Extension Factory Builder
31/05/2013 à 17:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lors d'un match amical contre le Japon, fin 2003, à Nakatsue. Lors d'un match amical contre le Japon, fin 2003, à Nakatsue. © Maxppp

La petite localité avait hébergé les Lions indomptables lors de la Coupe du monde de 2002. Elle leur voue depuis un véritable culte.

« Au départ, on rêvait de pouvoir accueillir les Argentins ou les Anglais. Je dois dire que je n'avais jamais entendu parler du Cameroun. Quand on m'a informé que finalement le village recevrait les footballeurs de ce pays, j'ai regardé sur une carte, en commençant par l'Amérique centrale », reconnaît humblement Yasumu Sakamoto. À 82 ans, l'ancien maire de Nakatsue, bourgade de 1 300 âmes au coeur de la préfecture d'Oita, à Kyushu, est aujourd'hui incollable sur le Cameroun, comme le reste de la population qui a noué avec les Lions indomptables une histoire d'amour indéfectible lors de la Coupe du monde de football de 2002. Dans cette région connue pour ses mines d'or, aujourd'hui fermées, le souvenir de ces quelques semaines est soigneusement entretenu. Dans le restaurant du coin, on peut déguster un bento composé aux couleurs camerounaises. Dans la boutique de souvenirs, les touristes de passage trouvent aussi bien des tee-shirts rappelant le passage des Lions indomptables que des biscuits au wasabi dans des emballages frappés du drapeau camerounais.

Le centre sportif, qui a servi de camp de base à Samuel Eto'o et à ses coéquipiers, conserve de nombreuses traces de leur passage, et la colline au sommet duquel il se trouve a été rebaptisée « Colline Cameroun ». « Tout le village s'est rangé derrière l'équipe. Nous sommes devenus plus camerounais que les Camerounais, affirme M. Sakamoto. C'est encore aujourd'hui très fort. Nous avons mis en place des échanges avec un village camerounais avec lequel nous entretenons des relations régulières. » L'arrivée des footballeurs à Nakatsue a permis au village de sortir de l'anonymat. « Les médias du monde entier ont parlé de nous. Nous le devons aux Lions indomptables », ajoute Yasumu Sakamoto. À tel point qu'en novembre 2003, lors d'un match amical entre le Japon et le Cameroun à Oita, tout le village a fait le déplacement. « Ça a fait toute une histoire. La plupart des habitants sont âgés. Leurs enfants ne voulaient pas qu'ils fassent le déplacement. Mais ils n'ont pas réussi à les faire changer d'avis. Et dans les tribunes du stade d'Oita, il y avait 1 000 supporteurs du Cameroun. C'était nous », rappelle fièrement l'ancien maire. Sur sa carte de visite, il y a un petit message où le mot « forever » (« à jamais ») est inscrit en lettres capitales sous un dessin symbolisant l'union entre le Cameroun et Nakatsue. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces