Extension Factory Builder
18/02/2013 à 07:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La candidature de Bouguerra Soltani à la présidentille de 2014 paraît peu probable. La candidature de Bouguerra Soltani à la présidentille de 2014 paraît peu probable. © Reuters

La déroute des islamistes aux élections législatives, municipales et sénatoriales ont fragilisé Bouguerra Soltani, jusque là seule figure rassembleuse du mouvement. De jeunes ambitieux lorgnant la présidentielle de 2014 ont déjà fait scission pour créer de nouveaux partis.

Plus fort que jamais dans les pays du Printemps arabe, le courant fondamentaliste, composé d'une force principale, le Mouvement de la société pour la paix (MSP, de Bouguerra Soltani), d'obédience Frères musulmans, et de quelques « forces supplétives », notamment Ennahda et El-Islah, enregistre un surprenant recul en Algérie. Miné par des dissidences internes, le MSP, troisième force politique de la législature sortante, a subi une déroute aux législatives de mai 2012. Une débâcle confirmée quelques mois plus tard lors des municipales et des sénatoriales. Ces malheurs électoraux ont valu à Soltani d'être sur la sellette. D'aucuns lui promettent le même sort que ses anciens partenaires au sein de l'Alliance présidentielle, Abdelaziz Belkhadem du FLN et Ahmed Ouyahia du RND. Mais qu'il soit débarqué ou non, il est peu probable qu'il maintienne ses ambitions présidentielles pour 2014.

Relève

De jeunes loups du MSP pointent déjà leur museau. Deux cadres en vue ont en effet décidé de claquer la porte du parti pour créer le leur : Abdelmadjid Menasra, ancien ministre de l'Industrie, qui a fondé le Front du changement, et Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, qui a lancé son Rassemblement Espoir de l'Algérie, dont le sigle en arabe, Taj, signifie « couronne ». Menasra et Ghoul devraient être de la partie dans la pêche aux voix islamistes. Vedette montante des Frères, Abderrazak Mokri, chef du groupe parlementaire, refuse de quitter le parti et compte sur l'investiture du MSP. La quatrième personnalité issue du courant islamiste à briguer la succession de Bouteflika est un éternel candidat malheureux : Abdallah Djaballah, qui mise sur sa constance. « Contrairement aux autres dirigeants islamistes, je ne me suis jamais allié au pouvoir », répète-t-il à l'envi pour obtenir les suffrages des fondamentalistes. Mais cet argument ne suffira peut-être pas à faire oublier sa fâcheuse manie de confondre les finances des partis qu'il a eu à diriger avec sa cagnotte personnelle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Bouteflika et les femmes

Algérie : Bouteflika et les femmes

Célibataire endurci, le chef de l'État fait presque figure d'exception en Afrique et dans le monde arabe. De quoi alimenter depuis toujours rumeurs et fantasmes. Cette enquête est parue dans "Jeune[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

In Amenas : l'enquête britannique provoque la colère des familles de victimes

Selon les conclusions de l'enquête judiciaire britannique sur l'attaque du complexe gazier algérien d'In Amenas, il "est probable que la balle" qui a tué Stephen Green, l'un des sept otages, "a[...]

Algérie : Karim Achoui, le droit au retour

Ce Franco-Algérien s'est fait connaître comme l'avocat des figures du milieu. En s'inscrivant au barreau d'Alger, il a trouvé le moyen de contourner l'interdiction de plaider qui le frappait en France.[...]

Le dessinateur algérien Ali Dilem rejoint l'équipe de "Charlie Hebdo"

Le célèbre dessinateur de presse algérien Ali Dilem a rejoint la rédaction de "Charlie Hebdo", qui a sorti mercredi son second numéro depuis les attentats de janvier. Un choix audacieux[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Algérie : vaste dispositif policier pour empêcher une manifestation contre le gaz de schiste à Alger

Un important dispositif policier a été déployé mardi à l'aube autour de l'esplanade de la Grande Poste, dans le centre d'Alger, où devait se tenir une manifestation contre le gaz de[...]

Gaz de schiste : Sonatrach contre-attaque

 Pour contrer les arguments des opposants au gaz de schiste en Algérie, Sonatrach a invité des experts étrangers pour rassurer l'opinion quant aux dangers représentés par l'exploitation des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2718p050_01.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2718p050_01.xml0 from 172.16.0.100