Extension Factory Builder
03/04/2013 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. © AFP

Si la droite française a son "réseau marocain", le président François Hollande ne manque pas non plus de relais et de canaux dans son entourage. En voici les principales personnalités.

Le chef de l'État français peut notamment compter sur Hubert Védrine. L'ex-ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin a connu le Maroc dès son enfance en suivant son père, Jean Védrine, qui a joué un rôle prépondérant dans la préparation des négociations pour l'indépendance du royaume. Jean Védrine était proche de Mohammed V. Son fils entretient lui d'excellentes relations avec M6.

Autre figure du PS qui a ses entrées à Rabat, la députée Élisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Cette native de Marrakech, qui y a passé les seize premières années de sa vie, a rencontré en novembre dernier le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane. Elle soutient le processus de démocratisation en cours dans le royaume.

La maire de Lille, Martine Aubry, est également très proche du Palais. L'ex-première secrétaire du PS a signé de nombreuses conventions de partenariat avec la ville d'Oujda jumelée avec Lille. Son père, Jacques Delors, a aussi accueilli M6 en stage lorsqu'il présidait la Commission européenne. Aubry a soutenu le plan d'autonomie marocain pour le Sahara lors de la primaire socialiste. Elle s'est même rendue à Rabat pour le dire au roi. Elle entretient aussi de bonnes relations avec les socialistes marocains Fathallah Oualalou et Ahmed Réda Chami.

La carte Vallaud-Belkacem

Autre carte de Hollande : Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes, proche de Ségolène Royal. Originaire de Bni Chiguer, la Franco-Marocaine revient souvent dans sa région natale. Jusqu'en janvier 2012, elle a été membre du Conseil de la communauté marocaine de l'étranger (CCME), présidé par Driss El Yazami.

Dans sa délégation, Hollande devrait emmener l'écrivain tangérois Tahar Ben Jelloun, résidant à Paris, Jack Lang, le nouveau président de l'Institut du monde arabe (IMA), qui devrait abriter prochainement une exposition sur le Maroc moderne, ou encore Michel Vauzelle, président de la région Paca, récemment nommé par l'Élysée pour promouvoir une « Méditerranée des projets ». Seront également du voyage Joël Mergui, président du Consistoire central israélite de France et natif de Meknès, et Mohamed Moussaoui, universitaire franco-marocain né à Figuig et président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Les deux hommes, très impliqués dans le dialogue interreligieux, étaient les invités de M6 à la dernière fête du Trône. S'il ne sera pas du voyage, l'humoriste franco-marocain Jamel Debbouze, souvent en visite au Palais, a soutenu Hollande durant la campagne présidentielle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

L'Afrique part à la pêche aux 'islamodollars'

L'Afrique part à la pêche aux "islamodollars"

Au Maghreb comme au sud du Sahara, les produits financiers compatibles avec la charia se multiplient. Autant de vecteurs qui permettent aux pays du Golfe d'investir dans les infrastructures.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Maroc : les maraîchers disent "merci Poutine"

Depuis que Moscou a décrété un embargo sur les importations en provenance de l'Union européenne, les agriculteurs marocains s'organisent pour profiter de ce marché estimé à[...]

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie[...]

Algérie - Maroc : la déchirure

Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la[...]

Maroc : Rabat rêve de lumières

Confinée de longue date au statut de ville administrative, la capitale du Maroc se rêve en cité internationale de la culture et du savoir.[...]

Mariage au Maroc : quand la haute fait la noce

Ils font rarement la une des journaux, mais les mariages entre grandes familles sont une tradition bien établie dans le royaume. Une façon de perpétuer richesse, pouvoir et rang social.[...]

Justice : brèche humanitaire entre le Maroc et la France

Selon un responsable du ministère marocain de la Justice, le royaume chérifien s'apprête à transférer en France des détenus français.[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Algérie - Maroc : vingt ans après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Vingt ans après sa fermeture, la frontière commune entre le Maroc et l'Algérie n'est toujours pas rouverte. Une situation préjudiciable pour les deux États qui se contentent, pour l'instant, de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex