Extension Factory Builder
31/05/2013 à 17:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lors d'un match amical contre le Japon, fin 2003, à Nakatsue. Lors d'un match amical contre le Japon, fin 2003, à Nakatsue. © Maxppp

La petite localité avait hébergé les Lions indomptables lors de la Coupe du monde de 2002. Elle leur voue depuis un véritable culte.

« Au départ, on rêvait de pouvoir accueillir les Argentins ou les Anglais. Je dois dire que je n'avais jamais entendu parler du Cameroun. Quand on m'a informé que finalement le village recevrait les footballeurs de ce pays, j'ai regardé sur une carte, en commençant par l'Amérique centrale », reconnaît humblement Yasumu Sakamoto. À 82 ans, l'ancien maire de Nakatsue, bourgade de 1 300 âmes au coeur de la préfecture d'Oita, à Kyushu, est aujourd'hui incollable sur le Cameroun, comme le reste de la population qui a noué avec les Lions indomptables une histoire d'amour indéfectible lors de la Coupe du monde de football de 2002. Dans cette région connue pour ses mines d'or, aujourd'hui fermées, le souvenir de ces quelques semaines est soigneusement entretenu. Dans le restaurant du coin, on peut déguster un bento composé aux couleurs camerounaises. Dans la boutique de souvenirs, les touristes de passage trouvent aussi bien des tee-shirts rappelant le passage des Lions indomptables que des biscuits au wasabi dans des emballages frappés du drapeau camerounais.

Le centre sportif, qui a servi de camp de base à Samuel Eto'o et à ses coéquipiers, conserve de nombreuses traces de leur passage, et la colline au sommet duquel il se trouve a été rebaptisée « Colline Cameroun ». « Tout le village s'est rangé derrière l'équipe. Nous sommes devenus plus camerounais que les Camerounais, affirme M. Sakamoto. C'est encore aujourd'hui très fort. Nous avons mis en place des échanges avec un village camerounais avec lequel nous entretenons des relations régulières. » L'arrivée des footballeurs à Nakatsue a permis au village de sortir de l'anonymat. « Les médias du monde entier ont parlé de nous. Nous le devons aux Lions indomptables », ajoute Yasumu Sakamoto. À tel point qu'en novembre 2003, lors d'un match amical entre le Japon et le Cameroun à Oita, tout le village a fait le déplacement. « Ça a fait toute une histoire. La plupart des habitants sont âgés. Leurs enfants ne voulaient pas qu'ils fassent le déplacement. Mais ils n'ont pas réussi à les faire changer d'avis. Et dans les tribunes du stade d'Oita, il y avait 1 000 supporteurs du Cameroun. C'était nous », rappelle fièrement l'ancien maire. Sur sa carte de visite, il y a un petit message où le mot « forever » (« à jamais ») est inscrit en lettres capitales sous un dessin symbolisant l'union entre le Cameroun et Nakatsue. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France - Maroc : Laurent Fabius attendu à Rabat pour confirmer 'le renouveau des relations'

France - Maroc : Laurent Fabius attendu à Rabat pour confirmer "le renouveau des relations"

Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, sera lundi et mardi au Maroc. Selon son ministère, cette visite a pour objectif de confirmer "le renouveau des relations d'amiti&eac[...]

Thaïlande : splendeurs et misères du clan Shinawatra

Comme Thaksin, son frère, Yingluck a été renversée par un coup d'État militaire. Depuis près d'un an, la junte au pouvoir s'acharne contre elle. Finira-t-elle derrière les[...]

L'Italie enregistre un nombre record de migrants clandestins venus d'Afrique par la mer

Le nombre de migrants clandestins qui ont traversé la Méditerranée entre l’Afrique et l’Italie a explosé au début de l'année 2015 : une hausse de 43 % par rapport à[...]

Assia Djebar, une académicienne artiste

* Clothilde Monat est auteur, journaliste et professeur de Lettres au Lycée français d'Abu Dhabi. À l'annonce du décès de l’académicienne Assia Djebar, je me souviens de cette[...]

La fondation Sindika Dokolo s'expose à Porto

L'événement est suffisamment rare pour être signalé : du 5 mars au 17 mai 2015, la galerie municipale Almeida Garrett de Porto (Portugal) accueille une partie de la collection d'art contemporain de la[...]

États-Unis : un rapport accuse la police de Ferguson de discrimination envers les Noirs

La police de Ferguson, dans l’État du Missouri aux États-Unis, est accusée d’avoir violé systématiquement les droits des Noirs, selon le rapport de l’enquête du[...]

Ensaf Haidar : "Raif Badawi risque désormais la peine de mort pour apostasie"

Selon son épouse, Ensaf Haidar, le blogueur saoudien Raif Badawi, déjà condamné à 1 000 coups de fouet et à dix ans de prison, risque désormais la peine de mort pour apostasie.[...]

Série TV : l'empire des sons de Lee Daniels

Fox TV a créé la surprise, début 2015, en lançant une série qui nous plonge dans l'intimité d'une famille africaine-américaine à la tête d'une grosse maison de[...]

Italie : au moins dix migrants tués dans le naufrage de leur embarcation

Le naufrage d'un bateau transportant des migrants a fait au moins dix morts mardi au large de la Sicile. Quelque 121 personnes ont pu être sauvées par les secouristes.[...]

Angleterre : Drogba fils dans la gueule du loup

S’il devenait footballeur professionnel, le fils de Didier Drogba, Isaac, voudrait représenter l’Angleterre, berceau du foot et… des supporters racistes.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2732p097.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2732p097.xml1 from 172.16.0.100