Extension Factory Builder
04/04/2013 à 16:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Franck Biya, ou la tentation dynastique ? Franck Biya, ou la tentation dynastique ? © DR

Le président camerounais Paul Biya n'exclut pas de nommer son fils aîné Franck au Sénat. Une institution dont le président est le deuxième personnage de l'État.

À l'approche des élections sénatoriales du 14 avril, le président Paul Biya, 80 ans, n'exclut pas de retenir son fils, Franck, parmi les futurs « sages » qu'il doit désigner. Selon la Constitution de 1996, le Cameroun doit se doter d'un Sénat - ce qui sera chose faite dans quelques jours -, et le président de la République doit nommer trente de ses cent membres.

Franck Biya est le fils de Jeanne-Irène Atyam, décédée en 1992. Son père s'est remarié en 1994 avec Chantal Vigouroux, dont il a eu deux autres enfants, Paul Junior et Anastasie Brenda. Âgé de 42 ans, l'aîné de la fratrie est dans le collimateur de plusieurs associations camerounaises qui le soupçonnent de détenir des biens mal acquis sur le territoire français, où elles menacent de le poursuivre en justice.

Intérim

Pendant longtemps, Franck Biya s'est consacré uniquement à son métier d'homme d'affaires. Mais à la présidentielle de 2011, lors des meetings de campagne, il est apparu régulièrement au côté de son père. Quand le Sénat sera mis en place, son président deviendra le deuxième personnage de l'État. En cas de décès, de démission ou d'empêchement du chef de l'État, c'est lui qui assurerait l'intérim jusqu'à l'élection d'un successeur...

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Maroc : Hollande, la pluie et le roi

Article pr�c�dent :
Mali : le dérapage de Hollande

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2725p008-009.xml10 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2725p008-009.xml10 from 172.16.0.100