Extension Factory Builder
28/03/2013 à 17:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Michel Reveyrand de Menthon (à dr.), représentant de l'UE pour le Sahel. Michel Reveyrand de Menthon (à dr.), représentant de l'UE pour le Sahel. © Georges Gobet/AFP

L'ambassadeur de France à Bamako, Christian Rouyer, a été remplacé par Gilles Huberson, au profil plus "militaire" que son prédécesseur. Dans le même temps, Jean Félix-Paganon remplaçait à Dakar Nicolas Normand. Et le poste de représentant spécial de la France pour le Sahel échoyait quant à lui à Reveyrand de Menthon.

Fin mars, quatre mois avant la fin officielle de sa mission, Christian Rouyer, l'ambassadeur de France à Bamako, a été rappelé. Les spécialistes n'en sont guère surpris, le diplomate n'étant apprécié ni de Laurent Fabius, son ministre de tutelle, ni de l'Élysée, où on lui reprochait de ne pas faire suffisamment remonter les informations. Il avait de surcroît le plus grand mal à faire signer par les responsables maliens un texte définissant le cadre juridique de la présence militaire française sur leur territoire. Gilles Huberson, son successeur, venait d'être nommé à la tête de la mission Mali-Sahel au ministère des Affaires étrangères. Sans doute cet ancien gendarme passé par Saint-Cyr a-t-il davantage le profil pour accompagner la délicate réforme de l'armée malienne...

Consolation

Parallèlement, Jean Félix-Paganon (61 ans, en photo ci-contre, © AFP), ancien représentant spécial de Laurent Fabius pour le Sahel, remplace à Dakar Nicolas Normand. C'est un « senior » naguère en poste à l'ambassade du Caire. Pour lui, le Sénégal est presque un lot de consolation.

Enfin, le 19 mars, Michel Reveyrand de Menthon, l'ambassadeur à N'Djamena, a été nommé, à sa demande, représentant spécial de l'Union européenne pour le Sahel. Une région qu'il connaît bien puisqu'il fut en poste au Mali et au Tchad. En quittant Bamako, en 2011, il avait alerté sa hiérarchie sur les risques de déstabilisation du Nord-Mali, mais n'avait pas été entendu. Cette dernière nomination correspond aussi à un... rapprochement familial. Reveyrand de Menthon, qui sera basé à Bruxelles, est en effet l'époux de Marisol Touraine, la ministre française des Affaires sociales et de la Solidarité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française.[...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines [...]

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

Dans le cadre du processus de normalisation de ses relations avec le Zimbabwe, l'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle était disposée à s'engager dans un "programme d'aide plurian[...]

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Le Burkina Faso vit-il une révolution 2.0 ? Sur Twitter, le hashtag #lwili a été la star de la journée du 30 octobre. Il ne faut cependant pas surestimer l'influence des réseaux sociaux.[...]

Israël : ces femmes juives en burqa

Mues par une obsession névrotique de la chasteté, des femmes issues du milieu ultraorthodoxe revendiquent le port du voile intégral. Sous l'oeil réprobateur des instances rabbiniques.[...]

Algérie : 1er novembre 1954, retour sur la "Toussaint rouge" de l'indépendance

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme le [...]

1er novembre 1954 : le texte intégral de la déclaration du Secrétariat général du FLN

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, le Front de libération nationale algérien diffusait une déclaration portant sur l'insurrection face à l'occupation française. En voici le texte in[...]

Algérie : lundi 1er novembre 1954, "Toussaint rouge" dans les Aurès

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme [...]

Blaise Compaoré annonce sa démission et la vacance du pouvoir

Dans un communiqué signé par la présidence et dont "Jeune Afrique" s'est procuré le contenu, Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation d'&eac[...]

RDC : à Beni, Kabila promet de "vaincre" les ADF

Lors de son adresse à la population de Beni, Joseph Kabila a déclaré vendredi que la RDC allait vaincre les rebelles ougandais de l'ADF, soupçonnés d'être responsables de récents mas[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre "[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers