Extension Factory Builder
13/06/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Idriss Déby Itno ne digère pas le manque de reconnaissance de ses alliés. Idriss Déby Itno ne digère pas le manque de reconnaissance de ses alliés. © Vincent Fournier / J.A.

Lors de la remise du prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à François Hollande, le 5 juin à l'Unesco, pas un convive n'a adressé le moindre remerciement au Tchad pour son engagement dans la libération du Mali. Idriss Déby Itno l'a très mal pris.

Le 5 juin, au siège de l'Unesco, à Paris, dans le salon VIP où avaient pris place les huit chefs d'État africains invités à la remise du prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, le président tchadien Idriss Déby Itno, seul dans un coin, ruminait sa colère. Seul le Gabonais Ali Bongo Ondimba est allé le voir pour tenter de le réconforter. Les flots de louanges adressées à François Hollande, le récipiendaire du prix, n'y étaient évidemment pour rien. Non, ce que le président tchadien n'a pas digéré, c'est que tout le monde, à commencer par Dioncounda Traoré, le chef de l'État malien par intérim, se soit abstenu du moindre mot de remerciement à l'adresse des militaires tchadiens, pourtant les plus impliqués dans le conflit. De toutes les armées africaines présentes au Mali, la tchadienne était à la fois la plus nombreuse (environ 2 000 hommes), la première arrivée sur le théâtre des opérations et, surtout, la plus lourdement frappée (38 morts). Un oubli, ou plutôt une bourde, qui risque de laisser des traces.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Niger : nouvelle attaque de Boko Haram refoulée par les armées nigériennes et tchadiennes

Niger : nouvelle attaque de Boko Haram refoulée par les armées nigériennes et tchadiennes

Une nouvelle attaque de Boko Haram dans le sud-est du Niger s'est terminée comme les précédentes, selon un communiqué officiel : par de nombreuses pertes dans les rangs de la secte islamiste.[...]

Afrique centrale et Boko Haram : la solidarité attendra

Les fonds promis par les États d'Afrique centrale aux membres qui sont directement concernés par la lutte contre Boko Haram tardent à être versés.[...]

Tchad : qui sont les sept complices de Hissène Habré condamnés à perpétuité ?

Le procès des années noires du régime Habré est entré mercredi dans une phase décisive avec le verdict rendu par la Cour criminelle spéciale de N’Djamena qui jugeait les[...]

Tchad : sept accusés condamnés à la perpétuité au procès de complices de l'ex-président Habré

Sept accusés ont été condamnés à la prison à perpétuité dans le cadre du procès des complices de l'ancien président Hissène Habré. Parmi eux[...]

Niger : plus de 200 combattants de Boko Haram tués en dix jours, selon l'armée

Dans un communiqué lu jeudi à la télévision nationale, l'armée nigérienne a affirmé avoir tué plus de 200 combattants du groupe islamiste Boko Haram au cours de l'offensive[...]

Tchad : onze policiers arrêtés après la répression d'une manifestation d'étudiants

La justice tchadienne a ouvert une enquête après la répression musclée des manifestations d’étudiants la semaine dernière. Une dizaine de policiers ont été[...]

Opposition tchadienne : contre Boko Haram, mais pas avec Déby...

En janvier, à l'Assemblée nationale, les députés de l'opposition ont approuvé l'engagement des troupes tchadiennes au Cameroun et au Nigeria. Mais, préviennent-ils, cela n'est pas[...]

Tchad : fermeture des écoles et universités après une manifestation étudiante meurtrière

Les autorités tchadiennes ont décidé de fermer les écoles et universités de N'Djamena "jusqu'à nouvel ordre" à la suite d'une manifestation violente d'étudiants[...]

Combien coûte au Tchad la guerre contre Boko Haram ?

La guerre contre Boko Haram au Nigeria coûte au Tchad moins cher que son intervention au Mali. Mais elle n'est pas donnée pour autant.[...]

Tchad : Idriss Déby Itno, le boss du Sahel

À la tête de la meilleure armée de l'Afrique francophone, le président tchadien, Idriss Déby Itno, fait plus que jamais figure de "parrain" du Sahel face à la menace[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2735p008-009.xml12 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2735p008-009.xml12 from 172.16.0.100