'Ivoire et en[...]

Retombées radioactives sans retombées médiatiques

Le vent des années 60 a transporté un nuage radioactif, après un essai nucléaire français en Algérie. Mais qui sème le vent ne récolte pas toujours la tempête.[...]

Nucléaire : révélations sur les retombées radioactives de la bombe A française en Afrique

Des documents récemment déclassifiés par le ministère français de la Défense apportent un éclairage nouveau sur l'étendue des retombées radioactives des essais[...]

Vidéos : Cotonou, Le Cap, Antananarivo, Sfax... l'Afrique est "Happy"!

Les bonnes vibrations du tube de Pharell Williams, "Happy", se répandent tout autour de la planète. De Tunis au Cap en passant par Cotonou et Antananarivo, les internautes se mettent en scène en[...]

Bénin - Affaire Talon : les couteaux sont tirés

Le Bénin s'apprête à s'adresser directement à la ministre française de la Justice, Christiane Taubira, pour obtenir un procès de Patrice Talon pour tentative d'empoisonnement de Boni[...]

Bénin : les béni-oui-oui de Boni Yayi

Lui-même pasteur d'une Église de Cotonou, le chef de l'État béninois, Boni Yayi, s'est entouré de ministres qui partagent ses convictions religieuses.[...]

Bénin : entre Boni Yayi et ses opposants, le dialogue est rompu

Fini le temps où le Bénin passait pour une démocratie exemplaire en Afrique francophone. Entre le chef de l'État, Boni Yayi, et ses opposants, le dialogue semble désormais impossible.[...]

Lomé en baisse, Marrakech en hausse : le classement 2014 des villes africaines les plus "likées" sur Facebook

Avec de plus en plus d'utilisateurs, Facebook est devenu un précieux outil pour les professionnels du tourisme. Mais qui s'en sort le mieux sur le continent ? Comme pour 2013, Jeune Afrique a fait le classement des 67[...]

HEC veut former l'élite des entreprises africaines

La grande école de commerce parisienne veut devenir leader dans les formations d'excellence pour les cadres africains.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers