Extension Factory Builder
19/02/2013 à 13:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

La « neutralisation » de Belkhadem et d'Ouyahia, deux personnalités parmi les plus citées pour la succession de Bouteflika en 2014, a créé une situation inédite : les deux principales forces politiques du pays, le FLN et le RND, ont été totalement « désamorcées », selon la formule d'un membre du bureau politique de l'ancien parti unique. « Le pouvoir, dit-il, s'est arrangé pour annihiler toute possibilité d'avoir un candidat investi par le FLN ou par le RND. Du coup, ces deux redoutables machines électorales seraient à la disposition d'un mystérieux candidat, non encore déclaré. » Qui donc sera l'heureux élu du système ? Nul n'est en mesure de le dire. L'élite dirigeante ne s'étant jamais renouvelée, aucun jeune leader (entendre issu de la génération postindépendance) ne s'impose sur l'échiquier politique.

En annonçant, le 4 septembre 2012, la liste des membres de son gouvernement, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait eu cette mystérieuse formule : « Les dirigeants de l'Algérie de demain se trouvent parmi l'équipe appelée à diriger aujourd'hui l'exécutif. » Si sa feuille de route comprend l'organisation de la présidentielle de 2014, ce qui écarte l'éventualité qu'il s'y présente, rien n'interdit à Sellal de démissionner quelques mois avant l'échéance pour se lancer dans la course à El-Mouradia. « Peu probable », selon son entourage.

Nouvelle génération

Il reste deux noms : Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, président de Taj, et Amara Benyounes, ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de la Ville, président du Mouvement populaire algérien (MPA). De nouvelle génération, agréées à la faveur des réformes politiques amorcées après le Printemps arabe, ces deux formations sont devenues, en quelques mois, respectivement les quatrième et troisième forces politiques du pays. Et si le MPA a affronté le suffrage universel - une percée aux législatives doublée d'une nette confirmation lors des municipales -, Taj n'a même pas eu besoin de battre campagne. Agréé après les législatives, il a vampirisé les autres partis pour revendiquer près d'une quarantaine de députés qui ont rejoint ses rangs. Dédaigneux, il a refusé de se jeter à l'eau pour les municipales.

Alors, Sellal, Benyounes ou Ghoul ? À moins que le système ne jette son dévolu sur un jeune général, héros anonyme de la guerre contre le terrorisme, et vende l'idée à l'opinion publique au nom de la sacro-sainte stabilité du pays « que l'on ne saurait remettre en question ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Maroc - Algérie : à Oujda, bienvenue chez les Bouteflika !

Maroc - Algérie : à Oujda, bienvenue chez les Bouteflika !

Le président algérien a vu le jour et fait sa scolarité dans cette ville de l'Oriental marocain, avant de rejoindre les rangs du FLN. Retour sur l'enfance d'un chef.[...]

Le groupe terroriste Jund al-Khilafa revendique le rapt d'Hervé Gourdel en Kabylie

L'annonce est survenue quelques heures après que l'État islamique (EI) a appelé au meurtre de citoyens des pays de la coalition qui lutte contre lui, le 22 septembre. Mais Hervé Gourdel, guide de[...]

Un touriste français enlevé dimanche dans l'est de l'Algérie

Plusieurs sources sécuritaires et judiciaires citées par l'AFP ont confirmé lundi l'enlèvement d'un ressortissant français, dimanche, dans l'est de l'Algérie.[...]

Air Algérie : "pas de piste privilégiée" pour expliquer le crash

L'enquête sur la chute de l'avion d'Air Algérie, le 24 juillet au Mali, n'a pas permis pour l'instant de parvenir à "une piste privilégiée" expliquant l'accident, a[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

RFI : Yasmine Chouaki, ondes métisses

Issue de l'immigration, journaliste à Radio France internationale, elle reçoit chaque semaine dans En sol majeur des personnalités riches d'une double culture.[...]

Algérie : Rachid Nekkaz contre le FLN

L'homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz passe pour un original, voire un provocateur. Son dernier "coup" ? Jouer les justiciers en portant plainte contre le patron du FLN.[...]

France - Afrique : acheteeez... armes !

Qui sont les meilleurs clients de l'industrie militaire française ? Sur le continent, le Maroc, engagé dans une course avec l'Algérie, se montre particulièrement dépensier.[...]

Algérie - France : toujours les moines de Tibhirine

Autorisé à se rendre en Algérie les 12 et 13 octobre pour enquêter sur l'assassinat des moines de Tibhirine en 1994, le juge français Marc Trévidic ne pourra cependant pas travailler comme[...]

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces