Extension Factory Builder
03/04/2013 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. © AFP

Si la droite française a son "réseau marocain", le président François Hollande ne manque pas non plus de relais et de canaux dans son entourage. En voici les principales personnalités.

Le chef de l'État français peut notamment compter sur Hubert Védrine. L'ex-ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin a connu le Maroc dès son enfance en suivant son père, Jean Védrine, qui a joué un rôle prépondérant dans la préparation des négociations pour l'indépendance du royaume. Jean Védrine était proche de Mohammed V. Son fils entretient lui d'excellentes relations avec M6.

Autre figure du PS qui a ses entrées à Rabat, la députée Élisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Cette native de Marrakech, qui y a passé les seize premières années de sa vie, a rencontré en novembre dernier le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane. Elle soutient le processus de démocratisation en cours dans le royaume.

La maire de Lille, Martine Aubry, est également très proche du Palais. L'ex-première secrétaire du PS a signé de nombreuses conventions de partenariat avec la ville d'Oujda jumelée avec Lille. Son père, Jacques Delors, a aussi accueilli M6 en stage lorsqu'il présidait la Commission européenne. Aubry a soutenu le plan d'autonomie marocain pour le Sahara lors de la primaire socialiste. Elle s'est même rendue à Rabat pour le dire au roi. Elle entretient aussi de bonnes relations avec les socialistes marocains Fathallah Oualalou et Ahmed Réda Chami.

La carte Vallaud-Belkacem

Autre carte de Hollande : Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes, proche de Ségolène Royal. Originaire de Bni Chiguer, la Franco-Marocaine revient souvent dans sa région natale. Jusqu'en janvier 2012, elle a été membre du Conseil de la communauté marocaine de l'étranger (CCME), présidé par Driss El Yazami.

Dans sa délégation, Hollande devrait emmener l'écrivain tangérois Tahar Ben Jelloun, résidant à Paris, Jack Lang, le nouveau président de l'Institut du monde arabe (IMA), qui devrait abriter prochainement une exposition sur le Maroc moderne, ou encore Michel Vauzelle, président de la région Paca, récemment nommé par l'Élysée pour promouvoir une « Méditerranée des projets ». Seront également du voyage Joël Mergui, président du Consistoire central israélite de France et natif de Meknès, et Mohamed Moussaoui, universitaire franco-marocain né à Figuig et président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Les deux hommes, très impliqués dans le dialogue interreligieux, étaient les invités de M6 à la dernière fête du Trône. S'il ne sera pas du voyage, l'humoriste franco-marocain Jamel Debbouze, souvent en visite au Palais, a soutenu Hollande durant la campagne présidentielle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été purgé[...]

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à l'explosion des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits en 2014.[...]

Maroc : misogyne, Benkirane ?

Animé par une vision extrêmement conservatrice de la place des femmes, le chef du gouvernement multiplie les saillies douteuses contre ses opposantes. Qui le lui rendent bien.[...]

France : 800 cheminots marocains accusent la SNCF de "discrimination"

En France, 832 cheminots marocains réclament des dommages et intérêts à la SNCF devant le conseil de prud'hommes de Paris. Ils accusent l’entreprise ferroviaire de ne pas leur avoir octroyé[...]

Maroc : démantèlement d'une cellule terroriste liée à l'État islamique

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche avoir démantelé une cellule terroriste qui planifiait des attaques contre des personnalités politiques, civiles et militaires.[...]

Le Maroc sur le qui-vive suite à l'attentat du Bardo à Tunis

Dans la foulée des évènements du 18 mars à Tunis, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer sa[...]

Ahmed Aboutaleb, un Marocain en plat pays

En 1976, il ne parlait pas un mot de néerlandais. Quarante ans plus tard, il est maire de Rotterdam et si populaire qu'on lui prédit un avenir de Premier ministre. Pas mal comme intégration, non ?[...]

Comment distinguer un Marocain d'un Allemand ?

Voici une histoire à la fois cocasse et instructive. Il s'agit de la question du regroupement familial, qui est une des sources de l'immigration en Europe. Pour les partis politiques qui veulent limiter [...]

Maroc : Bassima Hakkaoui, l'antiféministe devenue ministre

Seule femme du gouvernement, elle se bat bec et ongles contre les tenants d'une émancipation totale.[...]

Maroc : Mustapha El Khalfi, au nom du père

Ministre de la Communication depuis 2012, Mustapha El Khalfi, cet islamiste "moderne" au tropisme anglo-saxon, doit presque tout à son mentor Abdelilah Benkirane. Et le lui rend bien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2725p044_049.xml4 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2725p044_049.xml4 from 172.16.0.100