Extension Factory Builder
08/03/2013 à 11:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Idriss Déby Itno, le 1er mars, à N'Djaména, lors de l'inhumation des 26 soldats tués. Idriss Déby Itno, le 1er mars, à N'Djaména, lors de l'inhumation des 26 soldats tués. © Ali Kaya/AFP

L'armée tchadienne est celle qui a connu les plus lourdes pertes au nord du Mali face aux jihadistes. Le 22 février, 26 de ses soldats sont morts dans le massif de l'Adrar des Ifoghas. Explications.

Que s'est-il passé dans le massif du Tigharghar, le 22 février ? Ce jour-là, une colonne de près de deux cents soldats tchadiens commandés par Abdelaziz Hassan Adam, patron des forces spéciales, avait quitté la ville de Tessalit et progressait en direction de la frontière algérienne - elle devait y retrouver un détachement de l'armée française. Ils faisaient route dans la montagne à bord de pick-up et de blindés légers quand, peu après 11 heures, ils sont tombés sur un avant-poste jihadiste.

Pris sous le feu ennemi, ils ont d'abord opéré un repli tactique, avant de contre-attaquer et de reprendre leur progression sur un terrain accidenté et difficile. C'est en fouillant les nombreuses grottes alentour que les Tchadiens ont essuyé les plus lourdes pertes - dans des combats rapprochés, mais aussi quand plusieurs jihadistes ont feint de se rendre avant de se faire exploser. Bilan de dix heures d'affrontements : plus de 80 morts côté jihadiste ; 26 côté tchadien, dont le commandant Abdelaziz. La plupart des victimes ont été enterrées le 1er mars au cimetière de Farcha, à N'Djamena.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Misca : le Tchad annonce que tous ses soldats ont quitté la Centrafrique

Il n'y a plus de soldats tchadiens en Centrafrique. Mercredi, le Tchad a annoncé avoir achevé le retrait de ses troupes lors d'une cérémonie officielle présidée, à Sarh, dans le[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

Centrafrique : pourquoi Idriss Déby Itno a jeté l'éponge

Exaspérés d'être accusés de partialité en faveur des musulmans, les Tchadiens ont décidé de retirer leur contingent de la Misca en Centrafrique.[...]

Le Tchad accuse l'ONU de propos diffamatoires sur son action en Centrafrique

Le gouvernement tchadien a accusé la Commission des droits de l'Homme de l'ONU de "propos diffamatoires et tendancieux" après ses accusations contre les agissements de l'armée tchadienne en[...]

Ce qu'il faut retenir du sommet UE-Afrique

Près de 80 dirigeants africains et européens étaient réunis les 2 et 3 avril à Bruxelles à l’occasion du quatrième sommet organisé entre l’Union[...]

Centrafrique : Bangui "regrette" le retrait du contingent tchadien de la Misca

Dans un communiqué publié à Paris, Toussaint Kongo-Doudou, le ministre centrafricain des Affaires étrangères, a exprimé jeudi son "regret" après l'annonce, la veille, du[...]

Centrafrique : le Tchad retire son contingent de la Misca

Le Tchad a annoncé jeudi qu'il allait retirer "progressivement" son contingent de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca). Une décision qui fait suite à de nombreux[...]

Le Tchad contraint le chinois CNPC à payer une lourde amende

Dernier épisode du feuilleton qui oppose l'État tchadien à la société nationale pétrolière chinoise CNPC. Finalement, le Tchad a imposé une amende d'un montant de 1,2[...]

Afrique centrale : la Cemac malade de la Centrafrique

Alors qu'elle fête son vingtième anniversaire, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), relocalisée de Bangui à Libreville, au Gabon, subit de plein[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces