Extension Factory Builder
30/05/2013 à 12:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En Afrique du Sud, 9% des moins de vingt ans ont le sida. En Afrique du Sud, 9% des moins de vingt ans ont le sida. © AFP

Depuis trente ans, la peur du VIH fait le lit des charlatans et de toutes sortes d'élucubrations, qui émanent parfois de dirigeants irresponsables.

Il y a trente ans, le 20 mai 1983, des chercheurs français, menés par le Pr Luc Montagnier, identifiaient le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), responsable du syndrome d'immunodéficience acquise (sida). Aujourd'hui, la course au vaccin se poursuit. Mais le sida, c'est aussi, en Afrique, trente années d'élucubrations et de pseudo-remèdes prescrits par d'obscurs charlatans comme par des personnalités influentes...

Dès les années 1980, certains mettent en doute la réalité de la maladie, qu'ils rebaptisent « syndrome imaginaire pour décourager les amoureux ». D'autres y voient une punition infligée aux prostituées, aux homosexuels et aux toxicomanes. Jusqu'à ce que les ravages du sida, au cours des années 1990, les poussent à l'attribuer à un complot ourdi par l'industrie pharmaceutique « pour vendre ses remèdes », ou par l'Occident pour « éliminer les Africains ». En 1999, Mouammar Kadhafi accuse cinq infirmières bulgares d'avoir inoculé le virus à 400 enfants de Benghazi dans le cadre d'une conjuration internationale contre la Libye.

Abject

Au début des années 2000, le Sud-Africain Thabo Mbeki, qui dirige l'un des pays les plus touchés par la maladie, conteste l'efficacité des antirétroviraux, « surtout pour les Noirs, dont la constitution et le régime alimentaire diffèrent de ceux des Européens et des Américains ». Sa ministre de la Santé préconise un régime à base d'huile d'olive, d'ail et de citron. Jacob Zuma ne fera pas mieux en vantant les vertus protectrices de la douche. Depuis 2007, Yahya Jammeh, le président gambien, prétend guérir les malades grâce à des plantes et à des prières.

Parmi les prescriptions les plus abjectes : des guérisseurs sud-africains ou zambiens recommandent aux malades d'avoir des relations sexuelles avec des vierges, âgées de quelques mois à 16 ans, favorisant ainsi des viols. Des conseils loufoques, il y en a eu légion : en RD Congo, boire ses urines ou du vin de palme ; au Cameroun, recourir aux rayons de soleil ou absorber du « Viracle », une « molécule » inventée par le « chercheur » Simery Semengue, et dont la consommation entraînerait la destruction du VIH « grâce à une production abondante d'oxygène ». De tout cela, on semble heureusement revenu... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui s’affro[...]

Diaporama : les lieux qui racontent l'Histoire de l'Afrique

La mémoire de l’Afrique, ce sont des ouvrages et des mythes. Mais ce sont aussi des lieux qui invitent au recueillement et suscitent parfois l’émotion.[...]

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers