Extension Factory Builder
08/03/2013 à 13:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Thierno Ousmane Sy était conseiller spécial du président Wade pour les TIC. Thierno Ousmane Sy était conseiller spécial du président Wade pour les TIC. © DR

Soupçonné d'avoir perçu de juteuses rétrocommissions lors de la cession d'une licence de téléphonie en 2007, Thierno Ousmane Sy, un ancien collaborateur d'Abdoulaye Wade, a été incarcéré. Le scandale montera-t-il plus haut ?

L'affaire est ancienne, mais elle a connu un rebondissement spectaculaire. Thierno Ousmane Sy, ancien conseiller spécial du président Abdoulaye Wade pour les technologies de l'information et de la communication (et fils de Cheikh Tidiane Sy, l'ex-ministre de la Justice), dort en prison depuis le 27 février. Soupçonné d'avoir perçu de juteuses rétrocommissions lors de la cession de la troisième licence de téléphonie mobile sénégalaise au groupe soudanais Sudatel, en 2007, il a été inculpé de détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, corruption passive et blanchiment d'argent. Parallèlement, un mandat d'arrêt international a été émis contre l'homme d'affaires sénégalais Keba Keinde, soupçonné d'avoir eu recours à une société offshore pour ventiler ces commissions.

Diffamation

Dès 2010, l'hebdomadaire sénégalais La Gazette s'était interrogé sur l'écart entre le montant de la transaction annoncé publiquement par Abdoulaye Wade (100 milliards de F CFA, soit 150 millions d'euros) et la somme effectivement encaissée par le Trésor (89 milliards de F CFA selon le ministère des Finances, 80 milliards selon La Gazette). Le journal expliquait le manque à gagner par le versement occulte de commissions (10 millions de dollars, soit autour de 7 millions d'euros à l'époque) et de rétrocommissions (30 millions de dollars) à des lobbyistes arabes et américains d'un côté et à des Sénégalais « très haut placés dans les structures de l'État » de l'autre. Thierno Ousmane Sy, présenté comme étant « au coeur du scandale », avait alors fait condamner l'hebdomadaire pour diffamation - La Gazette a fait appel.

Dans l'entourage de l'ex-président Wade, on dénonce « une instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes ». Selon Me Amadou Sall, son ancien porte-parole, la cession de la licence à Sudatel avait été libellée en dollars (pour une valeur de 200 millions) à une époque où le cours de la devise américaine tournait autour de 445 F CFA - soit les 89 milliards de F CFA officiellement versés au Trésor. Le décalage avec le montant de 100 milliards de F CFA évoqué par l'ancien président s'expliquerait par la fluctuation du cours de la devise américaine. Selon Amadou Sall, si des sommes importantes ont été retrouvées sur les comptes bancaires de Thierno Ousmane Sy, cela n'a rien à voir avec l'affaire Sudatel, l'ancien conseiller n'ayant « manipulé aucun fonds ». Une version contredite par des sources proches de l'enquête, qui s'accordent toutefois sur le fait qu'un simple conseiller spécial n'aurait pu agir de sa propre initiative. Le dossier Sudatel n'a donc pas fini de rebondir. 

Le PDS prépare la riposte

Les responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) sont furieux et voient dans la mise en cause par la justice de plusieurs collaborateurs d'Abdoulaye Wade une forme d'acharnement. Il y a d'abord le placement sous mandat de dépôt de Thierno Ousmane Sy. Puis l'ouverture d'une enquête préliminaire concernant les propriétés immobilières de Lamine Faye, le garde du corps (et neveu) de l'ancien président. Une réunion du comité directeur du PDS était prévue le 5 mars à Dakar pour « préparer la riposte ». Celle-ci pourrait être judiciaire, mais aussi politique : manifestations, marches, sit-in, etc.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africa[...]

Sénégal : au procès Karim Wade, Bibo Bourgi seul face à son juge

Jusque-là privé de procès en raison de problèmes de santé, le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, est entendu par la CREI depuis mercredi. Devant une salle[...]

Sénégal : Karim Wade et l'affaire du compte bancaire de Singapour

C'est la pièce maîtresse de l'accusation contre Karim Wade : un compte à Singapour crédité de 71 millions d'euros. L'ancien ministre sénégalais, jugé pour[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Sénégal - Giresse : "Viser le match nul, je ne sais pas faire"

Mardi soir à Malabo (19 heures), le Sénégal, leader du groupe C, affronte l’Algérie. Un match nul peut suffire aux Lions de la Teranga, qui ont déjà engrangé quatre points.[...]

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

 Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade dans l'impasse

Nouveau rebondissement au procès de Karim Wade : tandis que le principal accusé, qui dénonce "une parodie de justice", refuse d'assister aux audiences, les avocats des différents[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2721p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2721p018.xml0 from 172.16.0.100