Extension Factory Builder
30/05/2013 à 12:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. © Alexander Zemlianichenko/AP/Sipa

Nkosazana Dlamini-Zuma a mis sur pied un shadow cabinet d'une trentaine de membres qui détient le vrai pouvoir. Des conseillers dont les postes ne sont pas prévus par les textes de la Commission de l'Union africaine...

Il y a quelques mois, Nkosazana Dlamini-Zuma avait surpris son monde en nommant un francophone - le Burkinabè Jean-Baptiste Natama - à la tête de son cabinet. « Volonté d'apaisement après la bataille contre le Gabonais Jean Ping pour la présidence de la Commission de l'UA », avait à l'époque analysé un connaisseur du marigot panafricain. « La vérité, explique aujourd'hui un diplomate d'Afrique centrale en poste à Addis-Abeba, c'est qu'il existe un autre cabinet, un shadow cabinet d'une trentaine de membres. Ils ont des bureaux au siège de l'UA et sont directement payés par Pretoria. Ce sont eux qui détiennent le vrai pouvoir. »

>> Lire notre dossier sur les 50 ans de l'UA

Un expert en questions de sécurité le confirme : « Dlamini-Zuma s'est entourée de conseillers dont les postes ne sont pas prévus par les textes de la Commission. Certains ont du mal à l'accepter, et un clash a récemment opposé Natama au chief of staff de l'ombre, Baso Sangqu, un ancien représentant de l'Afrique du Sud à New York. » Ce cabinet fantôme comprend une majorité de Sud-Africains, mais aussi des ressortissants de pays d'Afrique australe (Botswana, Zimbabwe et autres) que Dlamini-Zuma a nommés pour les remercier de l'avoir soutenue face à Ping. « Un double problème se pose : celui de leur légitimité et celui de leur indépendance vis-à-vis de Pretoria », conclut notre expert.

>> Lire aussi : Union africaine : l'OPA de Jacob Zuma

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces t[...]

CAN 2015 : la Guinée qualifiée pour les quarts de finale au tirage au sort, le Mali éliminé

C'est donc la Guinée qui s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2015. Elle affrontera le Ghana dimanche à 17h.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

CAN 2015 : Guinée-Mali, 3 choses à savoir sur un tirage au sort controversé

À égalité parfaite dans le groupe D après trois rencontres, le Mali et la Guinée seront départagés par tirage au sort pour la qualification aux quarts de finale. La[...]

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi[...]

CAN 2015 : chapeau, Malabo !

Organisée dans l'urgence, la compétition a connu quelques ratés au démarrage. Témoignages d'entraîneurs, qui saluent finalement "l'exploit" de la Guinée[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis-Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

La fin de l'épidémie d'Ebola est-elle proche ?

Alors que le nombre de nouveaux cas d'Ebola est retombé en janvier à son plus bas niveau depuis août en Sierra Leone et en Guinée, et depuis juin pour le Liberia, l'OMS et des professionnels du[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2733p008-009.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2733p008-009.xml0 from 172.16.0.100