Extension Factory Builder
01/05/2013 à 18:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président américain croule sous les cadeaux des personnalités du monde entier. Le président américain croule sous les cadeaux des personnalités du monde entier. © Lylho/Leemage

De la sculpture d'Ali Bongo Ondimba à 52 695 dollars au tapis traditionnel à 900 dollars de Béji Caïd Essebsi, retour sur les cadeaux qu'a reçus le président Obama en 2011 de la part de ses homologues africains.

Le document de 231 pages recensant les cadeaux offerts en 2011 à Barack Obama, à sa famille et aux principaux responsables américains évoque un inventaire à la Prévert. On y apprend qu'en septembre 2011 Ali Bongo Ondimba s'est montré très généreux. Le président gabonais a offert à son hôte une sculpture de chez Daum, une prestigieuse cristallerie française, d'une valeur de 52 695 dollars. Le Nigérian Ebele Azikiwe Jonathan s'est contenté d'un petit buste en or (780 dollars), et le Guinéen Alpha Condé d'un masque en ébène sculptée (850 dollars).

Sans doute moins sensible à la sculpture, le Béninois Boni Yayi a fait parvenir au couple Obama dix pièces de tissu de chez Vlisco, prestigieuse maison créée en Hollande en 1864, une peinture africaine, plusieurs nappes, des services de table et une corbeille à pain (valeur totale : 1 285 dollars). Quant à Saydou Bouda, l'ambassadeur du Burkina à Washington, il s'est fendu de deux statuettes (valeur : 840 dollars).

La palme du faste

L'Algérien Abdelaziz Bouteflika a offert un poignard noir et blanc avec son étui en cuir (385 dollars), et le roi du Maroc, pour le dixième anniversaire du 11 Septembre, un cliché en noir et blanc représentant un enfant enveloppé dans un drapeau américain (650 dollars). Le Tunisien Béji Caïd Essebsi a joué la carte locale avec un tapis traditionnel (900 dollars), et le Libyen Ali Aujali, ambassadeur à Washington, une figurine du bijoutier Swarovski, un parfum Lola de Marc Jacob et une boîte de chocolats. Mais la palme du faste revient naturellement aux princes du Golfe, notamment Hamad Ibn Ali Al Attiyah, chef d'état-major des forces armées du Qatar, qui a enseveli les responsables américains sous un déluge de parfums, bijoux, montres de prix. Coût de ces libéralités : 108 625,61 dollars.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

CAN 2015 : Bifouma, Aboubakar, Mahrez, Bolasie... meilleurs espoirs masculins

Ils ne sont pas les plus jeunes, certains fréquentent même le niveau international depuis quelques années sans pour autant avoir fait parler d'eux. Et si c'était pour cette fois-ci ?[...]

C.A.N. : Coupe de l'Apathie Nationale...

Si la déprime de nouvelle année engourdit les employés dans des bureaux qui tournent au ralenti, l'événement qui la console ne contribue pas à "booster" l'efficacité[...]

Économie africaine : 2015, l'année de tous les défis

En 2014, les espoirs de prospérité de l’Afrique ont été éprouvés par des crises économiques, sécuritaires et sanitaires. Et si elle trouvait, au coeur même de ces[...]

"Le Monde" ouvre une nouvelle fenêtre sur l'Afrique

Afin d’élargir son audience, le groupe de presse français lance un site consacré à l’actualité politique, économique, culturelle et sportive du continent.[...]

Pour Carlos Ghosn, le "Nigeria est le Brésil de demain"

Pour Carlos Ghosn, le décollage du marché automobile nigérian n'est qu'une question de temps. Et l'alliance Renault-Nissan dont il est le patron se positionne déjà pour être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2729p008-009.xml14 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2729p008-009.xml14 from 172.16.0.100