Extension Factory Builder
04/04/2013 à 19:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Thierry Michel, auteur de 'L'Irrésistible Ascension de Moïse Katumbi'. Thierry Michel, auteur de "L'Irrésistible Ascension de Moïse Katumbi". © Vincent Fournier/J.A.

Dans son n° 2723, "Jeune Afrique" publiait une interview du gouverneur du Katanga (RDC), Moïse Katumbi Chapwe. Interrogé sur le dernier film de Thierry Michel, "L'Irrésistible Ascension de Moïse Katumbi", il l'avait qualifié de « documentaire à charge ». Le réalisateur tient ici à lui répondre.

Cher Moïse Katumbi,

Nous avons, avec mes partenaires, pris connaissance de votre interview exclusive dans le magazine Jeune Afrique du 17 mars. Comme cet article parle en partie de mon film, et que vous évoquez de possibles « manipulations », « contrevérités », et des « informations qui n'auraient pas été vérifiées », nous tenons à fournir les réponses à vos déclarations, car j'ai pour vous le plus grand respect et souhaite clarifier ces critiques contenues dans votre interview.

Tout d'abord, je n'ai pas été manipulé par qui que ce soit. En effet, je pense avoir suffisamment d'expérience professionnelle, après quarante années de métier, pour ne pas être instrumentalisé à mon insu. J'ai simplement réalisé à la fois un travail journalistique et une oeuvre cinématographique. Ce que Jeune Afrique a d'ailleurs relevé dans sa critique du film [...].

Pour qu'un film soit crédible, il est indispensable qu'un regard critique puisse être posé, et il est donc normal que plusieurs intervenants dans le film (un activiste des droits de l'homme, un opposant, un dirigeant syndical et plusieurs journalistes) posent ce regard parfois critique sur votre gestion de la province du Katanga. C'est une des règles de la démocratie, mais aussi une règle journalistique dans le cas d'un portrait d'un homme politique, afin d'éviter l'apologie et la complaisance. Et si tel n'avait pas été le cas, on m'aurait reproché un manque d'objectivité, voire soupçonné de m'être fait manipuler comme réalisateur, et vous-même [auriez été suspecté] de m'avoir acheté ou corrompu. Cela dit, il est également évident que le cinéaste/journaliste ne peut assumer les opinions parfois contradictoires exprimées par les intervenants dans un film documentaire. Il est important de le rappeler. [...]

J.A. n°2723, du 17 au 23 mars 2013.

Quand on fait le portrait d'un personnage public, comme ce fut le cas lors de la réalisation du film Mobutu, roi du Zaïre, on remonte nécessairement le temps. J'ai donc commencé ce film par les premiers tournages effectués avant que vous ne soyez intronisé gouverneur du Katanga. J'ai également eu recours à certaines séquences du film Katanga Business comme archives, mais aussi à d'autres archives, comme celles de votre élection en 2006 ou celles de la victoire du Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Coupe du monde [des clubs, NDLR] en 2010. Le film est chronologique et historique et remonte le temps de vos réalisations du début de votre mandat à aujourd'hui.

À propos de l'existence - je cite - « de liens avec des sociétés avec lesquelles [vous n'avez] jamais travaillé », le film cite en effet votre partenariat avec l'ex-ministre et bâtonnier Jean Claude Muyambo Kyassa comme associé ; nous avons la copie du document notarié inscrit au registre du greffe du commerce du tribunal de grande instance de Lubumbashi sous le numéro 20443 et relatif à la société Twatotela Mining SPRL, dans laquelle vous étiez le principal détenteur de parts sociales avec Jean Claude Muyambo. [...]

Mais ce qui est plus inquiétant, c'est le communiqué de « jeunes Katangais » qui se prétendent vos supporteurs, et qui se termine par des intimidations, des menaces qui me concernent au premier chef mais aussi ceux « qui travaillent sur le film » et ceux qui « s'obstinent à le diffuser ». Ce texte est multidiffusé sur internet via de très nombreux sites et e-mails. Comme je vous l'ai déjà demandé, je souhaite savoir qui se cache derrière le groupe baptisé « La voix des jeunes Katangais ». Vos supporteurs, des amis ou des ennemis qui cherchent à vous nuire en vous faisant porter la responsabilité de ces menaces ? C'est la question essentielle, et votre réponse permettra à tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce film ou participeront à sa diffusion de prendre les mesures de protection adéquates. [...]

Par ailleurs, comme vous le souhaitiez, nous sommes d'accord pour intégrer au DVD qui sortira dans quelques semaines les témoignages récents diffusés sur internet et par les télévisions katangaises des personnes ayant revu leur position.

Nous restons convaincus que, au-delà de votre parcours, ce film montre bien la complexité de tout engagement politique, et qu'il renforcera la confiance dans l'évolution démocratique de votre pays.

Très cordialement,

Thierry Michel

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant pro-démocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2725p042.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2725p042.xml0 from 172.16.0.100