Extension Factory Builder
07/08/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Comité interministériel de la coopération, à Matignon, le 31 juillet. Comité interministériel de la coopération, à Matignon, le 31 juillet. © Bertrand Guay/AFP

Le gouvernement français a défini la feuille de route de sa nouvelle politique d´aide. Avec Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, en chef d´orchestre et, au programme, quelques nouveautés.

Un peu plus de un an après son entrée en fonction, le pouvoir socialiste français a élaboré la feuille de route de sa politique de développement. Un document conforme aux engagements de campagne du candidat Hollande et validé par Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, avec les quinze membres du gouvernement qui ont participé au Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (Cicid), le 31 juillet à Matignon.

Parmi les vingt-huit décisions arrêtées figure celle de consacrer la moitié des subventions étatiques et les deux tiers de celles de l´Agence française de développement (AFD) à 16 pays pauvres du sud du Sahara*. Éducation, santé, agriculture familiale, égalité hommes-femmes, francophonie... font partie des domaines d´intervention retenus.

Il a par ailleurs été décidé d´affecter 85 % de l´effort financier global (dons, prêts, annulations de dette, accueil des étudiants étrangers...) aux « États du sud et de l´est de la Méditerranée, et d´Afrique subsaharienne ». Les 15 % restants cibleront prioritairement les pays en sortie de crise (Haïti, Afghanistan, Yémen, Palestine...). Dans les pays à revenus intermédiaires d´Asie et d´Amérique latine, Paris laissera à l´AFD le soin de mettre en oeuvre des prêts non bonifiés destinés à promouvoir une « croissance verte et solidaire ».

La transparence comme mot d'ordre

Jean-Marc Ayrault a également demandé à cette agence de préparer un plan d´action sur la responsabilité sociale et environnementale (RSE) et promis de faire adhérer la France à l´Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Une décision attendue de la part d´un pays qui somme ses partenaires africains d´y adhérer.

Pour veiller à l´application de ces décisions, un Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI) sera créé afin de favoriser la concertation entre l´État, les élus et la société civile. Autre première, un projet de loi d´orientation et de programmation de l´aide publique au développement sera débattu au Parlement au début de 2014. « Ces avancées devraient se traduire par plus de transparence, de contrôle et de cohérence, souligne Jean-Louis Viélajus, président de Coordination Sud [qui fédère l´action des ONG françaises de solidarité internationale]. Nous travaillons déjà avec les groupes parlementaires à la préparation de ce projet et serons attentifs à la mise en oeuvre des décisions. »

En 2013, l´aide française devrait atteindre 9,4 milliards d´euros, soit 0,45 % du revenu national brut (RNB). En cette période de crise, le président Hollande a différé sa promesse de la hisser à 0,7 % du RNB d´ici à 2015, misant, comme Chirac et Sarkozy, sur les financements innovants, dont la nouvelle taxe sur les transactions financières et celle de solidarité sur les billets d´avion, qui sera revalorisée de 12,7 % en 2014.

* Bénin, Burkina Faso, Burundi, Centrafrique, Djibouti, Comores, Ghana, Guinée, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, RD Congo, Tchad, Togo, Sénégal.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un autre Maroc ?

Article pr�c�dent :
Djillali Difallah, l'aventurier de la tombe perdue

Réagir à cet article

International

RDC : 30 ans de réclusion requis contre le principal accusé du meurtre d'opposants à Kabila père

RDC : 30 ans de réclusion requis contre le principal accusé du meurtre d'opposants à Kabila père

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis à l'encontre de l'homme d'affaires belge Benoît Chatel, jugé par défaut pour le meurtre, il y a 14 ans, en France de deux suppos&ea[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Le gouvernement Valls lance une grande réforme de l'islam de France

Le gouvernement français a annoncé mercredi le lancement d’une grande réforme de l’islam de France autour d'une "instance de dialogue" censée mieux représenter les musulmans[...]

Quand Dieudonné rend visite à Ahmadinejad pour lui remettre une "quenelle d'or"

L’humoriste très controversé Dieudonné a rendu visite à Mahmoud Ahmadinejad en Iran à la mi-février. Visite discrète durant laquelle le polémiste a remis une[...]

Canada : David Muipatayi alias ZPN, autoentrepreneur du hip-hop

Figure montante du hip-hop, ce jeune Congolais est installé dans la province canadienne de l'Ontario, où il produit ses propres disques. En attendant de percer à l'international.[...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Mondial 2022 au Qatar : l'Europe du football contre une Coupe du monde en hiver

Le Mondial 2022 au Qatar pourrait débuter le 26 novembre et se terminerait le 23 décembre, selon la recommandation formulée mardi par le groupe de travail de la Fifa. L'idée est rejetée par les[...]

France-RDC: le mystère du meurtre de deux opposants de Kabila reste entier

Les raisons qui ont motivé l'assassinat de deux opposants congolais en France restent un mystère 14 ans après les faits, ont reconnu aujoud’hui les enquêteurs lors du procès des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2743p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2743p016.xml0 from 172.16.0.100