Extension Factory Builder
03/04/2013 à 15:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rama Yade, ancienne secrétaire d'État et actuelle vice-présidente de l'UDI. Rama Yade, ancienne secrétaire d'État et actuelle vice-présidente de l'UDI. © Vincent Fournier/J.A.

Accusée d'inscription indue sur une liste électorale, de faux et usage de faux, l'ex-protégée de Nicolas Sarkozy a été relaxée le 25 mars. De quoi lui donner de nouvelles ambitions... pour les municipales de 2014 à Paris ?

On la disait politiquement finie. Ce procès dans lequel elle était embourbée depuis des mois était censé lui porter le coup de grâce et ruiner une cote de popularité qui reste élevée. Ses adversaires, de gauche comme de droite, s'en donnaient à coeur joie. Rama Yade, l'ex-enfant chérie de Nicolas Sarkozy, qui a osé trahir (en se ralliant à l'UDI, le parti centriste de Jean-Louis Borloo, en 2010), traînée devant la justice, cela avait pour beaucoup une saveur particulière... Le 28 mars, l'ancienne secrétaire d'État aux Droits de l'homme (2007-2009) et aux Sports (2009-2010), 36 ans, a été relaxée.

Accusée d'avoir menti deux fois sur sa domiciliation pour pouvoir conserver son inscription sur la liste électorale de Colombes (Hauts-de-Seine), où elle est élue d'opposition depuis 2008, elle comparaissait pour inscription indue, faux et usage de faux. Des faits graves, pour lesquels elle encourait jusqu'à un an de prison ferme pour le second motif, 45 000 euros d'amende et trois ans de prison pour infraction au code électoral.

"Calomnies"

« C'est une décision qui ne me surprend pas, a réagi l'intéressée à l'énoncé du verdict. Malgré l'ampleur des calomnies et des manipulations dont j'ai été victime, le tribunal ne s'est pas laissé instrumentaliser par ceux qui souhaitaient mon élimination politique. » Ce jugement met fin au bras de fer qui l'opposait à Philippe Sarre, le maire socialiste de Colombes, à l'origine de l'enquête préliminaire ouverte dès 2011, et qui a elle-même débouché sur ce procès. Il clôt aussi une affaire qui minait une carrière politique d'abord fulgurante puis entravée par de multiples revers électoraux (municipales de 2008, législatives de 2012).

Vice-présidente de l'UDI et conseillère régionale d'Île-de-France, Rama Yade pourrait désormais tourner ses ambitions sur Paris, où une guerre des dames se profile à l'horizon. Toujours à la recherche de cet ancrage qui lui fait tant défaut, elle pourrait y être tête de liste de son parti aux municipales de 2014. La jeune femme a certes confié ne pas pouvoir, « à sept mois de grossesse, [se] lancer physiquement dans une campagne, ni [se] projeter psychologiquement ». Ce qui ne l'empêche pas de juger « le défi parisien intéressant »... Réponse en « septembre prochain ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2725p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2725p018.xml0 from 172.16.0.100