Extension Factory Builder
07/08/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Comité interministériel de la coopération, à Matignon, le 31 juillet. Comité interministériel de la coopération, à Matignon, le 31 juillet. © Bertrand Guay/AFP

Le gouvernement français a défini la feuille de route de sa nouvelle politique d´aide. Avec Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, en chef d´orchestre et, au programme, quelques nouveautés.

Un peu plus de un an après son entrée en fonction, le pouvoir socialiste français a élaboré la feuille de route de sa politique de développement. Un document conforme aux engagements de campagne du candidat Hollande et validé par Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, avec les quinze membres du gouvernement qui ont participé au Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (Cicid), le 31 juillet à Matignon.

Parmi les vingt-huit décisions arrêtées figure celle de consacrer la moitié des subventions étatiques et les deux tiers de celles de l´Agence française de développement (AFD) à 16 pays pauvres du sud du Sahara*. Éducation, santé, agriculture familiale, égalité hommes-femmes, francophonie... font partie des domaines d´intervention retenus.

Il a par ailleurs été décidé d´affecter 85 % de l´effort financier global (dons, prêts, annulations de dette, accueil des étudiants étrangers...) aux « États du sud et de l´est de la Méditerranée, et d´Afrique subsaharienne ». Les 15 % restants cibleront prioritairement les pays en sortie de crise (Haïti, Afghanistan, Yémen, Palestine...). Dans les pays à revenus intermédiaires d´Asie et d´Amérique latine, Paris laissera à l´AFD le soin de mettre en oeuvre des prêts non bonifiés destinés à promouvoir une « croissance verte et solidaire ».

La transparence comme mot d'ordre

Jean-Marc Ayrault a également demandé à cette agence de préparer un plan d´action sur la responsabilité sociale et environnementale (RSE) et promis de faire adhérer la France à l´Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Une décision attendue de la part d´un pays qui somme ses partenaires africains d´y adhérer.

Pour veiller à l´application de ces décisions, un Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI) sera créé afin de favoriser la concertation entre l´État, les élus et la société civile. Autre première, un projet de loi d´orientation et de programmation de l´aide publique au développement sera débattu au Parlement au début de 2014. « Ces avancées devraient se traduire par plus de transparence, de contrôle et de cohérence, souligne Jean-Louis Viélajus, président de Coordination Sud [qui fédère l´action des ONG françaises de solidarité internationale]. Nous travaillons déjà avec les groupes parlementaires à la préparation de ce projet et serons attentifs à la mise en oeuvre des décisions. »

En 2013, l´aide française devrait atteindre 9,4 milliards d´euros, soit 0,45 % du revenu national brut (RNB). En cette période de crise, le président Hollande a différé sa promesse de la hisser à 0,7 % du RNB d´ici à 2015, misant, comme Chirac et Sarkozy, sur les financements innovants, dont la nouvelle taxe sur les transactions financières et celle de solidarité sur les billets d´avion, qui sera revalorisée de 12,7 % en 2014.

* Bénin, Burkina Faso, Burundi, Centrafrique, Djibouti, Comores, Ghana, Guinée, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, RD Congo, Tchad, Togo, Sénégal.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Carole et Glwadys Tawema, la vogue ethnique de Karethic

Carole et Glwadys Tawema, la vogue ethnique de Karethic

Grâce au beurre de karité, ces deux Béninoises installées en France entendent surfer sur la mode des produits bio pour appuyer le développement du nord de leur pays.[...]

États-Unis : l'étau se resserre autour de Bill Cosby, accusé de plusieurs viols

Bill Cosby fut l'idole de plusieurs générations. Accusé de viol par une quinze femmes, la star¨de la série comique américaine "The Bill Cosby show" est aujourd'hui dans la[...]

Pierre Kwenders, Son Excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

France : Marine Le Pen veut interdire les prêches en arabe... au mépris de la liberté de culte

Marine Le Pen a annoncé jeudi qu'elle prônait l'interdiction des prêches en arabe dans les mosquées françaises, afin de "se rendre compte plus facilement des propos qui sont tenus".[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Immigration : dans quels pays de l'Union européenne sont naturalisés les Africains ?

De quels pays africains sont originaires les nouveaux naturalisés de l'Union européenne ? Grâce aux données d'Eurostat, l'office statistique de l'UE, "Jeune Afrique" fait le point.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Dans un courrier adressé à Macky Sall, dont "Jeune Afrique" révèle en exclusivité la teneur, Abdoulaye Wade décline l'invitation de son successeur au sommet de la Francophonie[...]

Russie - Chine : la valse de l'ours et du dragon

Entre les deux ex-ennemis, l'entente est désormais cordiale, comme en a attesté le récent sommet de l'Apec, à Pékin. Ce qui les a rapprochés ? Une commune volonté[...]

Burkina Faso : la position surprenante du gouvernement canadien

Guy Guermeur est un homme politique français, ancien président de l'Association pour la coopération et le développement de l'Afrique australe (Acoda), et ancien vice-président de[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers