Extension Factory Builder
17/07/2013 à 18:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Michel Djotodia, le président de transition centrafricain, en avril, à Bangui. Michel Djotodia, le président de transition centrafricain, en avril, à Bangui. © Patrick Fort/AFP

Alors que la Centrafrique s'enfonce chaque jour un peu plus dans le chaos, une vingtaine d'agents français de sécurité privé sont arrivés à Bangui, pour se mettre notamment au service du président de transition, Michel Djotodia.

« On ne peut pas se satisfaire d'avoir à Bangui des mercenaires français », lâche un décideur parisien après l'arrivée en Centrafrique d'une vingtaine d'agents de sécurité privés, dans un contexte où l'autorité de l'État a disparu. Commandés par Jérôme Gomboc, un ancien du 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (3e RPIMa), ces « chasseurs de primes » - comme on les appelle aussi à Paris - assurent entre autres la protection rapprochée de Michel Djotodia, le nouvel homme fort du pays, au camp de Roux. Depuis quelques jours, l'ambassade de France à Bangui tente de convaincre ce dernier de les renvoyer. Elle cherche aussi la faille juridique dans le contrat conclu avec ces retraités très spéciaux de l'armée française. Mais ceux-ci appartiennent à une société, Roussel G-Sécurité, immatriculée dans l'État du Delaware, aux États-Unis. « On n'a aucun moyen de pression sur eux », reconnaît-on à Paris.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Nigeria : Boko Haram s'empare de Damboa et massacre des civils

Nigeria : Boko Haram s'empare de Damboa et massacre des civils

Les services nigérians ont annoncé lundi la prise de la ville de Damboa, dans l'État de Borno, par les combattants de Boko Haram. L'attaque meurtrière du groupe islamiste a eu lieu pendant le week-end, [...]

À Brazzaville, les ex-Séléka demandent la partition de la Centrafrique

L'ouverture des pourparlers de Brazzaville entre différents protagonistes de la crise centrafricaine a été marquée lundi par l'exigence de partition du pays posée par l'ex-Séléka.[...]

Centrafrique : ouverture à Brazzaville du "Forum pour la réconciliation nationale"

Un "Forum pour la réconciliation nationale et le dialogue politique" en Centrafrique se tient à Brazzaville du 21 au 23 juillet. Mais ses participants sont divisés et l'on voit mal comment les[...]

Centrafrique - Séléka : Djotodia a-t-il roulé tout le monde dans la farine ?

Toujours en exil à Cotonou, l'ancien président centrafricain Michel Djotodia a été réélu le 11 juillet à la tête de l'ex-Séléka. Comment interpréter ce[...]

Centrafrique : Catherine Samba-Panza limoge le ministre des Mines

Olivier Malibangar, ministre centrafricain des Mines depuis janvier, a été limogé mardi par la présidente de la transition, Catherine Samba-Panza.[...]

Centrafrique : l'UE lance le fonds Bêkou pour la reconstruction du pays

La Commission de l'Union européenne a annoncé, lundi, le lancement de son premier fonds fiduciaire pour contribuer à la stabilisation et à la reconstruction de la Centrafrique.[...]

André Nzapayeké : "La Centrafrique a perdu le droit au respect"

Le Premier ministre le sait : la communauté internationale a déjà beaucoup aidé son pays. André Nzapayeké continue pourtant à plaider pour une aide financière et[...]

Annick Girardin: "L'objectif du fonds Bêkou, c'est de ne pas perdre de temps"

À l’instigation de la France et sous l’égide de la Commission européenne, un fonds multibailleurs à destination de la Centrafrique va voir le jour le 15 juillet. Objectif : aider Bangui[...]

Centrafrique : l'ex-président Djotodia reconduit à la tête de la Séléka

L'ex-président centrafricain Michel Djotodia, qui dirigeait la coalition rebelle Séléka qui l'a porté au pouvoir en mars 2013, a été reconduit à la tête du mouvement[...]

Centrafrique : trois jours de deuil national en mémoire des victimes de l'attaque de Bambari

Catherine Samba Panza, la présidente de la transition en Centrafrique, a condamné fermement les actes barbares et criminels qui se poursuivent dans le pays et décrété un deuil national de trois[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers