Extension Factory Builder
03/04/2013 à 18:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Affiche du film 'Kinshasa Kids'. Affiche du film "Kinshasa Kids". © DR

"Kinshasa Kids", de Marc-Henri Wajnberg, plonge le spectateur dans le quotidien d'enfants des rues de Kin accusés de sorcellerie. Parmi eux, huit laissés-pour-compte parviennent à former un groupe musical.

La première scène du film est impressionnante. On y voit des enfants en pleurs, épouvantés, subir une terrible séance d'exorcisme collectif sous les yeux de leurs parents ou de proches en transe. Si ceux-ci les ont amenés dans ce véritable lieu de supplice afin si possible de les « désenvoûter » au cours de la cérémonie, c'est parce qu'ils accusent ces enfants des rues, ou « shégués », d'être des enfants sorciers, et par là même la cause des problèmes rencontrés par leur entourage. Mais l'une des victimes de ces pratiques cruelles, le petit José, va réussir à s'enfuir et entraînera à sa suite le spectateur dans les rues de Kinshasa, où il va rejoindre l'une de ces bandes de jeunes qui comme lui sont désormais sans famille.

Papa Wemba

Tourné le plus souvent à la manière d'un documentaire, bien qu'il s'agisse pour l'essentiel d'une fiction, Kinshasa Kids s'attache aux pas du groupe de huit « shégués » qui a « adopté » José. Vivant de rapines ou de petits travaux au marché, ces enfants rêvent de former un groupe musical. Leur rêve deviendra réalité grâce au lunaire « Bebson de la rue », un rappeur et guitariste mystique et incontrôlable qui s'improvise manageur et leur permet de se produire lors d'un étonnant concert en plein air qui donne au film des airs de remake du célèbre long-métrage sur Staff Benda Bilili.

Kinshasa kids, dans lequel le maître de la rumba Papa Wemba lui-même fait une apparition, tient ainsi à la fois du reportage sur la vie de ces enfants des rues - ils seraient au moins 25 000 - et des « gens de peu » dans la capitale de la RDC, et du film musical. À la fois cri de révolte, hymne à la liberté et improvisation joyeuse. Sympathique et tonifiant. 

 Bande annonce de "Kinshasa kids"

_________

- "Kinshasa kids", de Marc-Henri Wajnberg, en salle le 3 avril.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

France : le message de François Hollande aux dirigeants africains tentés de s'accrocher au pouvoir

France : le message de François Hollande aux dirigeants africains tentés de s'accrocher au pouvoir

Lors d'un entretien télévisé, diffusé jeudi, le président français François Hollande a adressé un message de bonne gouvernance aux dirigeants africains.[...]

Lutte contre Ebola : le Mali sera-t-il le "troisième bon élève" ?

À en croire un expert français de retour de Bamako, les 10 à 15 jours prochains détermineront si le Mali est capable de stopper l'épidémie d'Ebola. Ce qui fera de lui le "troisi&egrav[...]

Blaise Compaoré bientôt extradé vers le Burkina Faso ?

Lors d'une rencontre jeudi avec la presse nationale, le Premier ministre intérimaire, Isaac Zida, a annoncé que le Burkina va demander au Maroc l'extradition de Blaise Compaoré si les institutions judiciaires [...]

Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz droit dans ses bottes

Mohamed Ould Abdelaziz ne s'en laisse pas conter, délègue peu et décide tout seul. Portrait d'un omniprésident mauritanien qui semble décidé à faire de la lutte contre la pa[...]

Danse : Hamid Ben Mahi, de la "hogra" à la révolution

Le chorégraphe français d'origine algérienne Hamid Ben Mahi évoque dans son nouveau spectacle, "La Hogra", les vexations qui ont servi de carburant aux révolutions arabes.[...]

Togo : les trois réformes que l'opposition réclame à cor et à cris

À quelques mois de l'élection présidentielle de 2015, pouvoir et opposition se déchirent sur la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Les modifications réclam&ea[...]

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

Après plusieurs mois de tergiversations, les premiers combattants FDLR ayant déposé les armes sont arrivés jeudi à Kisangani. Au total,  217 personnes, ex-combattants, leurs femmes et enfant[...]

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

La nomination de la Canadienne Kim Bolduc à la tête de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) n'est toujours pas validée par Rabat.[...]

La Francophonie, un idéal voué à l'échec en cours

Magaye Gaye est directeur général du cabinet de recherche de financement GMCCONSEILS (Dakar, Sénégal). Au moment où le Sénégal  s’apprête à accueillir le 15[...]

Burkina Faso : le général Gilbert Diendéré démis de ses fonctions

Le président de la transition, Michel Kafando, a mis fin jeudi par décret aux fonctions de chef d’État-major particulier à la présidence du Faso du général Gilbert Diend&eac[...]

Francophonie : candidats au poste de secrétaire général, leurs atouts et leurs faiblesses

Dimanche à Dakar, les chefs d'États membres de la Francophonie, éliront le nouveau secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Présentatio[...]

Exclusif - Centrafrique : libération au Cameroun du chef rebelle Abdoulaye Miskine

Les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) ont finalement obtenu la libération de leur chef, Abdoulaye Miskine, en échange de celle, effectuée la veille, du prêtre polonai[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces