Extension Factory Builder
05/07/2013 à 16:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les six chefs d'État de la Cemac. Les six chefs d'État de la Cemac. © Jeune Afrique

Rien ne va plus à la Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC). Les président et vice-président, Michaël Adandé et André Nzapayéké, se livrent une guerre sans merci. Explications.

C'est désormais la guerre ouverte entre le Gabonais Michaël Adandé, président de la Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC), et le Centrafricain André Nzapayéké, son vice-président. Sur fond d'accusations réciproques de mauvaise gestion, les deux hommes ne se parlent plus et se critiquent à tout propos. Une situation qui inquiète le personnel de la banque régionale, dont le siège est à Brazzaville.

"Gabonisation" des postes

Dans une lettre adressée au comité d'audit en date du 7 juin et signée du nom de Thierry Mangout, un pseudonyme collectif, des cadres de la banque déplorent « le climat délétère fait d'intrigues et de coups tordus » qui, selon eux, y règne. Autres reproches fréquemment entendus dans les couloirs de la banque : les trop nombreuses missions de Michaël Adandé, qui passerait « rarement plus de dix jours d'affilée à Brazzaville » ; la confortable prime de bilan 2012 (quatre mois de salaire, soit environ 40 millions de F CFA ; 61 000 euros) que le conseil d'administration, dont il est le président, lui a attribuée - ce qui constitue un fait sans précédent dans l'histoire de la banque - ; et, surtout, la « gabonisation » excessive des postes à responsabilités. Huit divisions sur douze, plus les présidences de l'assemblée générale des actionnaires et du comité d'audit sont détenues par le Gabon. En poste depuis trois ans, Adandé ne fait donc pas, c'est le moins qu'on puisse dire, l'unanimité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Djibouti : bras de fer postélectoral

Article pr�c�dent :
Maroc : le vin marocain monte en gamme

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Gabon : André Mba Obame, décédé le 12 avril, a été inhumé à Medouneu, sa ville natale

Gabon : André Mba Obame, décédé le 12 avril, a été inhumé à Medouneu, sa ville natale

Décédé le 12 avril dernier à Yaoundé au Cameroun, André Mba Obame a été inhumé lundi 4 mai, dans sa ville natale de Medouneu.[...]

Cameroun : tous au fast-food

Chaque jour, les jeunes camerounais se ruent dans les enseignes de restauration rapide et bon marché. Au menu : burgers, kebabs, sandwichs... Mais aussi de plus en plus de plats traditionnels.[...]

RDC : après 50 jours de "détention au secret", le militant Fred Bauma transféré à la prison de Makala

Arrêté le 15 mars par l'Agence nationale de renseignements (ANR) avec des délégués de Balai citoyen et de Y'en a marre - libérés depuis -, le militant prodémocratie congolais[...]

Rap camerounais : Tilla dévoile "Kankwe chap", son dernier EP (en écoute)

La rappeuse camerounaise Tilla revient. Après le clip de "Pantana", réalisé par Ndukong et sorti le 1er mai, la "marraine", comme on la surnomme, a rendu public "Kankwe chap",[...]

Burundi : Pierre Nkurunziza peut briguer un troisième mandat, selon la Cour constitutionnelle

Saisie par le Sénat sur la légalité, ou non, d'un éventuel et controversé troisième mandat de Pierre Nkurunziza, la Cour constitutionnelle a déclaré mardi que le[...]

Nigeria : 28 "miliciens" tués dans un raid de l'armée

L'opération militaire a été lancée dans le centre du Nigeria ce week-end, en représailles au massacre par des hommes armés de six soldats le mois dernier.[...]

Après une journée de violences, ce qu'il faut savoir de la crise au Burundi

Quatre personnes ont été tuées lundi, dans les manifestations au Burundi, tandis que s'accentuent les pressions nationales et internationales sur le président Pierre Nkurunziza en vue de la [...]

Sénégal : réduction du mandat présidentiel, le casse-tête de Macky Sall

C'est une promesse de campagne qui pourrait bien empoisonner la vie de Macky Sall. Il est au pouvoir depuis trois ans, mais le septennat n'est toujours pas devenu quinquennat, et l'on dispute encore à Dakar des [...]

Ne dîtes plus Shebab, mais "le groupe qui massacre le peuple somalien"

Les autorités somaliennes ont exigé des médias qu'ils cessent d'utiliser le terme "Shebab". Les journalistes basés en Somalie dénoncent une mesure dangereuse.[...]

Côte d'Ivoire : arrestation de trois cadres du parti de Laurent Gbagbo

À Abidjan, trois cadres du FPI, le parti fondé par Laurent Gbagbo, ont été interpellés lundi par la police. Ces arrestations surviennent alors que deux clans s’affrontent en son sein pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2738p008-009.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2738p008-009.xml0 from 172.16.0.100