Extension Factory Builder
03/04/2013 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. © AFP

Si la droite française a son "réseau marocain", le président François Hollande ne manque pas non plus de relais et de canaux dans son entourage. En voici les principales personnalités.

Le chef de l'État français peut notamment compter sur Hubert Védrine. L'ex-ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin a connu le Maroc dès son enfance en suivant son père, Jean Védrine, qui a joué un rôle prépondérant dans la préparation des négociations pour l'indépendance du royaume. Jean Védrine était proche de Mohammed V. Son fils entretient lui d'excellentes relations avec M6.

Autre figure du PS qui a ses entrées à Rabat, la députée Élisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Cette native de Marrakech, qui y a passé les seize premières années de sa vie, a rencontré en novembre dernier le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane. Elle soutient le processus de démocratisation en cours dans le royaume.

La maire de Lille, Martine Aubry, est également très proche du Palais. L'ex-première secrétaire du PS a signé de nombreuses conventions de partenariat avec la ville d'Oujda jumelée avec Lille. Son père, Jacques Delors, a aussi accueilli M6 en stage lorsqu'il présidait la Commission européenne. Aubry a soutenu le plan d'autonomie marocain pour le Sahara lors de la primaire socialiste. Elle s'est même rendue à Rabat pour le dire au roi. Elle entretient aussi de bonnes relations avec les socialistes marocains Fathallah Oualalou et Ahmed Réda Chami.

La carte Vallaud-Belkacem

Autre carte de Hollande : Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes, proche de Ségolène Royal. Originaire de Bni Chiguer, la Franco-Marocaine revient souvent dans sa région natale. Jusqu'en janvier 2012, elle a été membre du Conseil de la communauté marocaine de l'étranger (CCME), présidé par Driss El Yazami.

Dans sa délégation, Hollande devrait emmener l'écrivain tangérois Tahar Ben Jelloun, résidant à Paris, Jack Lang, le nouveau président de l'Institut du monde arabe (IMA), qui devrait abriter prochainement une exposition sur le Maroc moderne, ou encore Michel Vauzelle, président de la région Paca, récemment nommé par l'Élysée pour promouvoir une « Méditerranée des projets ». Seront également du voyage Joël Mergui, président du Consistoire central israélite de France et natif de Meknès, et Mohamed Moussaoui, universitaire franco-marocain né à Figuig et président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Les deux hommes, très impliqués dans le dialogue interreligieux, étaient les invités de M6 à la dernière fête du Trône. S'il ne sera pas du voyage, l'humoriste franco-marocain Jamel Debbouze, souvent en visite au Palais, a soutenu Hollande durant la campagne présidentielle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : 15 ans de règne pour Mohammed VI, qui regrette des 'disparités sociales'

Maroc : 15 ans de règne pour Mohammed VI, qui regrette des "disparités sociales"

Le roi du Maroc Mohammed VI a fêté mercredi ses 15 ans de règne. Dans son discours, il a appelé à une "pause introspective" et a commandé une étude au Conseil économ[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur de 5 milliards de dollars[...]

Maroc : gnaoua, le blues à l'âme

Menacée de disparaître, la tradition musicale des descendants d'anciens esclaves subsahariens revit grâce au festival d'Essaouira. Mais les maalem doivent aujourd'hui relever un nouveau défi :[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a [...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Maroc - Prix Draper : Rachid Yazami, "Monsieur 100 000 Volts"

Le chimiste Rachid Yazami a inventé les batteries au lithium qui font vivre nos téléphones. Il est le premier lauréat français, mais aussi africain, du prestigieux prix Draper.[...]

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Mercredi, un millier de migrants en provenance d'Afrique subsaharienne ont tenté de pénétrer dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, ont annoncé les autorités locales. Leur tentative a[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers