Extension Factory Builder
16/05/2013 à 17:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Karim Wade à Dakar, le 15 mars, un mois avant son arrestation. Karim Wade à Dakar, le 15 mars, un mois avant son arrestation. © Seyllou/AFP

La Cour de justice de la Cedeao examine le 17 mai une requête des avocats de Karim Wade, qui poursuivent leur offensive contre l'État sénégalais.

Tandis qu'à Dakar les magistrats de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) instruisent la procédure visant Karim Wade, soupçonné d'avoir acquis frauduleusement plus de 1 milliard d'euros, à Abuja, leurs confrères de la Cour de justice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) devront bientôt se prononcer sur une dimension annexe du dossier. Après une première manche disputée début 2013, qui s'était traduite par un désaveu partiel de l'État du Sénégal - l'interdiction de sortie de territoire de Karim Wade et de cinq autres anciens ministres ayant été déclarée illégale ­-, les avocats du fils de l'ex-président entendent cette fois faire constater la « détention abusive » de leur client, incarcéré à Dakar depuis le 17 avril.

Selon eux, la loi sur l'enrichissement illicite contreviendrait « à tous les grands principes », en particulier la présomption d'innocence et les droits de la défense. Une analyse que les avocats de l'État sénégalais se préparent à contrecarrer dans leurs plaidoiries.

"Force obligatoire"

Bien qu'elle ne porte pas sur le fond du dossier, l'audience qui doit se tenir le 17 mai peut néanmoins placer la justice sénégalaise en délicate posture si la juridiction d'Abuja devait à nouveau donner gain de cause, ne fût-ce que partiellement, aux requérants. Aux termes du traité révisé de la Cedeao, ses arrêts ont en effet « force obligatoire à l'égard des États membres », lesquels sont susceptibles d'être soumis à des sanctions - pouvant aller jusqu'à « la suspension de la participation aux activités de la Communauté » - en cas de « non-respect de leurs obligations ». Membre éminent de la Cedeao et État de droit reconnu, le Sénégal pourrait difficilement passer outre un second désaveu sur le plan du respect des libertés publiques.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Abdoulaye Wade de retour mercredi au Sénégal après vingt-deux mois d'absence

Abdoulaye Wade de retour mercredi au Sénégal après vingt-deux mois d'absence

L'ex-président Abdoulaye Wade est attendu mercredi 23 avril au Sénégal. Il avait quitté son pays après sa défaite électorale en 2012.[...]

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour "enrichissement illicite"

Karim Wade, le fils de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade dont il fut conseiller et ministre, restera en prison où il croupit depuis un an en attendant son procès, prévu en juin,[...]

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sénégal : la déclaration choc de Karim Wade face à la Crei

En détention depuis près d'un an, Karim Wade, ex-ministre et fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, passe à l'offensive. Dans une déclaration, mercredi, il a[...]

Claude Mademba Sy, doyen des tirailleurs sénégalais, est mort

Claude Mademba Sy, ancien officier supérieur de l'armée française, est décédé mardi à l'âge de 90 ans. Il était la dernière grande figure des tirailleurs [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces